Cet article a 12 mois. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.

PORTRAIT

 

Jean-Philippe Ammeux et l’IESEG, c’est une grande histoire. Après y avoir étudié et enseigné, il en est le directeur depuis 1994. Rencontre avec l’homme derrière la petite école devenue grande.  – Par Par Barbara Boye

 

 

International

Celui qui entreprenait des périples « Paris – Kaboul » à bord d’une Peugeot 404 en 1977 ne se destinait ni à l’enseignement, ni à la direction de l’IESEG, dont il avait intégré la filière économique 3 ans plus tôt. Plutôt guidé par sa « soif d’apprendre », ce cosmopolite pour qui « comprendre les clés de l’interculturel est essentiel » a maintenu ce cap tout au long de sa carrière.

© Fotolia

© Fotolia

Enseigner

« Il n’y a pas plus beau métier que l’enseignement ». Jean-Philippe Ammeux est un directeur à la curiosité d’étudiant et au passé de professeur dont la force est de pouvoir se mettre à la place de chacun. Instructeur lors de son service national, le règlement de l’armée est la première chose qu’il a enseignée. Plus par nécessité que par vocation certes, mais sans aucun doute un moteur naturel vers sa carrière de professeur. « Enseigner est un vrai challenge. A chaque fois que je donnais des cours, je stressais et me demandais : comment captiver encore une fois les étudiants ? Alors je passais mes cours debout, en mouvement, tachant d’être convaincant et dynamique car ce qui est important ce n’est pas ce qu’on enseigne mais ce que l’élève apprend. »

 

Solidarité

Attaché à des valeurs d’entraide, faire oeuvre de solidarité est même un devoir pour le directeur : « on ne réussit pas seul mais avec et pour les autres ». Sa mission ? Former des acteurs du changement responsables et modestes car « les gens les plus brillants sont les plus humbles. »

« Il faut former des jeunes qui vont devenir les acteurs du changement dans un monde globalisé, préparés à travailler avec des personnes venant d’autres horizons. »

Engagement

Engagé, le directeur de l’IESEG l’est, c’est certain. L’accréditation internationale EQUIS obtenue par l’école en 2012, après 10 ans de quête, en est la preuve. Un engagement qu’il souhaite transmettre aux étudiants car pour lui « un bon étudiant est engagé, à l’écoute des autres, préparé et actif pendant les cours ».

 

Grandir

Cet insatiable curieux en est convaincu : « l’humain grandit en apprenant », chose qu’il n’a jamais cessée de faire. Une conviction qu’il a à coeur de partager avec les étudiants en les encourageants à l’engagement associatif, un moyen efficace de préparer ces managers de demain à leurs responsabilités. « Nous avons le devoir de former des leaders intègres », insistet- il. Cette pédagogie passe aussi par le développement personnel : entre théâtre (obligatoire les deux premières années), sport ou même ateliers de découverte artistique, « car un manager compétent est créatif et innovant ». Pour l’IESEG, grandir c’est aussi ouvrir ses portes à tous les jeunes talents quel que soit leur background « bien qu’un projet global d’Etat soit nécessaire l’alternance s’illustre déjà comme un bon outil en la matière. »

 

« Jean-Philippe incarne l’école de manière parfaite »
Christophe Catoir, Président du Groupe Adecco France, IESEG 1995, membre du CA

Christophe Catoir © DR

Christophe Catoir © DR

« Quand j’ai intégré l’IESEG en 1990, sa réputation de professeur passionné à l’enthousiasme contagieux précédait Jean-Philippe Ammeux. Devenu directeur, il est resté très proche des étudiants, non pas dans sa tour d’ivoire mais plutôt au rez-de-chaussée, et même à la cafet’ !
Les meilleurs dirigeants ont un bon équilibre entre exigence (lui est très pointilleux) et bienveillance. Avec sa personnalité très forte, typique du Nord, il est de ceux qui sont dans l’action et dont le discours n’est pas « marqueté ». Jean-Philippe Ammeux c’est aussi une humilité et une grande ouverture d’esprit. Il dit souvent qu’on grandit en apprenant, la progression de l’IESEG en est la preuve. »

 

Dans la tête de Jean Philippe Ammeux


La musique que vous n’effacerez jamais de votre playlist ? Yellow Submarine – The Beatles
Un modèle d’établissement supérieur ? Instituto de Empresa en Espagne, pour son évolution extraordinaire
Le livre que vous conseillez à vos élèves ? Économie du bien commun de Jean Tirole
Un cliché sur les écoles de commerce contre lequel vous vous battez ? Boite à fric
L’esprit IESEG en 3 mots ? Responsabilité, engagement, international
Quand Jean-Philippe Ammeux n’est pas le directeur de l’IESEG qui est-il ? Un mari, un papa de 3 enfants et un grand voyageur
Le meilleur conseil que vous ayez reçu ? Sortez de votre zone de confort

Cet article a 12 mois. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.