LES JEUNES INVENTEURS CRÉATEURS DE WANDERCRAFT ET D’ENERGYSQUARE S’IMPOSENT À L’INTERNATIONAL EN CONJUGUANT DEUX CARACTÉRISTIQUES DE L’EXCELLENCE À LA FRANÇAISE : L’EXPERTISE ET LA CRÉATIVITÉ.

Ils révolutionnent la marche avec un exosquelette

Imaginez un dispositif permettant de redonner la capacité de marcher à ceux qu’ils l’ont perdue. ALEXANDRE BOULANGER, NICOLAS SIMON et MATTHIEU MASSELIN (X 2008) (de gauche à droite sur la photo de Une) l’ont fait. Ils ont mis au point un exosquelette unique au monde.

Ce petit bijou de technologie est intelligent. Il s’adapte à son environnement, interagit avec l’être humain, le tout en temps réel. L’exosquelette de la société Wandercraft est bourré de capteurs et d’électronique. Le software et les algorithmes ont été mis au point par l’équipe composée d’ingénieurs dont la majorité est également docteur en robotique.

« Nous sommes les premiers à avoir eu l’idée d’intégrer les technologies de l’école de robotique dynamique, souligne Matthieu Masselin. Notre système intègre la gestion de l’équilibre là où d’autres nécessitent l’usage de béquilles ; ainsi que la gestion de la direction là où des systèmes concurrents ne vont que tout droit. »

« Notre objectif est de proposer le dispositif le plus utile pour les personnes qui ont perdu l’usage de la marche. »

L’exosquelette se différencie en rendant la capacité à marcher en toute autonomie aux personnes hémiplégiques ou atteintes de myopathie. « Demain, il pourra être aussi utilisé pour la reprise de la marche après un accident ou encore des personnes âgées. »

L’AVENTURE WANDERCRAFT
2012 Création de l’entreprise.
2013 1ère levée de fonds.
2014 Entrée à l‘incubateur de CentraleSupélec et collaboration avec le laboratoire de biomécanique des Arts et Métiers ParisTech. Test et validation des algorithmes du 1er prototype, l’équipe fait la preuve du concept de marche.
2015 Déploiement du software sur le 2e prototype, Atalante. Sortie de l’incubateur et bouclage d’un nouveau tour de table.
2016 La startup emploie 20 personnes. Elle réalise les études cliniques pour prouver le bénéfice médical d’une marche retrouvée afin que l’exosquelette soit considéré tel un dispositif médical.
www.wandercraft.eu

« Notre objectif est de devenir le nouveau standard mondial de recharge des appareils ! »

TIMOTHÉE LE QUESNE (TÉLÉCOM PARISTECH 2015) (à gauche sur la photo) CO-FONDATEUR D’ENERGYSQUARE FAIT PARTIE DES 18 ÉTUDIANTS/ENTREPRENEURS LAURÉATS DU CHALLENGE STARTUP 2016 DE L’UNIVERSITÉ PARIS-SACLAY. DANS CE CADRE, IL A PASSÉ UNE SEMAINE DANS LA SILICON VALLEY.

GEUM 71

© Energy Square

Vous avez mis au point avec MATTHIEU POIDATZ (au milieu) ET DANIEL LOLLO (à droite sur la photo) une technologie de recharge pour appareils durant un projet étudiant devenu une startup. Quelle est votre innovation ?
Nous avons développé un système permettant de recharger plusieurs appareils simultanément par simple contact sur une surface grâce à un connecteur de la taille d’un sticker. La vitesse de charge est similaire à celle d’un appareil branché sur secteur. Charger en permanence son appareil permet d’augmenter la durée de vie de la batterie. La plaque se pose sur un bureau, et demain elle sera intégrée au mobilier. Nous avons réalisé la R&D avec des chercheurs du département COMELEC de notre école (avec Daniel) Télécom ParisTech. Matthieu est designer diplômé de Strate College.

Qu’avez-vous appris dans la Silicon Valley ?
Nous avons découvert un écosystème entrepreneurial très différent du nôtre. Tout a l’air d’aller plus vite. Se confronter à la réalité permet de démystifier ce lieu, certes unique au monde, mais très concurrentiel et où le taux de survie des startups n’est pas élevé. En France, les systèmes d’accompagnement sont très développés. Nous sommes accompagnés par l’incubateur ParisTech Entrepreneurs et l’accélérateur Numa Sprint. Ces aides vont nous permettre de booster la vente et l’industrialisation de nos produits. Nous sommes dans une perspective internationale car notre produit est une innovation mondiale.

« La France n’a rien à envier à la Silicon Valley en matière d’incubateurs et d’accélérateurs »

www.energysquare.com

Par Ariane Despierres-Féry