François Pereira (CentraleSupélec 87), DSI d’Intermarché, a tout de suite été séduit par le positionnement unique « Producteurs et Commerçants » et la volonté du groupe de se transformer à grand renfort de digital. Aujourd’hui, il lance un appel aux jeunes diplômés de son école : « rejoignez-nous dans cet univers dynamique ! »

 

Pourquoi le secteur de la distribution vous passionne tant ?

Je suis tombé dedans par hasard quand j’étais jeune diplômé. J’ai participé à l’essor du e-commerce à la fin des années 90 et la vague d’innovations qui en a suivi. C’est un monde en transformation permanente, très challengeant, avec beaucoup de flux quotidiens et très concurrencé. C’est un univers passionnant où les sciences de l’ingénieur ont toute leur place.

© ITM Alimentaire International

 DSI : un rôle indispensable dans un groupe de distribution alimentaire ?

Quand on fait ses courses, on ne saisit pas forcément le rôle de l’informatique dans tout cela. Pourtant, c’est indispensable pour gérer, optimiser les stocks, les prix, la logistique, les tournées de livraison… L’informatique est aux côtés de tous les métiers de l’entreprise, comme des business partners, et pleinement engagée dans la réussite.

Intermarché, le futur Amazon français de l’alimentaire ?

C’est une volonté de notre Président Thierry Cotillard qui a engagé un grand plan de transformation. Notre entreprise est en croissance et elle est très dynamique ! Notre défi ? Faire preuve d’agilité pour satisfaire une clientèle toujours plus exigeante, innover dans nos magasins et dans notre offre, tout en capitalisant sur nos 50 ans d’expérience, notre ADN et notre histoire. L’objectif ? Gagner des parts de marché dans un environnement très compétitif et avoir la meilleure offre.

C’est dans cet objectif que vous avez signé un partenariat avec Microsoft ?

Pour mener à bien notre projet de transformation, nous allons au contact des meilleurs, dans tous les domaines. La data et l’IA doivent nous aider à mieux produire et à rendre le mieux manger accessible à tous : suivi de la qualité de la production, de la traçabilité des produits, et aussi moins de ruptures de stock ou d’anomalies dans les rayons et donc des magasins plus performants. Pour cela, ce partenariat et l’expertise de Microsoft sont clés.

C’est pourquoi vous avez construit la Data Factory ?

En effet. C’est un laboratoire dédié à l’exploitation de la data, à l’algorithmie et à toute la partie technique, à l’image de notre Digital Lab, qui, depuis quelques mois, a pris en en charge toute la partie développement e-commerce, internet et mobile en mode agile.

 Les jeunes de CentraleSupélec ont donc toute leur place chez vous ?

Oui, et d’ailleurs le directeur de la Data Factory est un diplômé de l’école ! Dans tous les domaines, nous avons besoin de leurs talents pour mener à bien notre programme ambitieux de transformation et de développement de solutions. Ce qui fait leur force, c’est leur capacité à analyser, à comprendre les organisations, les process et à définir la meilleure solution, par l’alliance du métier et de la technologie.

© Groupement les Mousquetaires

François Pereira, votre message aux étudiants de l’école ?

Rejoignez notre équipe ! Le Retail est un univers stimulant qui propose une grande variété d’activités et de projets ambitieux pour nos métiers IT. Chez Intermarché, vous rejoindrez un campus unique où chaque collaborateur se voit offrir de belles opportunités et perspectives professionnelles. Pour tous ceux qui veulent faire, transformer et qui ont la veine entrepreneuriale, Intermarché vous promet une première expérience passionnante !

Chiffres clés (au 31/12/2018) : CA 2018 : 24,7Mds € / 2 500 collaborateurs sur le campus de Tréville / 730 collaborateurs au sein du département IT2 / 119 points de vente Intermarché et Netto répartis sur toute la France

Kit du futur décideur à l’attention du jeune ingénieur

Face à l’émergence d’un ingénieur qui travaille en mode projet et 100 % collaboratif quels sont les trucs et astuces pour transformer un diplômé de CentraleSupélec en décideur hors pair ?

Les écoles d’ingés déconstruisent les préjugés

Sensibilisation des lycéennes, meilleure orientation et valorisation des parcours de femmes scientifiques, les écoles d’ingénieurs progressent en matière de mixité. Décryptage

Prysmian : connecter les hommes

Leader mondial des câbles, Prysmian mise sur l’innovation de ses ingénieurs R&D, dont fait partie David Boivin, South Europe Connectivity – Telecom Engineering Manager.

Sous le capot de Club Identicar

Le moteur de ce club auto : la bienveillance, le collaboratif et la quête du bonheur au travail ! Une façon de travailler qui lui a fait remporter le prix HappyAtWork 2019.

[Premier emploi] Diplômé de CentraleSupélec, je vais où ?

Plutôt tradis ou fans d’innovations de rupture ? Secteurs, domaines, métiers : coup de projecteur sur les les opportunités à ne pas rater pour un ingénieur CentraleSupélec

Une bonne année pour l’emploi des ingés !

Le quasi plein emploi chez les ingénieurs, ce n’est pas une fake news. La preuve dans la dernière enquête menée par Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF).

Recrutement, intégration, parcours : comment matcher avec les attentes des jeunes ingés ?

Digital, industrie, société, environnement ou énergie : l’heure est à la révolution. Dans une France qui a besoin d’ingénieurs, quels sont les tips pour recruter les perles rares

STEP UP : Laissez vous coacher !

« Bienvenus dans une entreprise qui fait de l’Individu le premier vecteur de performance » assure Jérémie Cador, Directeur de l’Agence STEP UP de Marseille

Pourquoi rejoindre Total ?

Engagé dans la transition énergétique, Total s’est donné l’ambition d’être la major de l’énergie responsable en garantissant une énergie disponible, abordable et propre.

Avec SOAT, cap sur l’expertise, l’agilité et l’intelligence collective

SOAT offre des opportunités et des perspectives d’évolution passionnantes aux diplômés de CentraleSupélec