Septembre 2011. A l’occasion de la XIe édition du Congrès de l’Association Française de Science Politique à Strasbourg, le Journal des Grandes Ecoles a recueilli les propos de Mr Schirmann, directeur de l’IEP Strasbourg. Petit tour d’horizon d’une école ouverte sur l’Europe.

 

Mr Schirmann, directeur de l’IEP Strasbourg (à droite)

Mr Schirmann, directeur de l’IEP Strasbourg (à droite)

La ville de Strasbourg et l’IEP Strasbourg accueillent le Congrès pour la première fois depuis sa création. Quel message adressez-vous aux étudiants en vous associant à cette manifestation ?
L’IEP a pour volonté d’être un lieu d’ouverture intellectuelle à finalité « professionalisante ». Nous souhaitons confronter nos élèves à une communauté scientifique et à des débats qui dépassent le cadre de leurs cours. Une centaine de jeunes chercheurs ont participé au Congrès aux côtés des plus expérimentés, permettant une émulation intergénérationnelle.

 

 

Le Congrès, en quelques mots
+ 1 000 congressistes, chercheurs et enseignants européens
+ 53 sections de travail sur 3 jours sur le campus universitaire de Strasbourg
+ Ouverture européenne de la manifestation avec l’Association allemande de science politique en présence d’Hubertus Buchstein, son actuel président et la Confédération européenne des associations nationales de science politique

 

Siège d’organisations internationales (Parlement Européen, Conseil de l’Europe…) et au croisement de nombreuses cultures, la ville de Strasbourg porte bien son nom de Capitale de l’Europe. De quelle façon votre école s’engage t’elle à être une formation européenne reconnue ?
Historiquement, Strasbourg est une ville d’échanges qui profite d’une longue tradition de réflexion sur les questions européennes. Par son environnement, l’IEP Strasbourg a une vocation naturelle à devenir une référence en matière européenne. Composante de l’Université de Strasbourg – plus grande université de France avec 42 000 étudiants dont 20% d’étrangers – l’école bénéficie d’abord d’équipes de Recherche dynamiques :
• Frontières, Acteurs et Représentations de l’Europe (FARE) axé sur la construction européenne
• Groupe de Sociologie Politique Européenne (GSPE), laboratoire de science politique axé sur les politiques européennes et la sociologie des élites européennes
• LARGE, en gestion

L’IEP fait partie pleinement du Pôle Européen d’Administration Public (PEAP), en collaboration
avec l’ENA, l’INET, l’Euro-Institut et l’Université de Strasbourg (organisation de conférences Les rendez-vous européens de Strasbourg) et soutenu par les collectivités territoriales. Nous permettons aussi à nos étudiants de suivre des Masters de politique européenne et d’administration publique centrés sur l’étude de la sociologie politique, la gouvernance, les politiques publiques et les questionsinternationales. Plusieurs doubles diplômes existent également sur ce thème avec les universités de Viadrina et la Freie Universität Berlin (Allemagne), l’université Jagellonne (Pologne), et l’Université Charles de Prague (République Tchèque). « Nous avons des liens très étroits avec le monde allemand et l’Europe Centrale. Avec Fribourg, nous ne parlons pas d’international mais de tissu local ». Soulignons que les questions européennes sont mises à l’honneur dès la première année quelle que soit la spécialisation future de l’étudiant. En 2e année, tous nos élèves assistent en février à une semaine de travail au coeur du Parlement Européen, et une année d’études à l’étranger s’inscrit obligatoirement dans le cursus de la 3e année. L’Europe est bel et bien au rendez-vous à l’IEP !

 

Quels sont vos projets pour l’école en termes de développement ?
Notre projet majeur est immobilier. Nous ambitionnons de devenir un « pôle d’administration publique à dimension nationale et européenne ». A l’horizon 2014, l’IEP sera en centre ville et sur une surface trois fois plus grande qu’aujourd’hui. Nous voulons une école encore plus attractive à l’échelle européenne. Pour cela, un Bachelor inter-displicinaire aux questions européennes et réservé aux étudiants étrangers vient d’ouvrir. Ces derniers auront l’opportunité de poursuivre leurs études à l’IEP en 4e et 5e année profitant d’un cadre unique, celui de la ville de Strasbourg !

 

L’IEP en chiffres
• 1 000 étudiants
• 150 étudiants étrangers
• 350 jeunes diplômés / an
• 6 800 anciens
• 320 professeurset intervenants extérieurs

 

AF

 

Contact
www.iep-strasbourg.fr