Stéphane Potin (ESTP Paris 93), Directeur de l’activité Énergie & Industrie et Directeur de la région Alpes Centre Est d’Ingérop, l’assure : « l’architecture de demain sera numérique ou ne sera pas ! » Et d’inciter les ingénieurs à pousser la porte de l’entreprise de référence en ingénierie, conseil en mobilité durable, transition énergétique et cadre de vie.

 

Rappelez-nous l’expertise d’Ingérop

Nous intervenons dans quatre activités, dans le domaine de l’industrie, en tant qu’architecte industriel, nous supervisons :
L’activité conception, la réalisation du cahier des charges et la consultation des entreprises de travaux,
L’activité réalisation avec la supervision des travaux et la vérification de la conformité durant le chantier.

Nos clients, dans le domaine de l’Energie et de l’industrie, sont des industriels et des entreprises du nucléaire. Qu’il s’agisse de projets à 10 K€ ou à plusieurs dizaines de millions d’euros, nous travaillons en mode projet avec des équipes dédiées qui doivent faire preuve d’agilité et de souplesse car un client peut décider d’aller très vite, avant de mettre subitement le projet à l’arrêt.

Qu’y a-t-il de plus stimulant à la direction de l’activité Énergie et Industrie ?

Je supervise près de 400 personnes qui travaillent sur tous les projets en cours. Nous fonctionnons comme une entité autonome. Je coordonne l’activité en France et à l’international. Ma présence au sein du Comité Exécutif me permet d’être acteur de la stratégie de l’entreprise, c’est très motivant.

Faire partie d’une entreprise à taille humaine, c’est une opportunité ?

Chez Ingérop, nous avons la capacité d’entreprendre rapidement. Du coup, le circuit de décision est très court. On vient me voir, je donne mon aval et c’est parti ! Les jeunes qui souhaitent développer de nouveaux projets ont toute latitude pour le faire !

En quoi le Building Information Modeling (BIM) a changé la donne en matière d’architecture ?

Depuis 15 ans, dans le domaine industriel, tous nos projets sont créés directement en 3D. Le BIM nous permet de concevoir des bâtiments plus complexes, plus performants et de découvrir les problématiques en amont. Cet outil a aussi provoqué la création de nouveaux métiers très recherchés comme BIM manager ou BIM coordinateur. L’ESTP et l’École des Ponts sont d’ailleurs à l’origine du Mastère spécialisé BIM « Conception intégrée et cycle de vie du bâtiment et des infrastructures ». Ces métiers sont l’avenir du secteur.

Ingérop consacre 4 % de sa masse salariale à la formation. Pourquoi cet engagement ?

En 50 ans, la durée de vie d’une compétence technique, selon l’OCDE, est passée de 20 ans à un an ! Il est donc crucial de former en permanence nos collaborateurs. Mais, au-delà du savoir technique, nous recherchons des personnes qui ont un savoir-être, une capacité à communiquer et à fonctionner en équipe. C’est la revanche des soft skills sur les hard skills !

Pour découvrir celle qui porte la voix de l’ESTP aujourd’hui, c’est par là !

Dans la peau de Florence Darmon Directrice Générale de l’ESTP

 L’ESTP ou le champ des possibles

« Je garde un très bon souvenir de l’école, notamment pour la formidable mixité qu’il y avait. J’ai gardé des contacts avec les anciens de ma promo dont nous allons célébrer les 25 ans cette année. La richesse de l’ESTP tient aussi au nombre d’associations où l’on peut exprimer sa volonté d’entreprendre. Cette formidable effervescence m’a donné l’occasion d’organiser la soirée de gala de fin d’année. Mais l’école m’a surtout permis de suivre ma troisième année à l’Ecole Royale Polytechnique de Stockholm. J’y ai découvert une culture passionnante ! »

Des chantiers emblématiques

  • Les lignes de métro à Lima au Pérou
  • La ligne à grande vitesse HS2 entre Londres et Birmingham
  • La centrale Hinkley Point en Angleterre

Chiffres Clés : 1 700 collaborateurs / 213 M€ CA / 4 activités : Ville & Mobilité, Eau & Environnement, Énergie & Industrie, et Bâtiment

 

Adressez-vous en direct à  Stéphane Potin !




Votre CV :