Entre chatbots, assistants virtuels et objets connectés, petit à petit l’IA fait son nid. Dans les « entreprises augmentées », l’intelligence artificielle assiste et augmente les processus techniques et managériaux. Le manager bientôt remplacé par une machine ? Jamais ! Son arme : ses émotions.

 

« On peut apprendre à un ordinateur à dire « Je t’aime », mais on ne peut pas lui apprendre à aimer », disait très justement le biologiste, généticien et essayiste français Albert Jacquard. Alors qu’avant on voulait que les êtres humains puissent travailler comme des machines, aujourd’hui on se recentre sur l’humain au milieu de toutes ces machines !

Se recentrer sur l’humain, c’est le nouveau rôle du manager. Il doit dompter l’IA (pas l’inverse !) pour contribuer au bien-être de ses équipes. Comment ? Éléments de réponse avec Michelle Veyssière, consultante indépendante en RH, et Roland Robeveille, chargé de cours à l’ESCE, auteurs du livre Manager l’IA.

A l’échelle des entreprises, quel est l’impact de l’IA sur le management ?

Plus rapides, plus précises et jamais fatiguées, ces machines intelligentes imposeront de plus en plus leur rythme de travail. Mais une présence humaine sera toujours nécessaire pour le contrôle des données, leur analyse et les actions complémentaires. Si les tâches manuelles diminueront, les tâches « immatérielles » augmenteront avec probablement un accroissement du stress et de l’incertitude.
L’organisation du travail doit donc s’adapter, le système hiérarchique remis en question par l’automatisation des tâches et les responsabilités reprises par l’IA. De même pour les managers qui adoptent des postures plus fédératives pour faciliter les relations entre les travailleurs et les machines. Les managers ne seront donc plus des « chefs », mais des accompagnateurs du changement.

Les 3 compétences indispensables du manager de demain ?

Les compétences purement techniques deviennent moins recherchées que les soft skills : tête bien pleine versus tête bien faite. Un récent rapport de ManpowerGroup – « Révolution des compétences 2.0 », a identifié les compétences les plus recherchées par 20 000 employeurs dans 42 pays : la résolution de problèmes, la communication et l’organisation et enfin, la collaboration. Aujourd’hui, les entreprises essayent plutôt de déceler chez les candidats des potentiels d’adaptation vers des emplois différents de ceux déjà exercés, voire des emplois qui n’existent pas encore.

Des risques à se laisser manager par l’IA ?

Nous avons observé à travers des études qu’un risque de dépendance pouvait exister face à l’omniprésence de l’IA. L’utilisation de robots dont le physique rappelle (de loin) un visage humain ou qui sont programmées pour « surjouer » l’empathie ou répondre à toutes les questions (Cortana par exemple) engendrent des relations particulières. Les concepteurs tentent en effet de reproduire les comportements humains afin de faciliter cette proximité. Pouvoir s’épancher avec un interlocuteur qui écouterait les « états d’âme » sans juger est une facilité à laquelle certains pourraient céder ! Des relations affectives aux effets néfastes sur la psychologie de la personne.

[Episode 1/2] Les startups sous le sapin !

En panne d’inspiration pour vos cadeaux de Noël ? La rédaction vous sort de sa hotte des produits made in startups françaises.

L’engagement et l’accompagnement sur les rails de TER Grand Est

Retrouvez l’interview de Stéphanie Dommange, directrice régionale de Ter Grand Est. Animée par des valeurs telles que l’engagement et le partage, elle invite les jeunes diplômés à prendre le train du succès dans une entreprise qui saura les faire grandir.

In OENEO veritas

Très engagé pour l’égalité femmes-hommes, OENEO est un acteur international de la filière viticole pour qui les femmes sont un grand cru !

L’ingénieur.e Setec, bâtisseur de liens humains

Setec constitue un terrain de jeu idéal pour un.e jeune ingénieur.e., comme l’explique Anne-Marie Choho, directrice dénérale et Executive Vice-President.

Engagez-vous pour la diversité avec Sodexo !

Sodexo, leader mondial des services de qualité de vie, favorise une culture ouverte et inclusive où chacun peut s’épanouir. Témoignage d’Isabelle Aprile, Directrice de l’Innovation sociétale et des Nouveaux modèles économiques.

Mission évolution réussie pour Neopost

L’acteur high tech international change de nom. Une nouvelle marque et une culture d’entreprise toujours plus inclusive.

Avec ResMed, réveillez le talent qui sommeille en vous

Envie de changer les choses et de donner du sens à votre travail ? Découvrez comment ResMed entend changer la vie de 250 millions de patients.

Nespresso France : la parité sans filtre

Le spécialiste du café en dosette sait aussi doser la parité avec 60 % de femmes dans ses équipes !

Baxter au service de la vie

Depuis 85 ans, Baxter conçoit des solutions de soins innovantes au service des patients explique Marie-Claire Taine, Présidente de Baxter France et Vice-Présidente Renal Care Europe de l’Ouest.

Une ancienne ministre à la présidence de la Fondation Orange

Retrouvez l’interview de Christine Albanel, Présidente Déléguée de la Fondation Orange et figure marquante de la sphère politique. Guidée par les valeurs telles que la solidarité et l’égalité femmes-hommes, l’ex ministre de la culture et plume de Jacques Chirac, place le numérique au service de l’information et de la communication.