Secteurs à la pointe de la technologie qui en font rêver plus d’un, l’aéronautique et le spatial sont parmi les meilleures filières exportatrices du pays. Un développement qui va de pair avec la reconnaissance de l’expertise française dans ce domaine. – Par Stéphane Roberdet et Bernard Moretti, Directeurs Associés

 

L’aéronautique en France : un secteur d’avenir

Avec des carnets de commandes remplis pour plusieurs années, l’industrie aéronautique française est l’une de celles qui recrute le plus en France. Selon le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales) la filière emploie plus de 350 000 personnes en France. Ce sont ainsi 26 000 emplois d’ingénieurs et de cadres qui ont été créés dans le pays au cours des 5 dernières années. De plus, le secteur doit faire face à de nouveaux enjeux : flottes vieillissantes, doublement du trafic aérien sur 20 ans, insertion des drones, développement d’Ariane VI, enjeux environnementaux… Pour y répondre, les entreprises ont besoin de jeunes ingénieurs qualifiés et rapidement opérationnels.

Bernard Moretti © IPSA

Bernard Moretti © IPSA

Ainsi avec une formation évoluant au rythme des besoins des entreprises, les IPSAliens s’inscrivent parfaitement dans ces projets d’avenir. 70 % d’entre eux intègrent le secteur aérospatial une fois leur diplôme en poche. Parmi la multitude de métiers proposés, on retrouve 43 % des diplômés de la promotion 2015 dans le domaine de la conception, 23 % dans les domaines Industrialisation – Production – Méthodes. Leurs forces : expertise technique, adaptabilité et capacité à être opérationnels dès leur entrée dans la vie active.

En effet, la formation de l’IPSA prépare ses étudiants aux réalités industrielles. L’aérospatial étant un domaine où le travail d’équipe est la règle, les IPSAliens réalisent des projets tout au long du cursus, et ce dès le début de la première année jusqu’à la fin de la cinquième année. Après avoir acquis les fondamentaux durant le cycle préparatoire, les étudiants de l’IPSA se spécialisent dans le domaine de leur choix au cours du cycle ingénieur à travers différentes majeures. Les stages en entreprise font également partie intégrante de la formation. Après un premier stage de découverte du milieu professionnel au cours des deux premières années, les étudiants effectuent deux stages de 2 et 6 mois, durant lesquels ils sont immergés au sein d’équipes des diverses entreprises. A travers la pratique, ils travaillent ainsi sur des sujets qui leur permettent de découvrir le métier qu’ils exerceront à la sortie de l’école. Le stage de fin d’études constitue pour une partie de nos élèves un stage de pré embauche. Enfin 85 % des diplômés de la promotion 2015 ont trouvé leur 1er emploi pendant leur stage de fin d’études.

Capture d’écran 2017-02-22 à 15.39.18

L’expertise française reconnue

La France est l’un des rares pays à savoir fabriquer un appareil de A à Z. La reconnaissance sur le marché aéronautique international de l’expertise française, en matière de conception, permet aux futurs ingénieurs souhaitant débuter leur carrière dans la construction aéronautique de saisir de véritables opportunités d’embauche dans des grands groupes basés à l’international. La World Wide Attitude est une des valeurs phares de l’IPSA. Les destinations privilégiées sont l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie. 11 % des diplômés en 2015 ont commencé leur carrière à l’étranger. Les IPSAliens sont très tôt préparés à cet aspect international, avec notamment des cours exclusivement en anglais dès la quatrième année ou encore un semestre d’études obligatoire dans l’une des 54 universités étrangères partenaires de l’école. Les étudiants peuvent compléter leur expérience internationale en choisissant l’un des programmes de double-diplôme franco-étranger proposés en dernière année. Ils sont ainsi prêts pour travailler sur des projets internationaux en environnement multiculturel.

De nouveaux enjeux technologiques, une expertise reconnue sur le plan mondial, l’émergence de nouveaux métiers… autant d’éléments qui confirment que l’aérospatial est un secteur d’avenir.