© kotoyamagami - Fotolia

© kotoyamagami - Fotolia

SIGNATURE DE LA CHARTE
L’École Centrale de Lyon a signé le 9 Juillet 2013 la Charte pour l’égalité entre Femmes et Hommes dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Par la signature de la Charte, l’ECL s’engage à utiliser des outils de communication internes et externes non sexistes, à sensibiliser les étudiant(e)s et les personnels à l’égalité femmes-hommes, à agir pour mettre en oeuvre la mixité – et la diversité – dans toutes les instances y compris les associations étudiantes , et à développer vers l’amont, et principalement auprès des jeunes filles, une politique d’attractivité des cursus de grandes écoles, notamment dans les domaines des sciences et techniques. Pour tenir ces objectifs, un Groupe Egalité a été créé à l’ECL en septembre 2013. Il est composé de trois commissions mixtes, dont les membres sont principalement des enseignant(e)s–chercheurs et des membres du personnel administratif.

 

ANALYSE STATISTIQUE
La Commission « Analyse statistique » vise à établir un état des lieux statistique sexué renseignant le pourcentage hommes/ femmes de toutes les catégories et son évolution au cours du temps. L’importance de statistiques sexuées pour « visibiliser » les femmes de l’école (étudiantes et personnels) et déconstruire les stéréotypes existants a été comprise et est désormais relayée. Le diagnostic est un prérequis indispensable afin d’agir sur les bons leviers et favoriser la féminisation.

 

SENSIBILISATION
La Commission « Sensibilisation des étudiant(e)s et des personnels » vise à recenser et susciter des actions de sensibilisation pouvant se décliner sous forme de cours, de conférences, de projets d’élèves… Des actions de sensibilisation à l’égalité professionnelle sont dorénavant inscrites dans les activités pédagogiques obligatoires de l’UEPro (Unité d’Enseignement Professionnelle) ; des analyses des divisions sexuelles verticale et horizontale du travail sont demandées aux étudiant(e)s lors de leurs différents stages afin de sortir du déni – encore trop courant – de l’existence d’inégalités professionnelles. Des projets d’élèves de première ou deuxième années portent sur des sujets relatifs à l’égalité femmes – hommes et à la problématique du genre.

 

ATTRACTIVITÉ
La commission « Attractivité » part des constats que les nombreux stéréotypes présents dans la famille, la culture, les médias, le monde du travail, l’organisation de la société sont responsables du détournement des jeunes, et en particulier des jeunes filles, des sciences et de la technologie. Cette commission déploie un certain nombre d’initiatives visant à contrer ces stéréotypes. On peut citer la création d’un « parcours découverte de l’ECL » pour des collégien(ne)s en stage de 3e, l’organisation de stands à l’ECL pour la fête de la science, et pour les plus jeunes (8-12 ans) la création originale de Bandes Dessinées pédagogiques relatant les aventures de Sophie, une jeune chercheuse en Tribologie de Centrale Lyon, en partenariat avec l’Ecole Emile Cohl de Lyon. Parmi de multiples initiatives, citons enfin le lancement d’un nouveau programme de tutorat au féminin « WOMENTORING » préparé par la délégation régionale Rhône-Alpes de l’association « Elles bougent », avec la participation de l’UPSTI (Union des Professeurs des Sciences et Techniques Industrielles) et du cabinet de coaching SOPHIA CONSULTING, qui propose une approche ciblée sur les carrières féminines et les métiers de la recherche. Cette initiative nouvelle qui a le soutien de l’ACL (Alumni Centrale Lyon) avec le Groupe Centraliennes est portée en partie par un noyau de centraliennes de Lyon diplômées. L’originalité de ce programme est d’assurer un tutorat entre lycéennes et étudiantes, diplômées et doctorantes. L’enjeu est de communiquer, de sensibiliser les jeunes et les jeunes filles en particulier à l’attractivité des métiers de l’ingénieur et en particulier aux métiers de la recherche appliquée en entreprise.

 

Par Isabelle Trébinjac,
Référente égalité à l’ECL
isabelle.trebinjac@ec-lyon.fr