Mieux connaître les profs de Marketing : Groupe ESC Dijon-Bourgogne

 

Micro-CV : Professeur de Marketing au sein du Groupe ESC Dijon-Bourgogne duquel elle est d’ailleurs diplômée, Joëlle Brouard a également assuré du conseil en entreprise pour le Cabinet Agire entre 1977 et 2002. En 1988, elle créé le Mastère Spécialisé en Commerce International des Vins et Spiritueux (MS CIVS), qui s’est depuis imposé en France comme la référence en la matière. Joëlle Brouard est devenue Directrice de l’Institut du Management du Vin (IMV) en 2009, une structure qui regroupe les activités d’enseignement et de recherche du Groupe dans ce domaine.

Joëlle Brouard

Joëlle Brouard

Parmi les dernières publications de Joëlle Brouard :
• Barrère (C.), Ditter (J.-G.) et Brouard (J.), « La compétitivité des modèles de terroir dans le contexte de la globalisation des marchés du vin », Colloque ASRDLF – AISRe, Aoste, 20- 22 septembre 2010.
• Ditter (J.-G.), Brouard (J.) et Benson-Rea (M.), «An Institutional Approach to French Wine Strategies: the Cahors Case», 5th International Conference of the Academy of Wine Business Research, Auckland, 8-10 February 2010.
• Ditter (J.-G.), Brouard (J.) et Bourcieu (S.), « Les entrepreneurs institutionnels du vin en France. Études de cas », Colloque ASRDLF et AISRe, Aoste, 20-22 septembre 2010.
• Orth (U.), Stöckl (A.), Brouard (J.), Cavicchi (A.), Faraoni (M.), Larreina (M.), Lecat (B.), Olsen (J.), Rodriguez-Santos (C.), Veale (R.) et Wilson (D.), «Having a great vacation and blaming the wines : an attribution theory perspective on consumer attachments to regional brands», Academy of Marketing Science conference (consumer behavior track), Portland, 26-29 May 2010.
• Sutan (A.), Brouard (J.) et Wilson (D.), «An Arbitrary Coherence Problem: Novices and Experts at a Wine-Tasting Experiment», XVIIe Congrès Oenometrics, Palerme, 8-12 juin 2010.

 

La pédagogie de Joëlle Brouard se résume dans cette maxime de Confucius :
Dis-moi et j’oublierai
Montre-moi et je me souviendrai
Implique-moi et je comprendrai
Voici deux expériences pédagogiques qui peuvent illustrer cela :
• Le carnet de tendances. Depuis 7 ans, Joëlle Brouard fait réaliser à ses étudiants un carnet de tendances. A l’origine cet exercice était surtout destiné à éveiller l’intérêt, l’ouverture d’esprit des étudiants d’origine scientifique ayant par nature peu l’habitude de s’intéresser aux innovations, surtout dans des domaines autres que leur formation (par exemple l’architecture, les arts, la culture ou la mode pour des étudiants issus de formation en agronomie). Ce travail se déroule sur l’année académique et ils doivent en fin de parcours présenter leur carnet mais aussi des possibilités de développement produit directement issues des observations de ces tendances. Si au départ le sujet proposé est souvent vécu comme une contrainte, ils finissent par se prendre au jeu et on constate une émulation et une compétition entre les étudiants pour être le plus original dans la présentation du carnet et pour construire des projets innovants. Le bénéfice pédagogique du travail est clairement mesurable à court terme sur l’ouverture donnée et la créativité, mais il apporte aussi dans la vie professionnelle des réflexes d’observation et d’analyse des tendances ; le professeur reçoit même des carnets de tendances réalisés par les diplômés dans le cadre de leur activité marketing.
• Le séminaire expérientiel. Depuis 2008, les étudiants du MS CIVS participent à la Cahors Malbec Académie. Il s’agit, pendant une semaine d’immersion complète dans un vignoble (Cahors en l’occurrence), de vivre la vie d’un vigneron. Ils dorment, mangent et participent à une réflexion sur la stratégie marketing du domaine ou de l’appellation. Ils interviennent comme un think tank et choisissent des conférenciers pour alimenter leur réflexion et proposer des axes stratégiques, mais ils doivent aussi trouver les moyens de les implémenter dans des structures peu habituées au marketing. Le bénéfice de ces expériences de vie est partagé.

 

Portrait Chinois
Si j’étais…
1 film culte : La Grande Vadrouille, au top des entrées pendant plus de 40 ans et le meilleur taux de pénétration
1 légende : Les noces de Cana, pouvoir transformer l’eau en vin, et ne pas être limité dans la production
1 proverbe : « A bon vin ne faut point d’enseigne », un bon produit c’est la clé
1 bataille : La bataille des suffragettes, des victoires mais encore du chemin à parcourir pour la parité
1 capitale asiatique : Tokyo, entre tradition et modernité
1 invention : L’oenologie, on a fait du vin sans connaitre les mystères de la fermentation malolactique
comme on a créé des marques sans connaitre le marketing… mais c’est encore mieux avec
1 animal imaginaire : Le marsupilami car c’est avec la vache le seul animal qui rit
1 discipline sportive : Le fleuret moucheté
1 des 7 péchés capitaux : La gourmandise bien sûr !
1 blasphème : « Merde » en hommage à Cambronne qui a créé un succès avec un concept non vendeur

 

Par Joëlle Brouard
Professeur de Marketing, Directrice de l’Institut
du Management du Vin Groupe ESC Dijon-Bourgogne

 

Joelle.Brouard@escdijon.eu