Communiqué de presse :

IONIS Education Group, 1er groupe d’enseignement supérieur privé français, s’associe à la campagne HeForShe du comité national ONU Femmes France pour un événement exceptionnel en faveur de la mixité dans le numérique. Le HeForShe IT Day s’est déroulé le 28 septembre 2016 de 10h30 à 17h30 au Sénat et dans les 11 régions où Epitech, co-créateur de l’opération, est implantée. Lancée en septembre 2014, la campagne HeForShe, soutenue par l’actrice Emma Watson, ambassadrice de l’ONU Femmes, interpelle hommes et femmes et les invite à se mobiliser dans la défense de l’égalité des sexes.

 

Apprendre à coder et sensibiliser à la mixité dans le numérique

 

Au cours de cette journée, se succéderont des conférences et débats sur la mixité dans le secteur numérique, avec des interventions de Samia Ghali, sénatrice des Bouches-du-Rhône, Fanny Benedetti, directrice exécutive de l’ONU Femmes France et Dipty Chandler, présidente de l’association E-mma.

En parallèle, des étudiants d’Epitech animeront des ateliers d’apprentissage du code destinés à sensibiliser collégiens et lycéens, particulièrement les jeunes filles.

La journée est organisée par l’association E-mma de l’école Epitech qui promeut la mixité à l’école et particulièrement dans les métiers du numérique. Elle sera clôturée par Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, qui a labellisé l’événement HeForShe IT Day.

 

Mobilisation contre les stéréotypes de sexe dans les filières ingénierie, sciences, informatique

 

IONIS Education Group, dont la moitié des directeurs d’écoles sont des femmes, incarne un groupe d’enseignement supérieur largement mobilisé pour l’égalité des sexes, notamment dans les filières ingénieur et informatique à la fréquentation traditionnellement très masculine.

Trois écoles d’ingénieur(e)s du Groupe IONIS (EPITA, ESME Sudria et IPSA) ont ainsi lancé il y a quelques années, en partenariat avec madmoiZelle.com, le site Femme ingénieure, qui rassemble des témoignages d’étudiantes actuelles ou anciennes dans ces filières. L’absence de modèles féminins ayant réussi dans l’univers des sciences ou de l’informatique sont un grand facteur d’auto-censure et de désaffection des étudiantes. Ce site vise à informer les jeunes filles, en particulier lycéennes et étudiantes, sur les métiers d’ingénieurs, via des news quotidiennes, une série hebdomadaire et des témoignages.

De nombreuses associations en faveur de la mixité sont nées sur les bancs des écoles du Groupe IONIS. C’est le cas de Synergie, issue de l’école d’ingénieurs l’EPITA, qui a notamment développé des formations en ligne sur le management de la parité en entreprise.

Dans la même ligne, l’EPITA a accueilli du 22 au 27 août dernier la 3e édition de « Girls Can Code », stage estival gratuit format les collégiennes et lycéennes à la programmation informatique. L’école a ainsi mis à disposition ses locaux, ses infrastructures informatiques et ses administrateurs systèmes.

EPITA est également un partenaire historique du Prix Excellencia récompensant des jeunes bachelières en filière scientifique ou sortant de classes préparatoires, pour leur motivation et leur projet numérique. En novembre dernier, l’école a ainsi financé la formation d’une de ces étudiantes de 16 ans qui souhaitait s’orienter vers le domaine de la cybersécurité ou de l’intelligence artificielle.

Enfin, à l’occasion du Salon Européen de l’Education (18 au 20 novembre), IONIS lance une campagne d’affichage dans la station de métro Porte de Versailles pour sensibiliser les visiteuses aux métiers d’ingénieur.