L’ESPI, l’Ecole Supérieure des Professions Immobilières, vise le PARADIS. Paradis c’est le nom de sa stratégie de développement. L’école réaffirme son ancrage dans les territoires, sa proximité avec les entreprises du secteur, et renforce ses formations. Son ambition est de préparer des responsables opérationnels en prise avec les problématiques complexes et financiarisées de l’immobilier.

 

Créée il y a 43 ans, l’école avait pour vocation de doter l’immobilier de cadres pour accompagner son développement et sa structuration. Elle offre aujourd’hui un portefeuille de formations initiales de bac+3 à bac+5 et de formation continue. « L’ESPI est une école d’application qui propose des formations professionnelles aux métiers de l’immobilier, explique Bernard Pinat, directeur de l’école. Nous formons de futurs responsables opérationnels. »

 

Montée en compétences pour des métiers complexes et financiarisés

L’ESPI a toujours vocation à accompagner le secteur dans sa professionnalisation pour son président Christian Louis-Victor. « Nous travaillons depuis toujours en lien étroit avec les organisations professionnelles et les entreprises. La montée en compétences et qualification de nos diplômés répond aux attentes des entreprises en professionnels capables – en plus d’être d’excellents techniciens de l’immobilier – de comprendre les évolutions du monde, des métiers, des comportements des consommateurs et des investisseurs, les situations complexes de l’immobilier ainsi que les enjeux environnementaux, fiscaux et techniques. » L’ESPI compte 4 000 anciens actifs sur le marché de l’immobilier.

 

L’ESPI propose deux cursus en formation initiale. Le Bachelor gestionnaire d’affaires immobilières est accessible soit post-bac en 1e année, soit en 2e année après un BTS PI ou notariat non validé, ou deux ans de droit. Il est possible de réaliser la 3e année du cursus en alternance. La procédure d’admission se fait directement auprès de l’école sans passer par APB. « Notre Bachelor prépare aux métiers de la gestion, de la transaction, du syndic de copropriété et de la gestion de patrimoine », précise Bernard Pinat.

 

Dans les faits, 80 % des diplômés du Bachelor poursuivent au sein de l’un des 5 Mastères professionnels de l’ESPI en bac+5 (voir encadré). « Les Mastères peuvent aussi être réalisés en alternance, souligne Bernard Pinat. Avec les stages, cela permet à nos étudiants d’être au cœur de la réalité de l’entreprise et de se confronter à l’expérience terrain fortement prônée à l’ESPI. » L’école a en effet ouvert son dispositif de contrat de professionnalisation à l’ensemble de ses filières, passant de 60 à 320 contrats.

 

Campus de Paris – ESPI

Deux-tiers des étudiants recrutés avant d’être diplômés

« Nos étudiants sont aux deux-tiers recrutés avant d’être diplômés, les autres le sont dans les 6 mois, affirme Bernard Pinat. Leur employabilité est notre préoccupation majeure, car la vocation première d’une école est de conduire ses étudiants à l’emploi. » 30 % des diplômés du MAEC exercent comme experts en évaluation immobilière, 20 % experts judiciaires et 20 % commercialisateurs. De leur côté, les diplômés du MAGI sont à 35 % gestionnaires de copropriétés et 30 % administrateurs de biens. 40 % des diplômés du MAPI débutent comme développeurs et 40 % responsables de programmes. Après le MIFIM, 40 % devient gestionnaire d’actifs immobiliers (asset manager) et 30 % conseiller clientèle.

 

Une vision futuriste de la ville

« Ce qui fait rêver nos étudiants ce sont les métiers de directeur de programme, de la promotion immobilière, de l’aménagement de la ville, constate le Christian Louis-Victor. Ils sont attirés par une vision futuriste de la ville. » Pour le président, le fait que les élèves se projettent témoigne d’un souhait d’être acteurs et impliqués dans des projets sociétaux ; « ce à quoi nos formations les préparent justement ! » Des étudiants du campus de Marseille ont ainsi remporté en juin 2014, la deuxième place du Défi « Métropole ». Ils ont présenté leur vision de Marseille en 2050 et les améliorations préconisées afin d’en faire une mégapole du futur.

 

Une vision futuriste qui s’intègre dans des cursus qui prennent en compte les enjeux de demain :

Formation des futurs professionnels de l’immobilier aux enjeux RSE du bâtiment durable de demain :L’ESPI et Green Soluce associent leurs expertises

 

Challenge Campus de Nantes de l’ESPI

Un nouveau plan stratégique, PARADIS

Le président Louis-Victor a engagé avec la direction un plan stratégique sur 5 ans « afin de développer notre reconnaissance académique, des partenariats avec d’autres écoles et poursuivre le déploiement de nos implantations au plus près des entreprises et des étudiants. » L’ESPI est déjà installée à Paris (600 étudiants), Nantes (200 étudiants), Marseille (150 étudiants) et Casablanca (150 étudiants). Pour ce dernier site, la procédure d’éligibilité à la Charte Erasmus est en cours afin de développer son internationalisation.

L’ESPI prévoit l’ouverture d’une ou deux autres implantations en France, et en Europe via son partenariat avec l’université de Louvain. « Nous préparons aussi un développement au Québec et des doubles diplômes avec des business school (ESC Pau et Sup de Co La Rochelle), ajoute Bernard Pinat.» L’ESPI prépare enfin le lancement d’un MBA en anglais.

5 spécialisations de Mastères Professionnels (bac+5)

MAEC : Manager en audit – expertise – conseil
MAGI : Manager en administration et gestion immobilière
MIFIM : Manager en ingénierie en finance immobilière
MAPI : Manager en aménagement et en promotion immobilière
www.espi.asso.fr

Delacre : succombez aux « guilty pleasure »

« Bienvenus dans une entreprise délicieusement régressive » assure Véronique Magro, Head of Controlling et reporting chez Delacre

Innovation et RSE, les arômes d’exception de Nespresso

L’innovation selon Nespresso ? Eclairage en mode robusta par Jean-Michel Cecconi directeur de l’open innovation et Clémence Nutini, responsable RSE chez le pro du café

Horus Pharma : une innovante affaire de famille

L’objectif d’Horus Pharma ? Recourir à la réalité augmentée pour faciliter le quotidien des patients et des médecins. Rencontre avec Claude Claret, DG et fondateur du laboratoire ophtalmologique

Faites le plein d’énergie chez ENGIE !

L’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, l’utilisation raisonnée des ressources… Voici les grands enjeux d’ENGIE pour devenir le leader mondial de la transition énergétique.

Petit Forestier : pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux !

Petit Forestier est une entreprise familiale où il est possible de progresser et de réaliser de beaux parcours professionnels estime Fréderic Vannson, son Directeur technique.

La valeur la plus importante pour BPCE ? Ses actifs… humains

Envie d’en savoir plus sur le métier de banquier en 2020 Marc Bonnemains vous présente le groupe BPCE de l’intérieur.

Nexter tire dans le mille

Nexter agit sur tous les fronts ! Innovation, transformation digitale, conquête de nouveaux marchés à l’export… Le point avec Sylvain Rousseau, (Sup’Aéro 93 HEC 2004) COO du leader de la défense terrestre

Lesaffre fait pousser ses talents

« Vous ne verrez plus jamais la levure ni les autres ferments de la même façon ! » clame Antoine Baule, DG du Groupe Lesaffre. Venez découvrir les 1001 possibilités des micro-organismes.

Exxelia : le composant clé de l’électronique

Jérôme Tabourel (Polytech 2000, HEC 2011) Vice-Président Ventes et Marketing vous invite à rejoindre le circuit d’Exxelia, fabricant de composants passifs complexes et de sous-systèmes innovants !

AXA : l’assurance tout risque

Leader mondial de l’assurance, la mission principale d’AXA : apporter des services et solutions adaptées aux besoins de 105 millions de clients à travers le monde.