Michel Ciazynski

Michel Ciazynski

Après avoir revu en 2008 son enseignement en informatique et électronique autour d’une approche par compétence, un mode projet fortement marqué et un enseignement très professionnalisant, l’Isep poursuit son développement dans deux grandes directions : l’international, et la recherche.

« Nous voulons intégrer davantage d’étudiants étrangers à notre cycle ingénieur…»

« L’Isep compte 160 élèves étrangers grâce à une soixantaine de partenariats mais aussi plusieurs MSc-masters of sciences dispensés en anglais. Nous accueillons par ailleurs des élèves américains du programme Stanford à Paris. Objectif, intégrer davantage encore d’étudiants étudiants étrangers à notre cycle ingénieur.»
Lorsque Michel Ciazynski, directeur général de l’Isep, évoque le développement de son établissement,
il pense tout d’abord international. Après avoir diplômé cette année ses premiers élèves chinois, l’institution compte attirer davantage encore d’étudiants en provenance de contrées lointaines. Ainsi propose-t-elle désormais l’intégralité de ses cours de 2e et 3e année en anglais.
Renforcer les coopérations de recherche
« Autre axe sur lequel nous avons et comptons progresser, la recherche. Organisés autour du laboratoire LISITE et réparties en trois groupes – RDI (recherche et développement en informatique), SITe (Signal, image et télécommunication) et MINARC (Micro nanoélectronique et radio communication)– nos équipes travaillent désormais à renforcer leurs coopérations extérieures. » L’Isep compte ainsi associer son laboratoire à une structure extérieure pour poursuivre sa montée en puissance et compléter les collaborations en cours par exemple au coeur du GIS Esys –Electronique des systèmes– où l’institution évolue en lien avec l’Esiee, Supélec, Télécom ParisTech ou encore les universités Paris 6 et Paris 11.

 

A.T.