Paris, capitale du luxe, de la mode et bientôt du sport ! Une ambition portée par les Jeux Olympiques de 2024. Nommé hôte officiel de cet évènement sportif le 13 septembre 2017, l’épicentre français a déjà entrepris son plan d’action. Un projet conforme aux promesses de la candidature, une opportunité de répondre aux enjeux de société.

 

Pour que le sport puisse tirer son épingle du jeu

Le sport a toujours été au cœur des préoccupations sociétales. « Manger mieux, bouger plus » a-t-on déjà tous entendu au moins une fois. Les Jeux Olympiques sont une aubaine pour remettre au goût du jour les bienfaits de la pratique sportive. Des initiatives ont déjà été lancées auprès du jeune public : « Année de l’Olympisme de l’école à l’université », semaine Olympique et Paralympique, « Playdagogie, Valeurs de l’Olympisme »… Des programmes éducatifs qui ont sensibilisé 2 millions de jeunes jusqu’ici.
Des infrastructures sportives seront aussi construites ou rénovées. Ce sont près de 100 millions d’euros promis aux localités pour lancer des travaux d’amélioration. Ces nouveaux équipements serviront à long terme pour les grands et les petits. Plus facile d’accès, l’activité physique sera ainsi démocratisée. C’est en tout cas ce à quoi aspire le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024.

L’occasion de lancer la perche à tout le monde

Le sport, un facteur de socialisation aussi. L’insertion sociale par le sport, les JO 2024 s’y engagent. L’activité sportive sera en effet utilisée comme un outil pour accompagner les personnes marginalisées (décrocheurs scolaires, réfugiés, chômeurs…). Une politique d’intégration qui concerne aussi les personnes en situation de handicap : l’accès aux zones touristiques leur sera 100 % garanti d’ici 2024 et la pratique des handisports sera développée.
La mixité dans le sport, une problématique, des solutions : programme « Jeunes Officiels », mouvement HeForShe… les femmes prennent le flambeau ! Chacun peut se faire porte-drapeau des valeurs olympiques. Les JO permettent aussi de renouveler l’engagement citoyen : bénévolat, service civique… Un scénario de  « vivre-ensemble » qui vise à dynamiser toutes les strates de la société. Seul on va vite, à plusieurs on va plus loin !

Ne pas laisser la question environnementale sur le banc de touche

Avec Paris comme hôte, c’est tout un territoire qui entre en jeux. Un programme de revitalisation économique et urbaine s’annonce. La question environnementale, essentielle pour la maire de la capitale, est dans les starting-blocks. Le Village Olympique, qui s’étendra sur le département de la Seine-Saint-Denis, entend bien obtenir la médaille d’or de la ville la plus durable. Son empreinte carbone sera réduite, ses sites 100 % d’Electricité Verte et sa stratégie zéro déchet. L’objectif : laisser un héritage territorial responsable, durable et respectueux de l’environnement. Les JO 2024, un catalyseur de progrès.
Les cinq anneaux du drapeau olympique, colorés et entrelacés, représentent des valeurs ancrées dans l’histoire des Jeux : l’universalisme, le respect et le partage. Des valeurs phares que les JO comptent bien mettre à l’honneur à Paris en 2024. Plus que du sport, une philosophie.

Plus vite, plus haut, plus fort !

 

3 questions à Cécile Collinet, professeure de sociologie à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée et chercheuse pour l’Observatoire pour la Recherche sur les Méga-Evènements (ORME).

Quel est le projet soutenu par l’ORME ? L’ORME est un multilaboratoire qui rassemble plusieurs chercheurs universitaires autour de la question des méga-événements comme les Jeux Olympiques 2024 ou la Coupe du monde de rugby 2023. Il s’agit d’évaluer leur impact sous différents aspects : sport, environnement, économie, social, urbanisme et tourisme. Pour ma part, j’étudie la stimulation du tissu social sous toutes ses dimensions au travers de ces méga-événements.

Vous venez de publier votre première enquête sur les JO 2024. Quels résultats avez-vous pu en tirer ? J’ai mené une recherche collective, en partie avec des élèves de l’UPEM, sur la perception des Jeux Olympiques de Paris 2024 chez les étudiants franciliens. Nous souhaitions surtout mesurer leur taux d’engagement dans cet évènement. Nous avons constaté que sur les près de 1 000 personnes interrogées, une majorité d’entre elles envisagent de très peu s’investir. Pour des raisons budgétaires avant tout. Autre résultat intéressant de cette enquête : les femmes sont les plus hostiles envers les JO 2024. Elles sont 56 % à ne pas vouloir y participer.

En quoi vos recherches sur les JO 2024 pourront-elles être utiles pour les années à venir ? Tout comme les Jeux Olympiques, nous souhaitons laisser dès à présent un héritage. Un héritage de données pour estimer l’empreinte d’un évènement d’une telle ampleur. Comprendre les dynamiques qui s’y cachent et l’impact matériel et immatériel légué. Nos travaux permettront de mieux appréhender les méga-évènements à venir.

 L’organisation des J0 2024 en chiffres : 80 000 services civiques créés / 4 000 postes à pourvoir pour l’organisation des Olympiades (communication, administration, relations internationales …) / 50 000 recrutements de bénévoles prévus d’ici 2023 / 95 % des infrastructures déjà existantes ou temporaires / 7 milliards d’euros de budget total estimé

S’engager pour Paris 2024 ? Trois arguments pour vous convaincre !

#1 Participez au plus grand évènement au monde. Et la dernière fois qu’il a eu lieu l’été en France, c’était du 4 mai au 27 juillet 1924. Cent ans plus tard, ceux de 2024 seront historiques !
#2 Devenez acteur d’un projet ambitieux : il n’est plus seulement question de quelques semaines de sport, mais d’un changement complet de la société sur plusieurs années
#3 Venez vivre un moment de partage avec les populations du monde entier

Tony Estanguet et Martin Fourcade entretiennent la flamme parmi les étudiants !

« Comment s’engager pour Paris 2024 ? ». Tel était le thème de la masterclass de Tony Estanguet et Martin Fourcade le 12 avril 2018. Le président de Paris 2024 et le président de la Commission des Athlètes de Paris 2024 sont partis à la rencontre des étudiants de l’université Paris 13. Au programme : vidéos de présentation en avant-première, quizz interactif et témoignages des deux champions olympiques. Alors que le sport a changé leur vie, les deux hommes profitent de cet instant pour rappeler à la jeunesse que les Jeux Olympiques pourraient changer la leur. Un succès fou auprès des étudiants issus du département STAPS de l’UFR Santé, Médecine et Biologie Humaine.

Tony Estanguet et Martin Fourcade à la rencontre des étudiants – Université Paris Nord 13, Bobigny (93) © Jean-Marie Hervio (KMSP)