Communiqué de presse :

En cette rentrée 2019, IMT Mines Albi présente les faits marquants et le bilan chiffré de l’intégration. Ils font apparaître que les marqueurs forts de l’école sont toujours au rendez-vous : recrutement exigeant, mixité, diversité, progression de l’internationalisation et attractivité de la filière apprentissage. Autre facteur de succès de l’école, l’entrepreneuriat qui poursuit son déploiement. Fidèle à sa volonté d’apporter une réponse aux enjeux du futur, IMT Mines Albi propose deux nouveaux parcours centrés sur les transitions numérique et environnementale. Enfin, cette année, les nouveaux entrants ont inauguré une nouvelle formule de séminaire d’intégration. Une invitation à la connaissance et à la préservation du patrimoine et de l’environnement locaux avant qu’ils n’aillent explorer le vaste champ des possibles proposé par leur école.

 

 

BILAN DE LA RENTRÉE 2019

 

IMT Mines Albi franchit, pour la première fois, le seuil des 1000 élèves

Pour la première fois, IMT Mines Albi franchit le seuil des 1000 élèves. Elle poursuit ainsi la croissance soutenue de ses effectifs. Avec 1024 élèves accueillis en 2019, toutes formations confondues, ses effectifs ont progressé de 57% en 10 ans. Elle accueille, cette rentrée 241 nouveaux entrants dans le cycle ingénieur (194 sous statut étudiant et 47 en filière apprentissage).  L’école maintient sa sélectivité dans le cadre du concours Mines-Télécom et son recrutement est marqué par une augmentation de l’attractivité de sa filière Maths/Physique. Même phénomène pour la filière apprentissage qui augmente encore cette année son effectif.

Le contingent des étudiants internationaux, toutes formations confondues progresse, notamment grâce à l’attractivité des masters et mastères internationaux : 125 étudiants en 2019.

Caractérisé depuis plusieurs années par la forte proportion de femmes et la diversité de son recrutement, IMT Mines Albi accueillera, cette année encore, un effectif féminin supérieur à 40%.

Un placement toujours performant des diplômés*

IMT Mines Albi affiche un taux d’emploi net de ses diplômés à plus de 92,4%, dont 83,5% d’entre eux ont trouvé leur 1er emploi en moins de 2 mois et 67% avant leur sortir de l’école. Le salaire annuel moyen en France (primes incluses) de l’ensemble des diplômés d’IMT Mines Albi s’élève à 37 380 €. Celui des femmes s’élève à 38 162 €. Il reste donc supérieur à la moyenne de la CGE (36 615 €) et au salaire moyen des hommes diplômés d’IMT Mines Albi (36 859 €). Ces résultats montrent qu’IMT Mines Albi fait figure d’exception, à l’avantage des femmes, quant aux inégalités entre hommes et femmes qui persistent au niveau national.

Sur le plan des secteurs d’activité, les diplômés d’IMT Mines Albi s’insèrent prioritairement dans les bureaux d’études, cabinets de conseil et d’ingénierie (19,5%) suivis des industries pharmaceutiques (16,4%) et des transports (15,7%) et du secteur de l’énergie (7,5%). Ces deux derniers secteurs et celui des TIC sont ceux qui ont le plus progressés.

* Source : enquête d’insertion Promotion 2018 réalisée par IMT Mines Albi

 

Un dispositif entrepreneuriat de plus en plus étoffé

Avec 15 nouveaux projets d’entreprise accompagnés en 2018, IMT Mines Albi capitalise sur ses équipements, notamment le bâtiment Innov’Action, dote?? de trois espaces dédiés a?? l’innovation et a?? l’entrepreneuriat (FabLab, aire collaborative et Incubateur) et d’une structure d’animation spécifique. Cet investissement se poursuit avec le recrutement d’un « Talent Maker », chargé de suivre les projets émergents des élèves et les projets plus matures des étudiants-entrepreneurs.

«  La rentrée 2019 est un fidèle reflet de l’identité d’IMT Mines Albi : une école qui prépare ses élèves à appréhender les grandes transformations de ce monde, au cœur des transitions numériques et environnementales ; Une école qui permet à ses futurs diplômés d’en être les acteurs en innovant au sein des entreprises ou en créant la leur ; Une école qui offre un cadre propice à l’égalité ; Enfin, une école au recrutement exigeant et qui poursuit sa progression », indique Narendra Jussien, directeur d’IMT Mines Albi.

 

 

LES NOUVEAUTÉS 2019

 

Des parcours au cœur des transitions numérique et écologique

La proposition de formation d’IMT Mines Albi accorde une large place aux transitions numériques et environnementales :

  • Un parcours « Energie et Transition Numérique** », ouvert en 2018 qui a pour objectif de former des ingénieurs aptes à accompagner la transition numérique dans le secteur de l’énergie. En lien avec la digitalisation et l’évolution du secteur de l’énergie, ce parcours conjugue acquisition de compétences dans les domaines des énergies renouvelables et du numérique. Il prépare les élèves-ingénieurs à concevoir, optimiser et exploiter des systèmes propres et intelligents de production, transformation ou distribution d’énergies multi-sources, incluant les solutions numériques d’aide à la décision. Il est proposé en 3ème année.
  • Un parcours « Outils numériques pour l’industrie 4.0*** » (en anglais) qui répond à la montée en puissance des approches numériques dans l’industrie (notamment génie mécanique et électrique, science des matériaux) et à la pénurie d’ingénieurs pour répondre à ces nouveaux besoins. Centrés sur la fabrication « numérique », ces enseignements avancés aborderont maquette numérique, réalité virtuelle, réalité augmentée, cobotique/robotique, CND robotisé, contrôles par vision 2D/3D, Machine/Deep Learning… Il est proposé en 3ème année et dans les Masters internationaux.
    Enfin, IMT Mines Albi partagera avec toutes les écoles de l’IMT, le projet IMT Disrupt Campus. Il vise  à nourrir les formations à l’innovation numérique et à l’entrepreneuriat. Les étudiants travailleront sur des problématiques réelles d’innovation. Ce projet sera inauguré par le « Bootcamp IMT », séance interactive qui prendra la forme d’un « tribunal des générations futures » (autour de la transformation numérique) qui sera suivi de quatre séquences de cours en ligne (SPOC) : Fondamentaux socio-historiques – Enjeux technico-scientifiques – Parcours créatif entreprises en industries du futur – Étude de cas.

** Au sein de l’option de dernière année EAE, le parcours « Energie et Transition Numérique » s’ajoute aux parcours « Ressources, conversion et efficacité énergétique » visant à former les ingénieurs vers des métiers généralistes en énergétique et thermique et « Bâtiment à Energie Positive » qui délivre les compétences nécessaires aux ingénieurs thermiciens et énergéticiens dans le secteur de la construction durable. *** Ce parcours au sein de l’option Ingénierie des matériaux avancés et des structures (IMAS) est décliné sur l’ensemble des champs disciplinaires de l’école.