Yncréa Hauts-de-France est née de la fusion de 3 écoles d’ingénieurs avec chacune leur personnalité et des expertises de premier plan dans leur domaine. Le pôle dirigé depuis sa formation en 2012 par Jean-Marc Idoux, mise avec succès sur l’interdisciplinarité et l’innovation pour former des ingénieurs au profil singulier et recherchés des entreprises. Entretien.

 

Un groupement fonctionne lorsque ses membres sont liés et animés par une même ambition stratégique. Quelle est la vôtre ?

Notre credo est de miser sur l’interdisciplinarité et l’innovation. Notre atout est de former une association unique d’écoles d’ingénieurs tout en conservant des établissements autonomes, un capital d’expériences, de marque, de notoriété de diplômes. La fusion est un levier en matière de recherche, de formation, de synergies, de capitalisation sur la transdisciplinarité. Nous croisons pour faire plus ensemble, mettre en commun, être plus importants.

« La combinaison de nos spécialités est la clé pour développer nos deux piliers de transdisciplinarité et d’innovation »

Le dispositif ADICODE® dédié à l’innovation, le codesign et intelligence collective, est emblématique de cette démarche ?

Ce programme, transversal aux écoles, fonctionne selon des modalités de pédagogie active, sur la base de projets réels confiés par des entreprises. Des ateliers d’innovation et de codesign visent, à la faveur du croisement transdisciplinaire, de conduire nos élèves à développer leur pratique du codesign, de la coconstruction, de la coconception au sein d’espace de coworking, de fablab selon une approche centrée usages et non uniquement technologies. Aujourd’hui, ADICODE® ce sont 100 sujets réels par an, 2 sessions, 500 étudiants mobilisés.

Quelles compétences développent ainsi vos étudiants ?

  • Capacité à mobiliser l’intelligence collective
  • Créativité
  • Conduite de projet innovant
  • Codesign
  • Approche riche mêlant technologies, usages, business model
  • Planification et organisation
  • Qualités de présentation, d’argumentation, à étayer des hypothèses scientifiques
  • Capacité à respecter un livrable, à réaliser un objectif

 

 A Lire, les témoignages de :

Pierre Defache, jeune diplômé de  l’ISEN Lille

Clément Chardon, élève-ingénieur à HEI

Julie Christiaen, enseignante en marketing à l’ISA Lille dont elle est aussi ingénieure diplômée !

 

Le croisement des disciplines enrichit aussi les cursus ?

Nous offrons à nos étudiants des modules ou options croisés entre écoles, par exemple mariant sciences de la vie et numérique, agronomie et numérique, santé et numérique, btp et numérique (ville intelligente)…

Quelle nouveauté à la rentrée 2017 ?

Nous ouvrons notre programme post bac ADIMAKER®. Il est le fruit de nos convictions sur l’innovation et la pédagogie nées de nos projets ADICODE®. Nous proposons ainsi à des étudiants plus à l’aise avec les apprentissages concrets, avec le fait d’apprendre en faisant et d’aller chercher les connaissances dont ils ont besoin pour mener à bien des projets, de se préparer à devenir ingénieurs. Cette formation en deux ans suivie d’une licence pro en partenariat, se veut en effet une passerelle vers nos cursus ingénieurs. Dans ce cursus, les élèves travaillent leurs projets sur nos 4 démonstrateurs : un appartement témoin autour des IoT, de la domotique ; une ville intelligente ; une usine 4.0 et une ferme en ville.

Quels managers forment les écoles d’Yncréa ? Un manager ayant développé des réflexes et des bonnes pratiques liées à la façon de collaborer en mobilisant l’intelligence collective, dotés d’un fort socle scientifique et technique, à l’écoute, sachant marier les expertises, ayant développé une bonne compréhension du fonctionnement des équipes créatives.

3 écoles, 14 domaines de spécialisation : HEI (BTP, conception mécanique, chimie, santé, textile innovant…), ISA (agro, environnement, paysage, agri…), ISEN Lille (électronique, informatique, nanotechnologies…)

ISEN – Yncréa Ouest : Toujours plus d’étudiants