La Chimie en plein renouveau

 

Une délégation d’étudiants de l’EDHEC Business School et de l’école d’ingénieur Supélec rencontre le professeur Daniel Schechtman, Prix Nobel de Chimie 2011.

Le Semisraël vient de commencer. Ce voyage d’une semaine organisé par l’association Edhec Israël a attiré plus d’une trentaine de participants curieux de connaître la culture et la société de ce petit pays mais aussi de partir à la découverte de son esprit entrepreneurial. Qu’à cela ne tienne !En parallèle des synergies déjà existantes entre le Technion et certaines grandes écoles d’ingénieur françaises, l’université prestigieuse du nord-est israélien a souhaité accueillir avec convivialité et professionnalisme, le contingent français composé d’élèves de l’EDHEC et de Supélec.
Après une réception chez Mr Christophe Bigot, ambassadeur de France en Israël, les étudiants de l’EDHEC ont pris la route de Haïfa au nord de Tel-Aviv afin de côtoyer l’excellence académique israélienne. Située au cœur du foyer d’innovations, l’université dispose de moyens colossaux destinés à la recherche. Les ingénieurs du Technion sont avant tout des chercheurs spécialisés dans l’informatique, la biologie et dans bien d’autres domaines.Voila donc tous les les participants au Sémisraël installés dans un amphithéâtre du Technion Institute of Technology, attendant l’arrivée de l’éminent professeur. Les membres de l’association Supelec Menorah entrent à leur tour, pressés de découvrir le discours de Daniel Schechtman sur sa découverte des quasi-cristaux, pour laquelle il a été primé en 2011. Le prix Nobel se présente et s’impose en homme humble, accessible et profondément humain. A la question «  Comment êtes-vous parvenu à ce succès retentissant? » il répond : « Je suis devant la science comme un enfant devant son jeu préféré ».
Finalement, le chercheur émérite ne tenait pas seulement à nous parler des quasi-cristaux. Il s’avère en fait que le prix Nobel a un message plus général à faire passer. La chimie est une passion mais il ne faut pas rester dans la théorie, il faut l’utiliser pour créer et innover ; C’est ce qu’il répète chaque jour à ses élèves du programme « Technological entrepreneurship », qu’il dirige au sein de l’université. Monsieur Daniel Schechtman termine la conférence sur ces mots « C’est à vous de jouer, vous êtes tous capables de créer des start-up ! N’ayez jamais peur de l’échec, c’est le pilier fondamental de l’apprentissage et de la réussite dans la création d’une entreprise ». Chaque étudiant, ingénieur ou commercial ressort de cette conférence en ayant appris une vraie leçon sur la prise de risque. Une question brule encore sur les lèvres de tous : Monsieur Schechtman, une idée de start-up en réserve peut-être ?

 

Contact :
Florence Attias
Vice président EDHEC Isarël
0619981776
edhecisrael@edhec.com