N°1 mondial dans les services aux entreprises, Rentokil Initial est aujourd’hui à la pointe de l’innovation dans son domaine. Janie Le Maout (ISC Paris 2004) se confie sur son rôle de Directrice Talent Management et Communication et sur toutes les opportunités offertes par son groupe.

 

Vous êtes Directrice Talent Management et Communication, quelle traduction concrète au quotidien ?

Mes missions recouvrent le recrutement, le développement RH et la gestion des mobilités. L’objectif est d’acquérir, développer et retenir les talents de l’entreprise. Ces enjeux sont importants car nous faisons face aux nouvelles attentes des générations Y et Z et à la pénurie de compétences sur certains métiers. Mon rôle vise également à développer la marque employeur et les valeurs qui animent notre quotidien pour que les candidats puissent évaluer l’environnement de travail au sein duquel ils pourront évoluer s’ils nous rejoignent. En interne, nous organisons une enquête d’opinion annuelle des salariés que nous analysons ensuite afin de définir les plans d’actions des managers.

Comment le digital a-t-il bousculé vos pratiques ?

Le digital impacte tous les niveaux de l’entreprise, de l’organisation du travail à la redéfinition des process et des compétences attendues. Les fonctions supports sont également touchées avec, par exemple, la mise en place progressive d’un SIRH. Nous avons embrassé cette révolution numérique, avec notamment l’élaboration de notre plateforme d’e-learning.

Quelles sont les innovations développées par Rentokil Initial ?

Nous innovons énormément dans tous nos secteurs d’activité. Dans notre branche Textile nous venons de créer une nouvelle ligne d’équipements de protection individuelle et de vêtements appelée Illum’in®. Elle permet à nos clients d’être mieux vus sur les chantiers. Nous avons également développé de nombreuses innovations technologiques, comme PestConnect®, un boîtier de capture de nuisibles connecté. Ce nouvel outil permet aux techniciens de recevoir une notification quand un rongeur a été attrapé et de planifier plus facilement une intervention.

Quelles opportunités offrez-vous aux jeunes diplômés ?

Rentokil Initial recrute énormément pour tous ses métiers, des fonctions supports aux métiers commerciaux, en passant par les techniciens. Travailler chez nous, c’est l’assurance de se confronter à des clients diversifiés, des TPE aux clients Grands Comptes dans tous les secteurs d’activités. L’entreprise est un booster d’évolution personnelle. Tout reste encore à inventer, aménager, transformer. Le développement des compétences se vit au quotidien. La richesse des contacts humains, l’intérêt des missions, la gestion de projets de A à Z et la dynamique apportée par l’innovation continue sont les atouts maîtres mis en avant par nos jeunes recrues.

Pourquoi avoir choisi l’ISC Paris ? Parce que cette école car elle répondait parfaitement aux enjeux stratégiques de management des ressources humaines liés à la conduite du changement  des entreprises qui doivent faire face à la mondialisation. De plus, la qualité de l’enseignement m’a permis d’avoir les grilles de lecture pour appréhender les comportements collectifs et individuels qui sous-tendent le mode de fonctionnement des entreprises et donc leur performance. C’est une compétence qui m’est très utile au quotidien dans mes missions.

Quel conseil donneriez-vous à la jeune manager que vous étiez il y a 10 ans ? De croire davantage en son intuition. C’est très important, surtout dans univers en pleine mutation.

Chiffres clés 2017

Rentokil Group : CA  2,4 Mds / 30 000 collaborateurs

Rentokil France : CA  386,6 M€ / 3 000 collaborateurs

 

contact : http://rijobs.fr

 

Society & Organizations Center d’HEC : Un nouveau rapport de référence sur la mesure d’impact social

Dans leur dernier rapport, les chercheurs du Society & Organizations Center d’HEC Paris ont dévoilé un outil de mesure d’impact social qui standardise l’évaluation économique et sociale des initiatives de responsabilité des entreprises engagées dans différents secteurs et types d’organisation. Cette nouvelle méthode a pour objectif d’améliorer considérablement l’efficacité, le passage à l’échelle et le retour sur investissement des initiatives d’impact social.

#MyTeam – Zoom sur l’entourage du PDG

Les plus proches collaborateurs du CEO constituent les premiers leviers de la diffusion et de l’acceptation de sa vision et de sa stratégie managériale. Mais au-delà de cette garde rapprochée, le CEO peut aussi compter sur les oreilles de ses...

Les tips du leadership

Les best practices pour dompter la complexité du monde et la traduire en performance durable pour l’entreprise ? Les conseils d’Olivier de Pembrock, Président du CJD

Les secrets des entrepreneurs qui réussissent

Le point commun entre Guillaume Gibault, Oprah Winfrey, Steve Jobs et Hans Riegel ? Ce sont tous des entrepreneurs qui ont réussi. Envie de connaître leurs secrets ? Séverine Le Loarne-Lemaire, Professeur à Grenoble École de Management, les...

Devenez une luck machine !

Attracteur et passeur de chance, transformateur d’inattendu, le grand chanceux est un aimant à opportunités. Décryptage avec Philippe Gabilliet

Peut-on détecter un potentiel à réussir ?

Observatrice privilégiée des attentes des entreprises, Isabelle Bastide, présidente de Page Group France, partage son analyse

Domalys, pour une entreprise vertueuse

Les fondateurs de Domalys, entreprise qui facilite le quotidien des personnes dépendantes, promeuvent une entreprise vertueuse, explications

Les 5 secrets du manager juste et donc performant

Faut-il manager juste pour faire réussir ses collaborateurs et son entreprise ? Sans aucun doute pour Thierry Nadisic, professeur à emlyon

SKEMA décrypte les nouvelles valeurs du secteur du luxe

Parce que le secteur du Luxe doit répondre à la quête des clients pour de nouvelles expériences, les marques doivent à la fois se réinventer et réinventer la relation-client dans son ensemble. Elles doivent aussi recruter les talents qui seront capables de conduire ces changements. SKEMA Business School, acteur de référence de la formation dans le Luxe avec plusieurs programmes masters dont le Global Luxury & Management, a organisé une table-ronde le 7 février 2019 au Meurice pour faire le point des défis du secteur et apporter de nouvelles réponses en faisant témoigner plusieurs acteurs

Les compétences pour réussir au 21è siècle

Face à l’invasion de l’IA, il faudra compter sur les compétences 100 % humaines. Le point avec Jérémy Lamri, cofondateur du Lab RH