QU’EST-CE QUI POUSSE UN VÉTÉRINAIRE DE FORMATION À PRENDRE LA TÊTE D’UN DES INSTITUTS LEADERS EUROPÉENS DE LA RECHERCHE ENVIRONNEMENTALE ET RÉFÉRENCE SCIENTIFIQUE EN APPUI DES POLITIQUES PUBLIQUES INTERNATIONALES ? JEAN-MARC BOURNIGAL (ECOLE NATIONALE VÉTÉRINAIRE DE TOULOUSE, ECOLE NATIONALE DES SERVICES VÉTÉRINAIRES), PRÉSIDENT DE IRSTEA REVIENT AVEC NOUS SUR SON PARCOURS.

 

JEAN-MARC BOURNIGAL (ECOLE NATIONALE VÉTÉRINAIRE DE TOULOUSE, ECOLE NATIONALE DES SERVICES VÉTÉRINAIRES), PRÉSIDENT DE IRSTEA © Marie-Louise Degaudez

JEAN-MARC BOURNIGAL (ECOLE NATIONALE VÉTÉRINAIRE DE TOULOUSE, ECOLE NATIONALE DES SERVICES VÉTÉRINAIRES), PRÉSIDENT DE IRSTEA © Marie-Louise Degaudez

UNE APPROCHE GLOBALE
Fer de lance de la recherche environnementale, Irstea s’intéresse aux questions relatives à l’eau, aux territoires et aux écotechnologies dans une démarche globale et à des échelles de temps et d’espaces intermédiaires. « En appui des politiques publiques, l’Irstea a développé une capacité à répondre, par une recherche de très haut niveau et dans une logique résolument pluridisciplinaire, à des questions aussi précises que complexes et à traduire ses réponses en solutions, méthodes et outils (logiciels, outils d’aide à la décision, guides, normes…) directement utilisables par les décideurs », précise son Président.

 

UNE VISION PLURIDISCIPLINAIRE PORTEUSE DE SENS ET D’ACTION
Illustration des vertus de cette dynamique qui fait sa différence, le projet RHYTMME déployé par Irstea et Météo France dans les Alpes du Sud. « Grâce à la mise en place d’un réseau de radars hydrométéorologiques de nouvelle génération, nous offrons aux acteurs locaux (maires, organismes de tourisme, campings…) une plateforme de prévision des aléas naturels liés aux précipitations, afin de leur permettre de mieux anticiper les événements dangereux et d’améliorer la gestion des risques montagnards. Un dispositif voué à être déployé sur de nombreux autres territoires », indique Jean-Marc Bournigal, plus que jamais fier des chercheurs de l’Institut.

 

« Définir la trajectoire, mobiliser et emmener mes collaborateurs
sur le bon chemin
pour y parvenir, telles sont mes missions
de Président »

UNE UTILITÉ SOCIALE ÉVIDENTE
Une fierté que ce vétérinaire de formation ayant voué toute sa carrière aux questions agricoles et alimentaires au sein des plus grandes institutions publiques (Cabinet du ministre de l’Agriculture, DGPAAT, DGAL et aujourd’hui Irstea), partage avec ses équipes. « Quoi de plus motivant que de voir au jour le jour ce qu’on peut apporter à la société ? Et parce l’utilité sociale du travail de l’Institut est extrêmement forte, il est essentiel, en tant que dirigeant, que je donne du sens à nos actions. Par ma vision, je dois amener l’Irstea à faire les bons choix stratégiques pour l’avenir, aussi bien en termes de thématiques de recherche (l’anticipation est cruciale dans notre domaine) que de recrutements et d’investissements. Définir la trajectoire, mobiliser et emmener mes collaborateurs sur le bon chemin pour y parvenir, telles sont mes missions de Président », conclut-il.

 

PRÉSIDENT À PLEIN TEMPS ?
« Si un dirigeant ne peut jamais totalement s’extraire de son rôle, il est indispensable de s’aménager des espaces de respiration. Un peu de sport (je cours tous les week-end et m’essaye au golf pendant les vacances), une certaine hygiène de vie, un très bon équilibre familial et surtout une femme en or : voilà ce qui m’aide à faire face à mes responsabilités et à des journées parfois très longues. »

 

EN OUÊTE DE SENS AU TRAVAIL
Quel sens donnez-vous à vos réflexions et actions en tant que dirigeant ?
La question du sens donné à l’action est plus que jamais d’actualité dans une période économique qui inscrit plus les entreprises et institutions dans des logiques de restructuration que d’expansion. C’est pour cela qu’une des plus grandes difficultés du dirigeant est de savoir s’abstraire du quotidien pour ne jamais dévier de son cap. Quel sens trouvez-vous à titre personnel en qualité de leader ?
Si devenir dirigeant n’était pas une vocation, c’est avec passion que je pilote Irstea aujourd’hui. C’est un challenge de tous les jours, qui requiert un fort attachement à l’humain, un goût pour la concertation et une capacité à prendre des décisions. Une mission qui ne peut être relevée sans plaisir et que j’aborde tous les matins avec le sourire. C’est aussi un hommage à l’implication collective : humilité, écoute, confiance et délégation sont indissociables de mon leadership.
Quel sens un jeune diplômé peut-il trouver en venant dans votre entreprise ?
Barrages, inondations, avalanches, assainissement, chaine du froid, restauration des milieux… : les sujets traités par l’Irstea incarnent son utilité sociale et portent ses valeurs de service public auxquelles nos agents sont très attachés. Son excellence scientifique reconnue à travers le monde est aussi bien sûr un facteur de motivation très fort. La pluridisciplinarité de ses travaux est enfin particulièrement porteuse de sens. En effet, quoi de plus challengeant pour un spécialiste de la mécanique des fluides de travailler en étroite collaboration avec des sociologues, des économistes ou des géographes ?

 

CW.

 

Contact : jean-marc.bournigal@irstea.fr