Communiqué de presse :

L’Université Claude Bernard Lyon 1 est devenue la première université lyonnaise à ouvrir un Centre de santé Universitaire en avril 2018. L’inauguration officielle de ce centre, le 26 septembre 2019 sur le campus LyonTech – la Doua, sera l’occasion de montrer comment sa création a permis d’améliorer l’accès aux soins pour les 46 000 étudiantes et étudiants de Lyon 1.

 

Un projet ancré dans le contexte politique national

L’Université Lyon 1 s’est engagée depuis 2016 dans le projet de création d’un centre de santé dédié aux étudiantes et étudiants, sur ses campus, dans un contexte de politique de santé publique favorable. En mars 2017, lors de la présentation de la stratégie nationale santé, Agnès Buzin, ministre des Solidarités et de la Santé, a en effet annoncé vouloir « améliorer la santé des étudiants ». « Les étudiants sont souvent […] éloignés des services de santé et se trouvent dans une situation de rupture de prise en charge ou de renoncement aux soins pour des raisons financières ». Il a ainsi été défini que dans les prochaines années, il sera nécessaire, entre autres, d’augmenter le nombre de services de santé universitaires constitués en centres de santé pouvant accueillir des médecins spécialistes et renforcer les liens avec la médecine de ville.

 

Un meilleur accès aux soins sur les campus

Consciente de ses responsabilités dans la promotion du bien être durant la vie universitaire en lien avec le maintien dans les études, l’Université Lyon 1 a élargi l’activité du service de médecine universitaire, initialement axée sur la prévention, vers du soin. Ouvert depuis avril 2018, le centre de santé de l’Université Lyon 1 accueille désormais sur les trois campus, LyonTech – la Doua, Lyon Est et Lyon Sud, au sein du Service de Santé Universitaire (SSU), des étudiantes et étudiants en demande de soins. L’objectif : éviter le renoncement aux soins par manque de temps et d’argent afin de promouvoir le bien être, pour leur réussite universitaire. Le Centre de santé propose aux étudiantes et étudiants de Lyon 1 :

  • des rendez-vous auprès de médecins généralistes pour des soins de médecine générale et de gynécologie. Une médecin psychiatre et une médecin gynécologue renforcent l’équipe.
  • le tiers payant sur la part obligatoire : pour une consultation de médecine générale à 25 euros, les étudiants avancent la part mutuelle (7,50€), qui leur sera remboursée par leurs mutuelles.
  • des soins infirmiers et des prises de sang, tous les jours, pour la réalisation notamment de bilans sanguins de recherche d’infections sexuellement transmissibles.
  • des soins psychologiques sur les trois campus pour aider les étudiantes et étudiants à mettre des mots sur leurs maux.

 

 

Les actions 2019-2020

Concernant les projets de santé, l’année 2019-2020 sera marquée par :

  • le déroulement d’une campagne de sensibilisation au consentement ;
  • la mise en place du dispositif « Psychoses émergentes : Repérer Informer, Orienter, Rétablir Et Traiter à l’Université » (PRIOR-ETU), en partenariat avec le service PEP’s Lyu du Centre Hospitalier du Vinatier.

 

Télécharger l’invitation presse