Fondée en 2013 par 3 étudiants d’HEC Paris, Jumping Tree propose aux acteurs du développement des solutions pour maximiser l’impact social de leur activité. Notre équipe effectue actuellement une année « pilote » de 6 missions auprès d’organisations essentiellement africaines, afin de poser les jalons de l’incubateur Jumping Tree. Amis lecteurs, nous voici embarqués un an avec vous pour vous faire vivre la naissance de cet incubateur venu d’ailleurs.

Benoit et Guilhem en train de planter de la mangrove

Benoit et Guilhem en train de planter de la mangrove

Contexte théorique
Les ONG et les entreprises sociales forment un réseau dense qui répond, à une échelle mondiale confrontées à des crises chroniques ou exceptionnelles. Ces acteurs sont confrontés à de nouveaux enjeux : sortir des enclaves humanitaires et s’insérer de façon pérenne dans le tissu local par une collaboration durable avec les acteurs locaux, répliquer les modèles et les outils les plus performants au lieu d’un « taylor made » coûteux et peu efficace, et assurer de réelles trajectoires de sortie des trappes de pauvreté par la transmission de compétences à fort contenu technique.
Les grandes entreprises et pouvoirs publics doivent également répondre à ces exigences, respectivement pour viser un nouveau marché ou mettre sur pied un programme de développement. Les grandes entreprises recherchent de nouveaux modèles et stratégies d’entreprises, dépassant la RSE, à fort impact social et environnemental. Les programmes de développement publics cherchent des partenaires techniques sur le terrain, pour davantage ancrer localement leur action et renforcer la technicité de leurs approches. A l’instar des start-up qui fleurissent dans nos mégapoles, les ONG ou les entreprises sociales les plus isolées doivent pouvoir bénéficier d’un environnement favorable pour développer leurs activités et avoir un impact maximal. C’est dans ce cadre seulement que naîtront les innovations sociales nécessaires à l’émergence de véritables trajectoires de sortie des trappes de pauvreté.

 

Chiffres clés :
1 année pilote sur le terrain
6 missions en Afrique, aux Philippines et en Territoires Palestiniens
• Budget annuel : 9 000 euros
• Décembre 2013 : lancement de la 2e levée de fonds

 

Notre engagement :
Jumping Tree est l’incubateur nomade pour les acteurs du développement : nous fournissons des solutions pour maximiser l’impact de programmes sociaux en création, en ciblant les zones les plus reculées et les situations de crise.

 

Missions déjà réalisées
• PHULKI (Bangladesh) : évaluation d’impact social pour leurs programmes de formation et de crèches dans les usines textiles bangladaises
• HOTAI (Sénégal) : évaluation d’impact social et accompagnement d’un projet d’éco-lodge solidaire
• GAWAD KALINGA (Philippines) : programme d’incubation de social business et lancement d’un programme scolaire pour les plus démunis

 

Notre action repose sur 4 piliers :
• L’étude d’impact social : chaque mission débute par une étude d’impact social de l’activité, afin d’identifier des leviers de maximisation d’impact de la structure ou du programme aidés
• L’accompagnement « business » : sur la base des recommandations issues de l’étude d’impact, nous développons les outils business jugés pertinents. L’expertise de notre incubateur est renforcée par le mécénat de compétences, pour aider à la résolution de problèmes « business »
• L’approche communautaire, via un transfert de compétences techniques à l’organisation (ateliers de formation auprès des principales parties prenantes) et une compréhension de la culture locale (collaboration avec des universités locales)
• La réplicabilité : en s’inspirant d’initiatives sociales réussies, nous identifions sur une tranche d’économie sociale les dénominateurs communs de la réussite pour pouvoir les appliquer à des organisations dans d’autres pays

 

Missions à venir
• L’IECD (Territoires Palestiniens) : programme de Centre Educatif et de soutien aux TPE
• NIS Foundation (Somalie) : reconstruction Elgarweine dans le cadre de la résolution de crise à Mogadiscio
• WET AFRICA (Afrique du Sud) :’assainissement de la Jukskei River
• AZOE MOMO (Cameroun) : développement de la coopérative de cacao et accès à l’éducation

 

Contact : 7 bis, rue de la Rosière, 75015 PARIS
contact@thejumpingtree.com
Benoit Doublet (benoit.doublet@hec.edu)
Guilhem Tabarly (guilhem.tabarly@hec.edu)
Louis Josse (louis.josse@hec.edu)