Les MBA de l’INSEAD préparent de futurs dirigeants. L’entreprise est logiquement la colonne vertébrale de la pédagogie et du contenu de ces formations. De quelle manière est-elle abordée dans les cours, intervient-elle directement sur les campus de l’INSEAD ? Les réponses avec Stéphanie Villemagne , directrice des programmes MBA à Singapour.

 

Campus de l’INSEAD à Fontainebleau

Campus de l’INSEAD à Fontainebleau

 

 

Etudes de cas et invités d’entreprises
La formation de MBA est la reine de la pédagogie par l’étude de cas et l’INSEAD un pionnier de cette méthode. « Les professeurs invitent des professionnels des entreprises dont sont issues ces cas à dialoguer avec les étudiants. » Le MBA comprend 13 cours fondamentaux ainsi que 11 cours électifs. Ils traitent de 5 à 10 cas chacun. Outre ces invités, des entreprises viennent se présenter, « parler de leur stratégie globale, marketing, financière… faisant entrer les étudiants dans la réalité de l’entreprise. » Les étudiants bénéficient aussi des relations des professeurs avec des entreprises dans le cadre de leurs travaux de recherche et de leurs chaires.

 

« Nous formons
des gens à être opérationnels au
plus haut niveau dans l’entreprise. Notre objectif est donc
qu’ils élargisseant
leurs connaissances théoriques et
pratiques du monde
de l’entreprise, avec pertinence et dans l’excellence. »

Visites d’entreprises
Des modules d’apprentissage en action invitent les étudiants à découvrir une région, ses entreprises, son mode de travail. « Les professeurs utilisent leurs contacts pour organiser des visites en Chine, en Inde, et bientôt au Brésil et à Abu Dhabi. » A ces visites s’ajoutent celles organisées par les étudiants au sein de leurs 20 Clubs professionnels dédiés à un secteur ou une région.

 

Interactions entre étudiants
Les participants des MBA ont en moyenne 6 ans d’expérience. Une expertise et un regard de l’entreprise qu’ils partagent avec les autres participants. « Les professeurs s’appuient sur ces expériences variées pour enrichir leurs cours et l’analyse des cas. »

 

Forums
L’INSEAD organise deux « Careers fair » par an sur ses campus de Fontainebleau et Singapour, et une à Abu Dhabi. Les étudiants sont aussi mis en relation avec des entreprises via le service carrières ou l’association des diplômés. Dans les autres programmes de l’INSEAD aussi l’entreprise a la part belle. Les programmes executives « Doing business in Europe » et « Doing business in China » sont en lien avec les pratiques et cultures locales des entreprises. Depuis le 7 avril, un nouveau programme en finance à Singapour fait intervenir chaque semaine un invité d’entreprise.

 

3 questions à Julien Perat , pilote de ligne en formation en MBA. Membre du Club étudiant Luxe , il sera diplômé en juillet .
Qu’attendez-vous de votre MBA ?
Je souhaite acquérir une éducation business afin de donner une nouvelle direction à ma carrière. J’ai choisi l’INSEAD pour m’entourer de gens dynamiques, qui ont envie d’évoluer. C’est aussi une institution à la belle notoriété auprès des entreprises dans le monde entier. Enfin, c’est une occasion d’élargir son réseau.
Comment l’entreprise est-elle incluse dans la pédagogie ?
Elle est en permanence au coeur de nos apprentissages. Nous rencontrons des personnes des entreprises sur lesquelles portent les cas. Ces échanges permettent de nous impliquer dans la situation, de partager leur ressenti, d’imaginer comment nous l’aurions vécu. Il est essentiel de mettre du réel sur la théorie. Les travaux de groupe, les échanges avec les autres étudiants sont autant de portes ouvertes sur des entreprises ou secteurs qu’ils connaissent.
Pourquoi avoir intégré le Club Luxe ?
Pour découvrir le secteur, y prendre des contacts. Nous organisons des visites d’entreprises, grâce aux relations de chacun et de l’INSEAD, au cours desquelles nous rencontrons aussi les RH. Le Club transmet d’ailleurs un CV book de ses membres aux acteurs du luxe.

 

A. D-F