Le 30 mars dernier a eu lieu la Journée Nationale de l’Ingénieur. Une Edition 2016 qu’IESF (Ingénieurs et Scientifiques de France) a lancé sur un thème particulièrement propice à la réflexion « Ingénieurs & Scientifiques : une vision, des projets et du sens ». Coup de projecteur sur la table ronde dédiée aux femmes ingénieurs.

 

Une table ronde pleine de passion et de sens

 

 

Animée par Aline Aubertin, Présidente de l’association Femmes Ingénieurs et Directrice des achats EMEA de GE Medical Systems, la table ronde sur le thème « La Femme Ingénieur au service d’une économie prospère avec du sens » a mis à l’honneur les témoignages de 6 ingénieures de tous horizons qui ont en commun d’être animées par la passion de leur métier.

 

Mélanie Allain, Elève ingénieure et Créatrice de start-up a d’abord présenté son projet, Vision Vocale, une application sur smartphone permettant aux malvoyants de s’orienter dans les lieux publics.

 

Claudine Barruet, Responsable du pôle Ingénierie Système et Sûreté de fonctionnement chez SAGEM a quant à elle parlé de son parcours entre nouvelles technologies, armement, spatial et aéronautique au cours duquel elle a toujours eu à cœur de prouver que le métier d’ingénieur est aussi fait pour les femmes.

 

Alexandra Bugnon – Murys, Chef d’Exploitation chez EDF (DPN – CNPE Paluel) s’est quant à elle d’abord interrogée sur l’opportunité de mettre un « e » à la fin d’ingénieure, pour conclure sur ce qui fait selon elle la valeur ajoutée du management au féminin : une vision complémentaire au service de la performance.

 

Isabelle Canes – Cuoc, Présidente de Kallistem et ingénieure dont la carrière s’est déroulée entre France et USA a également marqué la salle par son esprit d’entrepreneuse qui a eu le coup de cœur pour une entreprise ultra innovante ayant pour objectif de préserver et de restaurer la fertilité masculine.

 

Yolande Chavane, Product Executive chez Honestica a elle aussi mis en avant cet esprit d’entrepreneuse qu’elle met au service de la santé et de la numérisation des information entre hôpitaux, médecins de ville et patients en vue d’un partage plus efficient.

 

Enfin, Milène Guermont, Ingénieure et Artiste a exposé le parcours de création de ces œuvres dont une des plus emblématiques, « PHARES », installée durant plusieurs mois Place de la Concorde et labellisée COP21.

 

La confiance et le leadership au service de l’excellence collective


Autre femme d’exception mise à l’honneur lors de la dernière JNI, Virginie Guyot, Ex-Pilote de chasse et Leader de la Patrouille de France 2010.

 

 

« Voler avec la Patrouille de France, c’est voler en permanence avec 8 avions, à une vitesse de 300 à 700 km/h et encaisser 5 à 6 jets de pression à chaque vol. C’est physiquement et psychologiquement fatigant et éprouvant et la moindre erreur peut être fatale au groupe. C’est pour cela qu’il faut puiser sa force dans celles de l’équipe. »

 

Au titre de ces forces, elle cite d’abord l’objectif commun « qui rassemble et qui donne du sens. Nous représentons l’excellence à la française et l’identité nationale, nous sommes là pour faire le lien entre la Nation et l’Armée. » Elle se rappelle alors du regard de cette femme qui, après une exhibition en Amérique du Sud, lui a pris le bras et lui a dit que voir la Patrouille de France la rendait fière d’être française.

 

Elle évoque ensuite les valeurs de confiance ( « une confiance aveugle et réciproque du leader et de son équipe, chacun étant impliqué dans la réussite collective » ), de respect, de cohésion, de tradition et de communication. Elle conclut enfin sur la notion de leadership « le leader est un catalyseur mais chacun dans son domaine d’expertise doit faire preuve de leadership. »

 

CW.