Communiqué de presse:

Ionis-STM, école de la double compétence décloisonne les disciplines et élargit désormais son offre de formations en proposant deux nouveaux MBA qui formeront des professionnels capables d’appréhender les nouveaux métiers du secteur de la santé en particulier à l’ère de la transition numérique.

 

Il s’agit d’appréhender les plus récentes innovations technologiques intégrées par le secteur de la santé : dispositifs médicaux, objets connectés et applications informatiques associées. Comme le volume de data généré augmente de manière exponentielle, le challenge consiste aussi à stocker ces données, les organiser et surtout les valoriser avec pertinence.

 

Management & e-Santé :

Ce MBA forme à l’élaboration des stratégies digitales adaptées au secteur de la santé, à la mise en oeuvre de projets complexes en e-santé en particulier grâce à l’utilisation des Big data.

 

Biologie & informatique :  

Ce MBA offre le bagage informatique indispensable pour mettre en œuvre et déployer des solutions informatiques prenant en considération les besoins spécifiques des acteurs, produits et services du secteur de la santé.

 

Ces programmes, élaborés en collaboration avec les entreprises du secteur, sont  destinés à des étudiants de bac+3 à bac+5, détenant de solides bases scientifiques. L’enseignement et l’évaluation des projets pédagogiques seront effectués par des enseignants professionnels comme Fabien Pezous, dirigeant d’un cabinet de conseil spécialisé dans l’industrie de la santé (interview Caduceum) ou encore Philippe Dumont, qui développe des applications mobiles (interview P. Dumont).

De jeunes diplômés ont déjà pris cette voie, comme Marine Ceccotti (interview M. Ceccotti) qui travaille à l’interface entre le monde technique et les différents métiers de la pharma.

L’école a à coeur de prendre en compte toutes les conséquences de la révolution numérique sur l’activité de l’entreprise et sur ses besoins à venir. Ionis-STM offre désormais un panel de 18 MBA à ses élèves sur des secteurs innovants et porteurs : le digital, l’informatique, les biotechnologies et l’énergie.