L’école pluridisciplinaire forme depuis 1905 des ingénieurs dans des secteurs et des technologies d’avenir

Dans le cadre de sa formation, l’ESME Sudria multiplie les rencontres avec des professionnels, dont de nombreux ingénieurs
reconnus. Les Mardis de l’entreprise donnent la parole à une entreprise liée au domainede l’ingénierie ; souvent l’occasion pour les futurs ingénieurs d’échanger avec des diplômés en poste. L’opportunité de découvrir un domaine, une structure et de bénéficier de conseils avisés. Ces rendezvous sont développés avec le service relation entreprises de l’école et l’association des Anciens. Furent ainsi invités : Thalès, Hewlett-Packard, Capgemini, Technip… Les Mardis de l’ingénieur offrent quant à eux une tribune à des personnalités reconnues qui viennent échanger avec les étudiants pendant près de deux heures, de façon informelle. L’année dernière, l’école a par exemple reçu, Jean-Yves Naouri, président exécutif de Publicis Worldwide ou Morald Chibout, directeur général d’Autolib’ ou encore M.Guy Lacroix, PDG de Cofely Inéo.

 

« Notre rôle est d’enseigner les conditions du succès à nos étudiants mais également de révéler leur esprit d’entreprendre et d’innovation, explique Roger Ceschi, directeur général de l’ESME Sudria. Ces rendez-vous y participent en leur permettant de découvrir de belles aventures et des carrières dont ils peuvent s’inspirer. » L’école pluridisciplinaire forme depuis 1905 des ingénieurs dans des secteurs et des technologies d’avenir

 

Ces deux rendez-vous viennent ainsi enrichir de façon originale le dispositif mis en place par le service des relations entreprises de l’école, pour accompagner les étudiants tout au long de leur cursus : services des stages, simulation d’entretiens, visites d’entreprises ou encore lien avec l’association des anciens.