UN AN APRÈS SA PREMIÈRE ÉDITION QUI AVAIT ÉTÉ RÉCOMPENSÉE PAR UN MCE AWARD DANS LA CATÉGORIE COMMUNICATION – ECOLES D’INGÉNIEURS, LA JOURNÉE FEMME INGÉNIEURE DE GRENOBLE INP SE VOIT À NOUVEAU RÉCOMPENSÉE. L’ÉTABLISSEMENT A EN EFFET REÇU UN PRIX À LA CÉRÉMONIE INGÉNIEUSES’14, QUI S’EST DÉROULÉE LE 12 JUIN À PARIS EN PRÉSENCE DE GENEVIÈVE FIORASO, SECRÉTAIRE D’ETAT À L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET À LA RECHERCHE.

© Alexis Chézière

© Alexis Chézière

Ce prix est le résultat d’une action volontariste de notre établissement pour encourager les jeunes filles à ne pas hésiter à s’engager dans des études d’ingénieur. Savezvous que seuls 25 % des européens savent citer le nom d’une femme scientifique ? Il faut que cela change, et nous oeuvrons en ce sens.
En effet, malgré de lents progrès, les femmes sont toujours sous-représentées dans les métiers scientifiques et techniques, tout particulièrement de haut niveau. De nombreuses actions sont menées pour lutter contre cette situation par diverses institutions nationales et internationales. Alors que le nombre de jeunes s’engageant dans les filières scientifiques et techniques est insuffisant pour subvenir aux besoins de la France en ingénieurs et techniciens dans les années à venir, les filles sont toujours minoritaires dans ces formations. La société est ainsi privée de talents inexploités !

 

L’égalité homme-femme, une priorité pour Grenoble INP
Pour inverser la tendance, Grenoble INP a créé la fonction de « chargé de mission équité femmes-hommes » que j’occupe depuis deux ans. Dans ce cadre, ma mission est de développer et de multiplier les actions déjà existantes afin de parer au désintérêt des filles pour les filières scientifiques, et de ce fait réduire l’écart entre le nombre de filles et de garçons dans nos écoles. La Journée Femme IngénieurE fait partie des initiatives mises en place pour y parvenir.
La seconde édition de cet événement a été organisée le jeudi 20 février 2014 et a rassemblé des étudiants (car il y avait aussi des garçons !), des enseignants, mais aussi des représentants d’institutions et d’entreprises. Plusieurs associations telles que l’Association pour la Parité dans les Métiers Scientifiques et Techniques (APMST), l’association « Elles Bougent », Grenoble INP Alumni Au Féminin, l’association « Ingénieur-e et Technicien-ne Demain » Objectif Pour l’Emploi étaient également présentes.

 

Quelle place pour la femme ingénieure dans l’entreprise ?
Plusieurs tables rondes animées par Annie Kahn, diplômée de Grenoble INP – Ensimag et journaliste au Monde, ont permis d’aborder des questions aussi diverses que : le plafond de verre est-il un mythe ou une réalité ? A quel niveau de responsabilité commence-t-il à se faire sentir ? Comment booster son évolution grâce à son réseau ?
Ou encore : être une femme ingénieure, est-ce un handicap ou un avantage ? En effet, à compétences égales, certaines entreprises sont peut être tentées d’embaucher des femmes pour entrer dans les « quotas ». Cette question subsiste dans la tête de certaines jeunes ingénieures. Il y a aussi, bien sûr, la question de la maternité, et comment la gérer. L’objectif de cette journée est de déclencher une réflexion sur la place de la femme ingénieure dans les entreprises et permettre ainsi à nos étudiantes de se construire un parcours professionnel ambitieux et à nos étudiants de mieux comprendre les contraintes et les enjeux liés à la féminisation des métiers d’ingénieurs.

 

Nos étudiants, des pros des réseaux sociaux !
La Journée Femmes IngénieurE de Grenoble INP a gagné le prix Ingénieuses’14 suite à un jeu-concours spécialement mis en place sur Facebook. Plusieurs projets étaient présentés et celui remportant le plus de mentions « j’aime » gagnait le prix. Or, nos étudiants sont très au fait des réseaux sociaux, qu’ils utilisent pour la promotion de notre formation dès leur première année de prépa. Cela les a certainement aidés à soutenir notre article sur la page Facebook « Deviens ingénieur » de la CDEFI, et a permis à notre événement de remporter le prix Ingénieuses’14.

 

Par Isabelle Schanen,
chargée de mission équité hommes-femmes et directrice de la Prépa des INP de Grenoble