Strasbourg, décembre 2013. L’EM Strasbourg Business School a accueilli du 10 au 13 décembre 2013 deux universités australiennes (University of Western Australia et Adelaïde University) et deux universités européennes (Università Ca’Foscari de Venise et Corvinus University de Budapest) dans le cadre de la première réunion opérationnelle du consortium international piloté par l’école alsacienne. L’occasion de mettre en place les 12 doubles diplômes qui seront conjointement lancés en janvier 2015 et de programmer le recrutement des premiers étudiants dès janvier 2014.

Dans le cadre du consortium international piloté par l’EM Strasbourg, les partenaires australiens (University of Western Australia, Adelaïde University) et européens (Università Ca’Foscari de Venise et Corvinus University de Budapest) se sont donnés rendez-vous à Strasbourg du 10 au 13 décembre 2013. Isabelle Barth et Kevin Mac Gabhann, respectivement directrice générale et directeur des relations internationales de l’EM Strasbourg, ont accueilli les représentants des universités ainsi que leurs équipes pour travailler ensemble sur cet ambitieux programme visant à favoriser la mobilité étudiante entre les deux continents. Ce sont au total 12 combinaisons de doubles diplômes en management international qui seront proposés. Les étudiants bénéficieront en outre de spécialisations propres à chaque université.

Pour encadrer ces doubles diplômes, les partenaires ont élaboré un programme d’actions avec trois objectifs prioritaires : la mobilité étudiante, la mobilité des professeurs et la collaboration de recherche. Pour les atteindre, les partenaires se penchés sur les aspects suivants :

Opérationnalisation et promotion des doubles diplômes :
o Définition des critères de sélection de candidats communs pour chaque université
o Présentation et cohésion des masters 100% en anglais dans les 5 universités
o Stratégie de coopération avec les institutions de chaque pays pour les stages obligatoires
o Élaboration d’une brochure de promotion et d’un portail web commun. 

Mise en place de collaborations de recherche et d’enseignement communs sur la base des spécialisations des universités aussi variées que l’entrepreneuriat, le management du vin, l’agro-alimentaire, le tourisme, ou encore le commerce. Grâce à ces nouvelles synergies, l’objectif est de monter en qualité les enseignements et d’explorer de nouveaux terrains de recherche communs dès 2014.

Une réunion de travail a eu lieu au Parlement européen en tête à tête avec le Commissaire européen en charge des PME et de l’industrie, Antonio Tajani au sujet des plans d’actions du consortium dans le domaine de l’entrepreneuriat. Antonio Tajani a apprécié la qualité du consortium et souhaite s’appuyer sur l’expertise des cinq universités pour continuer son travail de promotion sur l’entrepreneuriat, notamment dans le cadre du plan d’action «Entrepreneuriat 2020».

Les partenaires présents à Strasbourg témoignent
« Ce « Master mondial » a trois pas d’avance par rapport aux autres masters que nous proposons à nos étudiants. Nous avons tous fait un saut en avant et répondons ainsi à la demande internationale du futur ». Giorgio Bertinetti directeur de la Faculty of Management, Ca’Foscari University à Venise accompagné du professeur Guido Mantovani, directeur de la Challenge School et président du réseau Hermès.

« Ce consortium avance très vite car nous faisons tous preuve depuis le début du projet d’une confiance mutuelle et d’une grande souplesse. Cette réunion de démarrage était un grand succès. Nous avons réussi à formaliser tous ensemble les trois piliers de notre coopération : la mobilité étudiante, la mobilité de nos professeurs et la collaboration de recherche. Ce consortium n’est pas seulement une coopération de doubles diplômes : il comprend des sessions intensives, des stages et une importante mobilité étudiante. Ce partenariat inédit entre les cinq universités sur deux continents peut être le début d’un nouveau type de programme qui peut servir de modèle pour d’autres universités ». Professeur Zoltan Sanzto, vicerecteur de Corvinus University de Budapest accompagné d’Erzsebet Veres, directrice des relations internationales, Andras Tetenyi, et Kriszta Rujder, coordinateurs des échanges internationaux.

« Nous y avons consacré l’énergie suffisante et la réflexion pour saisir les opportunités d’un partenariat international, l’objectif de tous étant de monter en qualité dans nos différents programmes et activités pédagogiques et de recherche », ajoute Sabine Menu, enseignant-chercheur à l’EM Strasbourg et coordinatrice du consortium.

« Les réunions de travail que nous avons organisées cette semaine à Strasbourg ont donné l’occasion d’approfondir des relations personnelles, de solidifier l’engagement des partenaires et d’accroitre cette confiance mutuelle que nous avions déjà à la base. Ces trois jours ont renforcé notre motivation pour maximiser les résultats d’une collaboration qui avance à grand pas entre ces deux grandes régions du monde ». Kevin Mac Gabhann, directeur des relations internationales EM Strasbourg.

« Ces trois jours ont été extrêmement productifs. Nous sommes en train de développer un programme complètement innovant qui convient aux exigences de cinq universités différentes sur deux continents. Tout cela est rendu possible grâce à la confiance mutuelle et à la grande créativité de toutes les universités impliquées ». Professeur Kerrie Unsworth, directeur délégué international, University of Western Australia accompagnée du professeur Raymond da Silva Rosa, actuellement en séjour de recherche à l’EM Strasbourg.

 

Contact presse EM Strasbourg :
Stéphanie Masson,
stephanie.masson@em-strasbourg.eu,
03 68 85 80 67