Communiqué de presse :

Le label national DD&RS qui valorise les démarches de développement durable et de responsabilité sociétale des établissements d’enseignement supérieur et de recherche a été attribué à IMT Atlantique.  Il vient récompenser ses efforts et les actions entreprises dans les domaines de la gouvernance, de la formation, de la recherche, ainsi que sa gestion environnementale, sa politique sociale et son ancrage territorial: un travail de fond qui lui a aussi permis de devenir le premier établissement français classé sur le champ « Industrie et innovation » du Times Higher Education (THE) University Impact Rankings 2020.

 

Composé de représentants de la Conférence des Grandes Écoles (CGE), de la Conférence des Présidents d’Université (CPU), du ministère de la Transition écologique et solidaire, du ministère de l’enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, du Réseau français des étudiants pour le développement durable (REFEDD) et du Collectif pour l’intégration de la responsabilité sociétale et du développement durable dans l’enseignement supérieur (CIRSES), le comité de labellisation a validé les engagements forts pris par IMT Atlantique en matière de développement durable et de responsabilité sociétale, en lui attribuant le Label DD&RS pour une durée de 4 ans. L’École rejoint ainsi le cercle fermé des  établissements d’enseignement supérieur et de recherche labellisés.

 

Le DD&RS au cœur de la stratégie d’IMT Atlantique

Directement rattachée au directeur de l’École, la Mission DD&RS a pour objet d’impulser, d’accompagner et de faciliter les transformations environnementales et sociétales au sein de l’École. Les actions pilotées par cette mission portent en premier lieu sur l’appropriation des enjeux de développement durable et de responsabilité sociétale par le personnel et les étudiants de l’École. Il s’agit également de placer ces enjeux au cœur des programmes de formation et de recherche. La Mission DD&RS entend par ailleurs favoriser l’émergence de pratiques vertueuses sur le plan de la gouvernance, de la politique sociale et de la gestion environnementale des campus d’IMT Atlantique. L’École souhaite, enfin, participer de façon active aux transitions sociétales des territoires qui accueillent ses campus et ses équipes.

Pour marquer sa volonté de s’imposer comme un acteur national reconnu dans les domaines du DD&RS, IMT Atlantique a tenu à adhérer à différentes associations qui contribuent à promouvoir ces valeurs à l’échelle locale ou nationale (1). L’École a par ailleurs scellé son engagement via la signature d’une charte interne, de chartes externes contraignantes et de plusieurs lettres ouvertes (2).

 

Un acteur DD&RS reconnu à l’international

Ce travail de fond a permis à IMT Atlantique de devenir le premier établissement français classé sur le champ « Industrie et innovation » du Times Higher Education (THE) University Impact Rankings 2019. Ce palmarès mesure le succès des universités mondiales dans la réalisation des objectifs fixés par les Nations Unies en matière de développement durable.

IMT Atlantique compte aujourd’hui parmi les 300 meilleures universités du monde en termes d’impact économique et social, obtenant notamment d’excellents résultats sur trois critères majeurs :

  • la construction d’infrastructures résilientes, la promotion d’une industrialisation durable et de l’innovation (62e rang mondial) ;
  • la promotion d’une croissance économique inclusive et durable, l’emploi et un travail décent pour tous (91e rang mondial) ;
  • la réduction des inégalités (101e-200e).

 

(1) Commission DD&RS de la CGE; CIRSES; Campus responsables ; Comité 21 ; Ener’gence ; Collège des transitions sociétales ; Association Dirigeants responsables de l’Ouest ; AFUL Chantrerie ; ATEE Ouest ; CPED ; @talentEgal, Handisup Bretagne.

(2) Charte Handicap de la CGE, du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et du secrétariat d’État chargé des personnes handicapées ; Charte pour l’égalité femmes-hommes du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, du ministère des Droits des femmes, de la CPU, de la CDEFI et de la CGE ; Charte biodiversité des établissements d’enseignement supérieur ; Charte des 15 engagements pour l’équilibre des temps de vie du ministère du Droit des femmes ; Charte Prévention de Cpas1option (démarche Prévention pour protéger la santé des étudiants)

 

Stéphane Roy rejoint IMT Atlantique en tant que directeur des relations internationales et des partenariats académiques