L’Association Française des Managers de la Diversité recense et mutualise les bonnes pratiques du management des diversités. Elle vient de sortir un guide pratique pour la mise en place d’une politique managériale du handicap issu des réflexions et contributions des entreprises adhérentes et d’une chercheuse d’Audencia Nantes.

Bruce Roch, Vice-Président de l’AFMD et directeur de la responsabilité sociale et environnementale d’Adecco Groupe France

Dans son Livre blanc « Comment gérer l’emploi des personnes en situation de handicap », l’AFMD a souhaité aller plus loin en faisant cinq propositions audacieuses :
• Pour garantir une gestion personnalisée des salariés handicapés « la solution ne serait-elle pas de les gérer comme on gère les hauts potentiels ? » demande Bruce Roch, VP de l’AFMD.
• Éviter la gestion de masse suppose d’anticiper. « Pour penser le prochain poste et accompagner le salarié dans sa réflexion, il faut en faire un acteur de sa carrière, un co-garant avec l’entreprise du développement de son employabilité. » L’évolution dans l’entreprise du salarié handicapé fera l’objet du prochain Livre blanc de l’AFMD sur le handicap.
• Développer la prévention pour traiter les problèmes avant qu’ils ne deviennent générateurs de handicap.
• Les législateurs imposent des cadres d’action aux entreprises : « c’est donc à eux d’initier des travaux de réflexion pour adapter les lois à une gestion dynamique des carrières des personnes handicapées. »
• Il reste une grande part des personnes pour qui l’évolution en entreprise n’est pas une question : « puisque l’accès leur en est barré…»
« Toute organisation doit se poser la question de l’intégration des personnes handicapées par la loi, mais aussi car le handicap peut concerner tout le monde au cours de sa vie. C’est donc bien le quotidien des managers qu’il faut préparer, et pas une tâche en plus. »
Et propose deux pistes d’investigations aux pouvoirs publics :

• Comment créer des ponts entre le milieu protégé et l’emploi « ordinaire » et faciliter les transferts en garantissant un droit au retour pour ceux qui le souhaiteraient ? « L’AFMD propose de tester la viabilité d’une structure hybride entreprise d’insertion/entreprise adaptée en 2011. »
• La loi de 2005 n’a-t-elle pas fait de nouveaux exclus avec la disparition des coefficients en fonction de la lourdeur du handicap ? « Toute organisation doit se poser la question de l’intégration des personnes handicapées par la loi, mais aussi car le handicap peut concerner tout le monde au cours de sa vie. Nous sommes en ce sens tous acteurs du sujet dans les organisations, à condition de posséder les clés de décryptage et d’action. C’est une mission qui concerne tant les établissements d’enseignement supérieur que les entreprises. Ces dernières lorsqu’elles interviennent dans les écoles, doivent parler du management du handicap afin de faire le lien avec des enseignements qui devraient être dispensés sur ce thème. Cette démarche est d’autant plus nécessaire qu’un recrutement se fait à deux, et que les jeunes sont très sensibles aux valeurs, à la probité, au positionnement de l’entreprise dans la cité. »
A. D-F
Contact : www.afmd.fr