J0 : À LA DÉCOUVERTE DE L’AUVERGNE ET DE BIBENDUM !

Première journée test de cette XVIIIe édition du Raid : le J0. Au programme : roller, VTT et trail, ainsi qu’un passage sur les pistes de Ladoux de Michelin ! A peine descendus du train en provenance de Paris, les concurrents 2016 se sont déjà lancés dans l’aventure : cette première journée étant placée sous le signe de la rencontre étudiante, les équipes étaient mixées pour ce préambule au Raid, non pris en compte dans le classement final. Le top départ a donc été donné depuis la gare de Riom, au nord de Clermont-Ferrand. Les concurrents se sont ensuite élancés sous un très beau soleil auvergnat sur le plateau de Champ Griaud. Cela leur a offert un panorama lointain sur les monts enneigés et sur les imposantes pistes Michelin qu’ils ont arpentés par la suite. A VTT, ils ont ensuite rejoint ces pistes d’essais, exceptionnellement ouvertes pour l’occasion par l’entreprise Michelin, pour profiter d’une activité détente à base de roller et de VTT. La journée s’est terminée par une dernière portion de VTT vers les hauteurs de Chateaugay, où les concurrents ont pu profiter de leur première nuit (glaciale !) en tentes, après avoir pu déguster un repas offert par Michelin, dans leurs propres locaux.

JDE N°78 p1-112

© CentraleNum

J1 : A LA RECHERCHE DES PREMIERS PUYS

Après s’être préparés pendant des semaines, physiquement et mentalement à cette épreuve physique de folie, le jour tant attendu du départ officiel du Raid 2016 est enfin arrivé ! Le go a été donné depuis un petit village plutôt réputé : Volvic. Cette journée a été marquée du sceau de l’orientation. Entre roadbook, suivi de cartes et course d’orientation mémoire, les concurrents ont en effet dû réfléchir à deux fois à chacune des intersections pour s’assurer de se retrouver sur le bon chemin. Le début des problèmes pour certains, en retard de plusieurs heures sur les portes horaires prévues par les organisateurs, tout ça à cause d’une mauvaise direction choisie lors d’une intersection… Au cours de cette journée, les concurrents ont notamment pu apercevoir le château de Tournöel, rejoindre les gorges d’Enval, traverser le hameau de Facemeunier, puis revenir sur Volvic. Enfin, ils ont contourné les premiers Puys de la semaine (les puys de Jûme, de la Coquille et le Puy Chopine) pour enfin arriver au camping de Pontgibeau. Les concurrents ont aussi pu participer à une épreuve de Geocaching, dont le principe est tout simple : suivre un GPS pour arriver dans une zone avec une balise, puis la chercher grâce à des indices reçus au préalable.

JDE N°78 p1-112

© CentraleNum

J2 : ÇA VOUS SIOULE DÉJÀ ?

Pour cette deuxième journée, la pluie auvergnate a pointé le bout de son nez après deux journées ensoleillées. Une belle occasion pour les concurrents de réaliser une boucle au Nord-Ouest de Pontgibeau. La journée a ainsi commencé par un départ en Run&Bike (2 vélos à se relayer entre les 4 coéquipiers) à travers la campagne des Combrailles. Après avoir récupéré les deux VTT manquants, les concurrents ont pu s’imprégner de ces paysages champêtre et pluvieux. Beaucoup se sont retenus de s’arrêter pour dire bonjour à toutes les bêtes poilues qu’on pouvait croiser au bord et même sur la route ! Après s’être ravitaillés une première fois, les concurrents ont ensuite entamé une longue et belle descente pour rejoindre la Sioule et le lac de la Chazotte pour profiter d’une activité originale : le biathlon. Celle-ci a pu leur donner le courage nécessaire pour repartir en trail dans les bois et sur des chemins de pierre jusqu’à St- Jacques-d’Ambur avant d’entamer la plus grande partie de trail de la journée. Les concurrents ont ainsi rejoint les bords de la Sioule et son important débit. Ils l’ont longée sur plusieurs kilomètres pour arriver dans le petit village typique et sympathique de Montfermy, où ils ont pu récupérer leurs VTT. S’en sont alors suivies de longues montées et descentes, parfois techniques, à travers d’innombrables ruisseaux jusqu’à Pontgibeau… où la journée n’était pas totalement finie : une course d’orientation de rapidité était en effet au programme pour découvrir les secrets de Pontgibeau.

JDE N°78 p1-112

© CentraleNum

J3 : PUYSSIEZ-VOUS DÔMEINER L’AUVERGNE

Cette journée centrale, qui a vu le retour définitif du soleil, était annoncée comme la plus difficile de la semaine. Mais les paysages traversés ne pouvaient que motiver les concurrents puisqu’il était prévu de descendre en intégralité la Chaîne des Puys et surtout de pouvoir gravir le Puy de Dôme, mont emblématique de la région éponyme. Les concurrents se sont ainsi élancés à VTT depuis les bords de la Sioule pour rejoindre les sauvages Cheires du Puy de Côme pour une portion technique, rythmée par de nombreuses cuvettes, qui ont marqué les esprits et les jambes ! Pour les plus courageux, un remarquable point de vue sur les volcans d’Auvergne était envisageable en prenant une boucle optionnelle depuis la Croix de Ternant. Ils sont ensuite repartis dans un des cadres les plus exceptionnels de la région avec un slalom entre les puys, avant d’atteindre le Géant Arverne où chaque équipe a pu gravir les 15 virages du chemin des Muletiers jusqu’à son sommet pour se ravitailler. C’était l’occasion de profiter de la vue offerte sur la Chaîne des Puys, le Massif de Sancy et sur la ville de Clermont, sous un ciel des plus bleus. Après avoir repris leurs VTTs au pied du Puy, les concurrents se sont ensuite attaqués à l’extrémité sud de la Chaîne des Puys via le Puy de Combegrasse, avec toujours en visuel la fameuse antenne du Puy de Dôme. Ils sont ensuite descendus jusqu’aux berges du lac d’Aydat pour une actifun nautique sur le lac, qui a pu clore en beauté cette journée riche en paysages à couper le souffle.

JDE N°78 p1-112

© CentraleNum

J4 : ÉPUYSÉS ? QUI VOUS AY D RAT À ALLER OLLOINX ?

La 4e journée, surnommée la Journée VIP, a été consacrée à l’échange avec nos partenaires. Plusieurs collaborateurs ont ainsi été conviés sur la course pour suivre les collègues et mesurer la forte valeur de team building que le Raid propose à ses partenaires. Mais revenons à la course et à cette 4e journée de ce Raid complètement fou. Après les séquelles de la veille, cette journée s’annonçait comme la plus courte de la semaine avec (seulement !) 41km à courir. La journée a commencé par un départ en VTT, en direction du village de Cournols où, après avoir déposé les VTT pour une portion de trail, les concurrents ont pu rejoindre Olloix. La forêt d’Olloix a ainsi pu offrir quelques surprises et obstacles incongrus aux concurrents, avant la montée finale vers le premier ravitaillement de la journée. Le tracé a ensuite permis aux participants de découvrir le Puy d’Olloix et de s’émerveiller devant un panorama printanier sur l’Auvergne. Ils ont ensuite abordé une portion en VTT assez roulante jusqu’au village de Farges, à partir duquel ils ont entamé une descente très sympathique jusqu’à Saillant. Le deuxième ravitaillement de la journée se situait dans un endroit propice aux amateurs de produits locaux et aux palais les plus gourmands : le village de Saint-Nectaire. Après cette pause bien méritée, les concurrents sont redescendus vers Boissières puis se sont élancés vers Murol, son château et le lac Chambon. Une fois arrivés, les participants n’étaient pas aux bouts de leurs surprises car ils ont pu profiter d’une acitifun gardée secrète jusqu’à l’arrivée sur le lac : une activité team building de construction de radeau et de « navigation » chronométrée. Cette activité a notamment permis aux représentants d’entreprises de venir se confronter aux épreuves du Raid parmi les sportifs, mais aussi d’y participer avec leurs collègues.

JDE N°78 p1-112

© CentraleNum

J5 : MONT-DOREMIRA MIEUX CE SOIR, ÇA CHAMBON L’ARRIVÉE !

Même si la fin semblait si proche, comme dit le dicton, « il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ». Un adage correspondant parfaitement à cette journée : cet ours aurait pu en rattraper plus d’un dans les montées escarpées, concoctées pour l’équipe organisatrice ! Après un départ à 5h30 du matin, la nuit encore noire et les frontales allumées, les concurrents ont traversé le creux de la vallée de Chaudefour, située sur la commune de Chambon sur Lac. S’en est suivi le premier plateau du hameau de Chambon des Neiges, où la température commençait déjà à chuter. Après un petit ravitaillement, ils ont délaissé leur monture pour continuer à pieds vers les crêtes du Sancy, puis redescendre progressivement au fond de la vallée, afin de mieux s’imprégner du mont qui se dressait désormais face à eux, « c’est au pied du mur que l’on voit le mieux le mur » ! Le point de vue du Roc de Cuzeau du haut de ses 1 737 m en a valu la peine. Une nouvelle vallée s’ouvrait alors aux concurrents, Mont-Dore, le premier et unique mont auquel on accède en descendant : les VTT les attendaient en bas. C’était alors parti pour un peu de Run&Bike. Heureusement une petite ascension au lac de Guéry leur a permis de rompre avec la monotonie du fond de vallée. En guise de motivation, le deuxième ravitaillement les attendait avec un point de vue imprenable sur la Roche Tuilière, d’où ils ont pu observer leurs confrères raideurs escalader ce magnifique flanc de granite au cours d’une actifun escalade. Après une pause bien méritée, ils ont pédalé droit en direction de la Banne d’Ordanche, qui une fois encore a su les émerveiller par son relief. Tout ça en devenait vertigineux pour cette dernière journée ! Ils ont enfin abordé la dernière côte pour retrouver le Mont-Dore. Le Raid 2016 s’est ainsi achevé en laissant des traces inoubliables dans les yeux, dans les esprits et les jambes de nos concurrents. Il a couronné l’équipe Sysnav, start-up qui développe une technologie de géolocalisation innovante. Des étudiants de l’ENTPE et de CentraleSupélec ont été classés seconds juste devant l’équipe locale et hyper motivée : l’équipe Michelin. Nous tenons à remercier tout particulièrement les communes et autorités locales pour leur aide : ce sont elles qui nous ont permis de faire un Raid d’une telle qualité. N’oublions surtout pas nos partenaires entreprises, sans lesquels l’Edition 2016 en Auvergne n’aurait pas eu lieu. Nous remercions amicalement Centrale Num et NX Television pour leur couverture média sans faille. Nous vous rappelons que tout est disponible sur www.centralenum.org et www.nxtelevision.com. Nous remercions finalement La Band’a Joe pour leur joie de vivre durant tout l’événement.

Finalement, c’est vous que nous remercions :

concurrents et supporters, c’est grâce à vous et à vos sourires que le Raid est ce qu’il est aujourd’hui. Gardez le sourire, continuez à faire des selfies, faites-vous plaisir, faites-nous plaisir. Continuez à encourager votre équipe sur Twitter, sur Facebook et par SMS, c’est grâce à vous que le Raid se fait connaître. N’hésitez pas non plus à sauter le pas l’année prochaine : courir le Raid, c’est un vrai challenge à relever et une excellente expérience !

Par l’équipe du Raid CentraleSupélec