S’il ne devait y avoir qu’un seul indicateur de la qualité d’un diplôme, ce serait celui de la sanction du marché : comment les entreprises apprécient un jeune diplômé et évaluent la pertinence de sa formation, son adéquation avec ses besoins. Ainsi, l’enquête d’insertion professionnelle réalisée pour le compte de la CGE(1) montre un très bon taux de placement des jeunes diplômés de l’ESDES, confirmant la hausse de l’an passé. Le taux net d’emploi(2) qui atteint 85% est supérieur à celui de l’ensemble des 33 écoles de management de la CGE (83%).

Le diplôme ESDES ouvre les portes de l’emploi stable

84,5% des jeunes diplômés à l’ESDES obtiennent leur premier emploi en moins de 2 mois (contre 75% pour la moyenne CGE), plus de 70% avant la sortie de l’école.

6 mois après la sortie de l’école, 98% de la promotion a un emploi. La part des jeunes ayant trouvé leur premier emploi avant la sortie de l’école retrouve ainsi le niveau d’avant la crise.

En 2016, 74% des jeunes diplômés de l’ESDES
sont en CDI et 66% ont un statut cadre.

A noter, 5% sont créateurs ou en coursde création d’entreprise (4% en 2015), un chiffre en hausse régulière depuis la création de l’incubateur Le Cube en 2012.

Focus :
Chiffres clés de l’insertion des diplômés ESDES

  • 98% de la promotion a un emploi après 6 mois 70% embauchés avant la sortie d’école
  • 75% sont en CDI 66% ont un statut cadre
  • 25% travaillent à l’international et
  • 54% ont une fonction liée à l’international
  • 34% travaillent en Rhône-­Alpes
  • 32% des diplômés sont embauchés après leur mission de fin d’études

Un premier emploi à l’international

25% des jeunes diplômés décrochent leur premier emploi à l’international, contre 23,9% pour
l’ensemble des écoles de management de la CGE.

54% des jeunes diplômés de l’ESDES déclarent occuper une fonction liée à l’international, chiffre identique à celui de l’an dernier (72% traitent des projets avec un pays étranger).Le Luxembourg, la Suisse, le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Allemagne et l’Autriche sont les pays les plus représentés.

Les jeunes diplômés de l’ESDES sont aussi plus nombreux à choisir de s’installer en province (47%), notamment en Rhône-Alpes (34%),  compte tenu de la forte vitalité économique du territoire et de sa qualité de vie.

Un salaire moyen en hausse, avec 35 087€ annuels, pouvant aller jusqu’à 46 441€

Au-dela des indicateurs quantitatifs, les éléments qualitatifs sont également à prendre en compte. On apprend ainsi que le contenu de la mission/du poste proposé est le premier critère de choix pour 33% des jeunes diplômés de l’ESDES, devant l’adéquation avec un projet professionnel (26%), le secteur d’activité de l’entreprise et les perspectives d’évolution (10,6% chacun) et la notoriété de l’entreprise (8,7 %), loin devant le montant du salaire proposé (1 %) !

Enfin, plus de 95% des jeunes diplômés de la promotion 2015 se déclarent satisfaits à très satisfaits de leur premier emploi. Et ils sont 88% à recommander l’école à un employeur.

(1) Enquête menée pour le compte de la CGE en février/mars 2016 auprès de 181 diplômés de l’ESDES promotion 2015 avec un taux de réponse global de 84%. L’enquête globale de la CGE représente 33 écoles de management en France et totalise 18 517 réponses, soit 61,4% des jeunes diplômés en management.

(2) Taux net d’emploi = (en activité professionnelle + en volontariat) / (en activité professionnelle + en volontariat + en recherched’emploi)