Filiale du groupe bancaire BPCE, IT-CE a fait de l’innovation le fer de lance de sa stratégie. Donnant à ses talents les moyens indispensables à leur épanouissement, l’entreprise est déjà à l’origine de quelques avancées notoires. Et recrute… Rencontre avec son Directeur Général, Bruno Goré (DEA SdT, Rennes I 84, Supélec 87, ESSEC Business School 98)…

 

« IT-CE figure dans le top 10 des entreprises high-tech de France »

3 arguments clés pour convaincre un jeune diplômé de CentraleSupélec de la pertinence d’un passage par la case IT-CE ?

  • Nous rejoindre, c’est faire bouger les lignes de l’informatique bancaire, laquelle se trouve en pleine révolution technologique. Data, intelligence artificielle, cloud… bouleversent nos métiers et les solutions que nous apportons aux clients. Participer à la transformation du second groupe bancaire en France via IT-CE, acteur de premier plan de cette mutation, constitue de fait une véritable opportunité professionnelle.
  • Tout comme évoluer avec des experts à la pointe des technologies. Petit exemple : leur système d’information MySys, plate-forme en temps réel à l’ouverture fonctionnelle très large (épargne, crédit to marché, titrisation, etc.) est accessible en continu en mode multicanal et enregistre déjà plus de 52 millions de connections mobiles par mois.
  • La palette des métiers exercés est très large : ingénierie de développement, architecture, data analyses, experts SSI… On travaille sur des technologies de haute disponibilité (mainframe, system open), sachant qu’IT-CE met réellement tout en œuvre pour que chacun exprime son talent et booste sa carrière.

 

En quoi, selon vous, la filiale IT du Groupe BPCE incarne-t-il « l’Esprit d’innovation » ?

L’innovation se diffuse ici dans toute l’entreprise, c’est un dénominateur commun. Ce qui ne nous empêche nullement de disposer d’une équipe dédiée favorisant cette innovation en région auprès des clients et startups. Nous sommes ainsi à l’origine du retrait par SMS des automates bancaires, les premiers par ailleurs à avoir proposé Apple Pay et, via MySys, notre système de signature électronique atteint aujourd’hui des pics de 110 000 occurrences par jour ! Entre autres innovations…

Quelle est votre politique de recrutement ?

Nous envisageons 380 recrutements à l’horizon 2020, pour internaliser davantage encore de compétences stratégiques dans le domaine du digital. Présents sur les réseaux sociaux et dans les écoles, nous figurons cette année dans le top 10 des entreprises High-tech de France du magazine Capital…

 

Quels métiers de l’informatique vous semblent-ils particulièrement adaptés au profil des jeunes Supélec ?

Nous recherchons plus particulièrement des profils autour de la donnée, des chaines de liaison (ou télécom), chaines applicatives et technologies en temps réel. Autant de personnes également attirées par les fonctions managériales et les modes de fonctionnement centrés sur les méthodes agile.

 

En quoi Supélec fournit-il selon vous des clés pour réussir professionnellement ?

En ce qu’il permet de disposer à la fois de fondamentaux solides et d’une indispensable capacité à travailler au sein d’un collectif.

 

Comment concevez-vous votre rôle de leader ?

Il s’agit selon moi de permettre à chacun d’être maître de son destin professionnel en partageant avec lui la vision stratégique sur les attentes des clients et du marché. Autrement dit : «  #beunderway »

Des chiffres et des êtres

CA : 550 M€

1300 collaborateurs et 700 prestataires

11 sites en région

NB : caisse-epargne.fr est l’un des sites les plus visités de France, d’avantage que ceux des chaines de télé publiques !…

 

Suivez nous sur LinkedIn et Twitter @ITCaisseEpargne

Bouygues Energies & Services : entreprendre au service du futur