Fiche d’identité :
Ivan Martin Wang Sonne,
22 ans
Originaire du Cameroun
3e année à l’Ecole Centrale Paris

 

Ambitieux et entrepreneur : voilà comment se définit Ivan. Il se distingue de ses camarades de Centrale pour avoir monté son entreprise en parallèle de ses études. Mais à travers son projet, le Biss’, Ivan souhaite surtout faire partager  » la bonne humeur africaine  » qu’il aime tant !

Ivan le "Biss' boss"

Ivan le "Biss' boss"

La naissance d’un biss’nessman !
Ivan passe sa scolarité dans son pays natal. Passionné par les mathématiques, il arrive en France en 2008 et entre en classe préparatoire scientifique. Il réalise son rêve et intègre l’Ecole Centrale Paris en 2011. En 2e année, il profite d’un projet d’étude pour lancer sa marque de boisson.  » Avec 2 amis, nous avons travaillé sur l’univers de marque du Biss’, une boisson à base d’hibiscus très répandue en Afrique. Cette année m’a permis de développer ma marque et créer mon entreprise en 2013.  » Et c’est un véritable succès ! Il reçoit le Prix du petit Poucet, un prix récompensant les jeunes entrepreneurs, pour son projet innovant.  » Ce prix m’a permis de gagner 1 000 € ainsi qu’un mois de conseil en entreprise. C’est ce qui m’a poussé à poursuivre dans cette voie.  » Ivan négocie avec la direction de l’école une année de césure pendant laquelle il se consacre pleinement au développement du Biss’. Désormais seul dans l’aventure, il a un véritable emploi du temps de  » biss’nessman  » !  » Chaque jour, je peaufine mon business plan et recherche des clients potentiels. J’ai déjà dix points de vente ouverts en France, et une quinzaine de clients stables. Certains investisseurs me contactent eux-mêmes !  » A la rentrée prochaine, Ivan retournera sur les bancs de l’école et commencera le programme Génie Industriel avec option Entrepreneuriat. Désormais habitué au monde des affaires, il reste confiant pour l’avenir de son entreprise.  » J’ai choisi des options qui me permettent de mener de front études et entreprise. Avec l’expérience de la prépa, je n’ai pas peur d’être débordé ! « 

 

 » Je veux avoir un impact économique « 
Sous ces airs de  » biss’nessman  » en herbe, Ivan souhaite donner une dimension sociale à son projet.  » J’aimerais faire du Biss’ le futur Cranberry à l’Africaine et ainsi développer l’économie locale du continent.  » A Centrale, Ivan est d’ailleurs très actif dans les associations qui promeuvent la culture africaine.  » J’ai toujours été très engagé pour l’Afrique. Le Biss’ ne doit pas se limiter à être une boisson, j’aimerais qu’il dégage la bonne humeur africaine.  » Et cette bonne humeur, il n’hésite pas à en user lors de ses rendez-vous clients ! En effet, Ivan souffre parfois de son statut  » d’étudiantentrepreneur  » face à des professionnels qui ne le prennent pas toujours au sérieux.  » Il m’est difficile de convaincre des investisseurs qui me considèrent trop jeune. Mais il faut parfois accepter de ne pas être pris au sérieux pour faire ses preuves !  » Ivan a conscience qu’il ne peut pas abandonner si tôt ses études.  » L’étiquette grande école reste un atout pour convaincre des investisseurs de demain.  » D’ailleurs il espère bien faire fructifier sa marque dans les années à venir. Si le Biss’ fait succès, préparons-nous à voir fleurir partout des  » biss’ness stores  » !

 

Portrait chinois :
Ton porte-bonheur ?
Un bracelet africain que m’a offert ma mère. Il me rappelle d’où je viens.
Ta devise ?
 » Dis ce que tu fais, et fais ce que tu dis.  » Tenir ses promesses augmente la confiance en soi.
Ta manie ?
Taquiner ! Cela me permet de ne pas trop me prendre au sérieux.
Ta fierté ?
Au-delà du fait d’être centralien, j’aimerais être fier de ce que j’entreprends !
Tes valeurs ?
Respect, éthique et partage. Les différences entre les personnes d’horizons divers me touchent.
Ton film ?
Harry Potter ou Spider Man : je reste un grand enfant !

 

Olympe Muller