Communiqué de presse :

Le Groupe d’écoles d’ingénieurs INSA mène depuis sa création une démarche de démocratisation de l’accès aux pratiques artistiques et culturelles. Celle-ci passe par la possibilité pour les élèves-ingénieurs de conjuguer études et passion, y compris à haut niveau, et de se découvrir de nouvelles aptitudes à travers des dispositifs de formation intégrés dans leurs parcours. Cette année, les INSA inaugurent deux nouvelles filières visant à enrichir l’offre pédagogique et culturelle existante.

 

 

Plus de 900 élèves – ingénieurs engagés dans des parcours spécifiques (théâtre, danse, Arts plastiques, musique. . .)

 

En France, les six INSA proposent aux élèves qui le souhaitent  de nombreuses filières à thème, accessibles dès la première année de formation. Les étudiants de ces filières spécifiques disposent d’un suivi particulier et d’une possibilité d’aménagement de cursus leur permettant de poursuivre leur pratique culturelle, artistique ou sportive au meilleur niveau, en parallèle de leurs études d’ingénieurs. Le Groupe INSA compte 916 élèves ingénieurs engagés dans ces parcours spécifiques. Associée à une vie associative dense, la présence de ces étudiants artistes contribue à l’animation culturelle des campus.

« Cette dynamique culturelle et artistique, réaffirmée dans chacun de nos contrats quinquennaux, s’inscrit depuis de nombreuses années dans la politique du Groupe INSA. Nous en sommes convaincus : l’excellence scientifique, la vocation pratique et l’attitude créative sont essentielles pour former des ingénieurs humanistes, techniques et citoyens », précise Eric Maurincomme, président du Groupe INSA.

Ces engagements correspondent à la volonté politique de développer l’enseignement et la pratique artistique et culturelle dans l’enseignement supérieur.

« Pour les établissements, c’est l’opportunité d’attirer d’excellents étudiants ouverts sur les arts. Pour les élèves, ce sont des atouts pour la réussite et une réelle valeur ajoutée appréciée par les recruteurs », note Bertrand Raquet, directeur de l’INSA Toulouse, qui ouvre en cette rentrée une filière Théâtre-Études.

Ces filières à thème s’appuient sur des partenariats forts avec des structures culturelles et artistiques (Conservatoire de Rennes, Orchestre national et Théâtre du Capitole de Toulouse, Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg…).

Cette année, l’INSA Toulouse ouvre une filière Théâtre-Études en partenariat avec le Centre Dramatique National de Toulouse qui vise à compléter une culture générale des arts de la scène pour les étudiants. De son côté, l’INSA Centre Val de Loire inaugure en cette rentrée une filière Arts Plastiques en partenariat avec l’École nationale supérieure d’art de Bourges.

À l’INSA Strasbourg, l’art intervient à l’école sous deux formes : l’enseignement de l’art dans la formation des architectes et ingénieurs en double cursus, pendant 3 ou 4 ans selon les parcours, à raison d’une trentaine d’heures par année, et la section art-études, récemment ouverte.

 

 

INSA: un modèle de formation ouvert sur la diversité depuis sa création

 

Les INSA sont des écoles d’ingénieurs publiques créées par le philosophe Gaston Berger et le recteur Jean Capelle dans les années 60 pour accompagner le développement de l’enseignement supérieur et la démocratisation des études.

Les instituts ont été fondés sur des valeurs sociales imprégnant encore aujourd’hui fortement leur gouvernance.

Le modèle INSA permet des réponses contemporaines aux enjeux sociétaux. Il articule les savoirs scientifiques, techniques, d’ouverture ainsi que les sciences humaines et sociales et la pratique artistique et culturelle.

Dès leur création, les INSA ont ainsi mis en place des enseignements en humanités, placés au cœur même de la formation. Par le développement de connaissances interculturelles, artistiques, philosophiques et autres sciences humaines, mais aussi par la pratique du sport, y compris à haut niveau, les élèves-ingénieur-es cultivent différents centres d’intérêt et différents modes d’engagements qui favorisent leur ouverture sur le monde.

 

 

Intégrer les INSA : comment ça se passe ?