ERIC MAURINCOMME AUX 24 HEURES DE L’INSA © Graines d’images - S. Honoré

ERIC MAURINCOMME AUX 24 HEURES DE L’INSA © Graines d’images - S. Honoré

Eric Maurincomme,
Directeur général de l’INSA de Lyon

 

 

Les étapes marquantes d’un parcours
Diplômé Ingénieur de l’INSA – Titulaire d’un Master of Sciences in Electrical Engineering de l’Université de Californie – Obtention d’un doctorat en France – Responsable dans l’industrie en recherche & développement puis en marketing chez GE Healthcare – Vice-Président Monde Agfa Healthcare pour fusions-acquisitions et stratégie – Président du Conseil d’Administration d’Agfa HealthCare France – Directeur de l’INSA de Lyon.

 

La quadrature de ses valeurs clés
L’honnêteté envers les autres et envers soi-même
Le courage de faire faire, et surtout de ne pas faire (en expliquant pourquoi)
L’enthousiasme, car il faut toujours être optimiste et ne pas se lamenter sur son sort
La franchise de dire à un collaborateur qu’il a accompli un bon ou un mauvais travail.

 

« La pression ne me dérange pas, bien au contraire »

Quelle marque personnelle pensez-vous imprimer au développement de l’INSA ?
Avant de rejoindre l’INSA, j’ai vécu et travaillé dans six pays différents sur trois continents. Tout naturellement, c’est vers le développement international que je me suis tourné. Il ne faut pas craindre la globalisation. L’INSA, à travers ses valeurs et ses enseignants, doit donner aux étudiants des clés afin qu’ils comprennent le monde dans lequel ils vivent et progresseront dans leur carrière. Je cherche également à leur expliquer que la technologie et la science sont universelles. Si la technologie est facteur de progrès, il peut y avoir des abus, des effets néfastes qu’il convient d’anticiper. Je suis féministe dans la mesure où je considère qu’il devrait y avoir 50 % de femmes scientifiques ou ingénieures. De fait, l’INSA Lyon compte cette année 42 % de jeunes filles en première année et 33 % toutes années confondues.

 

Politiquement fiable !
Je souhaite qu’il y ait plus de scientifiques et d’hommes ou de femmes d’entreprises qui, à un moment donné de leur carrière, jouent un rôle politique. Tout le monde y gagnerait, l’avantage de l’ingénieur étant le pragmatisme, la recherche de solutions concrètes et la capacité à transformer le monde.

 

De quelle manière parvenez-vous à échapper à la pression exercée par votre fonction ?
La pression ne me dérange pas, bien au contraire. Je ne me laisse jamais entraîner dans l’immédiateté, à des sollicitations qui ne sont ni urgentes ni extrêmement importantes. Il faut savoir gérer son agenda pour échapper à cette pression et ne pas se laisser submerger par le courrier électronique. J’aime me ressourcer dans un environnement culturel différent, que ce soit par la lecture, le cinéma, le théâtre, les expositions… Voyageant beaucoup, je me tourne vers l’interculturel, avec une préférence pour l’originalité et la surprise. Je cherche à savoir et à comprendre comment les différentes cultures ont construit leur identité. J’ai pratiqué du sport et joué du piano… mais je n’en ai plus vraiment le temps.

 

Vu par une collaboratrice
Il sait se projeter dans le futur pour donner un cap à l’INSA car il témoigne de beaucoup d’ambition pour cette école. Très calme, il parvient à apaiser ses collaborateurs dans les moments difficiles et tendus. Il possède une mémoire prodigieuse des chiffres. Buvant énormément de thé vert, sa première parole en arrivant au bureau : « pourriez- vous me préparer un pot d’eau chaude, s’il vous plaît. »
Nadine Perrayon, Directrice générale des services de l’INSA jusqu’au 30-08-2015

 

Côté étudiant
Je l’ai trouvé très ouvert à l’associatif et aux questions étudiantes. C’est une personne juste qui connaît très bien l’école puisqu’il est diplômé de l’INSA. D’un naturel réservé, il ne se positionne pas au-dessus des étudiants. S’il me paraît assez mélomane et pianiste, nous avons échoué à le motiver pour jouer un morceau de piano au gala de l’INSA.
Bastien Pénard Ancien président du BDE de l’INSA

 

QUID DE QUIZ
AMITIÉS : franchise et honnêteté
AMOUR : … même chose
AMBITION : doit être partagée avec les autres
ACTRICE, ACTEUR : suivant le film
COULEUR : toutes
COUP DE GUEULE : assez rare
DÉFAUT : impatient
DIEU : vaste question
EPOQUE PRÉFÉRÉE : demain
FAMILLE : sources et ressources
FILM : trop nombreux pour être listés
QUALITÉ : l’écoute
LIVRE : « Le mythe de Sisyphe » d’Albert Camus
MUSIQUE : les Cure et les Smith (ma jeunesse)
PEINTURE : Van Gogh
PERSONNALITÉ PRÉFÉRÉE : Mahatma Gandhi
POLITIQUE : utile pour faire bouger les lignes
VACANCES : le pays Basque, de l’océan aux montagnes

 

Patrick Simon