A la tête de l’ISAE-ENSMA depuis septembre 2017, Roland Fortunier présente son plan stratégique 2018-2021 et son coup de cœur pour cette école de la science. Il entend aussi mieux faire connaître l’ENSMA et ses atouts !

 

Quels sont les grands points forts de l’ISAE-ENSMA ?

D’abord l’importante dimension scientifique de notre formation d’ingénieurs grâce au lien avec la recherche. Le cursus se positionne sur le domaine général des transports et de l’énergie avec une part majeure pour l’aéronautique et le spatial. Nous avons 3 grandes spécialités :

  • Aérodynamique, énergie, thermique : moteurs, écoulement dans l’air, échauffement des moteurs
  • Structures et matériaux avancés : conception des moteurs et matériaux en réponse aux enjeux de réduction des consommations de carburant, de l’impact sur l’environnement et d’augmentation de la portée des appareils
  • Informatique et systèmes embarqués

60 à 70 % de nos diplômés rejoignent l’aéronautique.

Pourquoi rejoindre l’ISAE-ENSMA ?

Ceux qui aiment la science seront comblés !

Nos domaines d’application font rêver : aéronautique et spatial en tête

Avec le Club ENSMA Air nos étudiants peuvent passer leur brevet de pilote pour vol à vue

Le campus est bien équipé pour nos 800 étudiants (foyer, terrains de tennis, FabLab, centre de documentation…)

 

Moteur Alpha Jet ISAE-ENSMA

Moteur Alpha Jet © ISAE-ENSMA OG

Vous formez donc avant tout des scientifiques de haut niveau ?

C’est la grande force de l’école et de ses ingénieurs ! Mon ambition est de faire évoluer notre offre de formation et de recherche en respectant ces fondamentaux. Nous développons des modules orientés systèmes et intégration. L‘objectif est que tous nos élèves développent une vision globale de l’aéronautique, la considèrent dans son ensemble : moteurs, fuselage, informatique… Ils développent une teinte en 3e année, le tronc commun les dotera des 3 compétences et d’une approche systémique. Ils sont ainsi plus polyvalents que généralistes. Cette évolution correspond aux attentes des étudiants comme des industriels. C’est essentiel pour gérer des projets complexes et multicompétences, et mieux prendre en compte les aspects sociétaux et environnementaux.

Un autre atout est ce lien intime avec les industriels ?

Cette proximité est essentielle pour une formation de haut niveau. Nous avons notamment des liens avec Safran, Dassault Aviation, Airbus, PSA Peugeot-Citroën. L’ISAE-ENSMA est également soutenue par le Gifas et fait partie du réseau académique européen Pegasus. Nous avons déjà noué 5 conventions de partenariat avec des grands groupes et deux chaires de recherche. Mon ambition est de créer 4 nouvelles chaires de formation/recherche d’ici à 2021.

L’ENSMA fait partie du groupe leader en matière de formation aéronautique et spatial, l’ISAE, en quoi est-ce un atout ?

Je suis d’abord convaincu qu’il est important d’avoir un ancrage national en complément de son ancrage local, pour ce qui nous concerne en Nouvelle-Aquitaine. Nous menons également des projets très structurants avec les écoles du groupe. Dans le cadre de l’ISAE nous avons monté il y a 6 ans une école d’ingénieurs en aéronautique civile pour un partenaire chinois à Jiantin. La CTI valide la qualité de la formation, nos professeurs y enseignent. L’école a vocation à prendre son indépendance dès que les équipes locales seront autonomes.

Nous opérons par ailleurs la montée en puissance de notre formation en apprentissage qui est coordonnée par Supaéro et en partenariat avec le CNAM. Ce programme sera monté en lien avec de grands groupes et des PME de notre tissu local. Nous avons envoyé une lettre d’intention à ce sujet à la CTI. Notre objectif est de commencer avec des promo de 25 apprentis pour atteindre les 50 à terme.

Mirage 2000_Armée de l'Air

Mirage 2000 © Armée de l’Air

Le nouvel arrivant qui vous rejoindra en mai 2018 signe votre appartenance à l’ISAE ?

Il s’agit d’un mirage 2000 démilitarisé et démotorisé. Il sera sur son mât sur notre parvis pour la rentrée 2018. Il est le symbole de notre implication dans l’aéronautique et de notre appartenance au groupe ISAE. Il s’agit d’un don de Dassault Aviation suite à une demande de nos élèves.

Vous avez un autre projet en apprentissage ?

Nous avons déjà une licence renforcée en partenariat avec l’Université de Poitiers dont les 2 à 6 diplômés par an rejoignent notre cycle ingénieur. Nous voulons monter sur ce modèle un partenariat avec une formation post bac en apprentissage pour préparer des profils à rejoindre notre nouveau cycle ingénieur en apprentissage. Le sens de tels partenariats est d’accompagner ces étudiants vers la réussite en leur donnant les bases nécessaires pour poursuivre en cursus ingénieur.

Quel projet portez-vous en matière d’évolution pédagogique ?

L’enjeu est de développer le numérique dans la formation. Cela concerne le contenu et les ressources pédagogiques mais est surtout un levier d’innovations pédagogiques : outils numériques, plateforme interactive… L’enseignant devient une ressource pour l’élève. Il l’accompagne dans la structuration de la connaissance.

Le fonctionnement de l’ISAE-ENSMA évoluera aussi durant ce plan stratégique ?

L’école en devenant un EPSCP, a accédé aux responsabilités et compétences élargies. Il faut maintenant faire vivre ce statut. Je vais mettre en place un contrat d’objectifs et de performance avec des indicateurs et un suivi. Dans ce cadre, nous souhaitons obtenir la certification ISO 90001 en 2019. C’est un label qui s’affiche certes, mais qui surtout permet de cartographier tous nos processus de décisions pour les optimiser. Etre ISO 90001 ce n’est pas figer une structure, c’est se donner les moyens que chacun appréhende bien sa mission, connaisse mieux celle des autres, fasse le lien entre les actions… La qualité est souvent perçue comme une contrainte. Je veux montrer qu’elle est vecteur de fluidité et d’efficacité pour notre établissement.

Dans ce contexte vous allez aussi renforcer la communication ?

Nous structurons un service plus conséquent en trois pôles : community management, multimédia vidéo et évènementiel RP. Nous avons beaucoup de choses à faire valoir. Nous ne disons pas assez ce que nous faisons ! J’entends mieux faire connaître l’ISAE-ENSMA, ses projets et ses atouts.

 

canyon_ISAE-ENSMA

Le canyon ©ISAE-ENSMA

Le 13 oct 2018 l’ISAE-ENSMA fêtera ses 70 ans !

La célébration se tiendra sur le campus de l’école au Futuroscope avec l’inauguration du Mirage 2000 sur le parvis

Des courses de drones dans le canyon

Le rassemblement d’un maximum de diplômés (ils sont de l‘ordre de 6 000)

Visite de l’école

https://www.ensma.fr/

La Cité internationale signe un partenariat stratégique avec Sorbonne Université

Le 8 juillet 2019, Sorbonne Université et la Cité internationale universitaire de Paris signent une convention de partenariat historique qui prévoit une augmentation de 40% des logements réservés à la Cité internationale universitaire de Paris pour des étudiants de Sorbonne Université. Par cette signature, Sorbonne Université devient le plus grand partenaire de la Cité internationale universitaire de Paris.

Surfez couvert avec ANOZR WAY

Parmi les jeunes pousses hébergées par l’IMT : ANOZR WAY, une solution de cybersécurité à destination des grands groupes ou des PME. Comment ça marche ? Son cofondateur, Alban Ondrejeck, nous dit tout !

Ordi pour tous

L’étudiant à CESI Arras a lancé avec deux camarades de promo le projet étudiant ITeach. Pour que le numérique soit accessible à tous.

L’École polytechnique ouvre ses portes pour sa première Journée Portes Ouvertes le 12 octobre 2019

Pour la première fois, l’École polytechnique organise une Journée Portes Ouvertes (JPO) sur son campus le samedi 12 octobre 2019 de 10h00 à 18h30. Une occasion unique de découvrir l’X de l’intérieur et de se projeter dans ses futures études sur notre campus !

Une victoire marquée d’une pierre blanche

L’étudiante en géologie à UniLaSalle est arrivée en 2nde place du concours mondial Imperial Barrel Award 2019 avec son équipe.

Green campus, campus d’avenir

Universités et grandes écoles ont-elles la green attitude ? Cas d’écoles avec l’Université Paris-Nanterre, GEM, l’EFREI Paris et l’ISA Lille

Quand les startups prennent leurs responsabilités

La finale des trophées de l’entrepreneur e-responsable ont eu lieu lundi 1er Juillet 2019 à la mairie du Xè arrondissement de Paris.

Comment rendre votre évènement incontournable avec Massilia Défi Voile

Massilia Défi Voile de Centrale Marseille organise la Régate Intercentrales : un week-end durant lequel les cinq écoles Centrale s’affrontent sur l’eau !

Sesame, ouvre-moi les portes de la vie scolaire

Plus jeune entrepreneure à avoir fait partie de la délégation française du G20 des entrepreneurs, Philippine Dolbeau a créé à seulement 16 ans, NewSchool, startup à l’origine du premier cahier d’appel électronique pour les établissements scolaires. Elle lance aujourd’hui la solution Sésame, une appli qui révolutionne la gestion de la vie scolaire.

Organiser un événement itinérant avec Spi Dauphine

La 38e édition du Challenge Spi Dauphine, un nouveau succès. Comment est organisé cet événement sportif itinérant ?