Après 3 ans de gestation, la première école fusionnée de l’Institut Mines Télécom, l’IMT Atlantique, est née. Un cursus unique, fruit du mariage des expertises de Mines Nantes et de Télécom Bretagne, à la convergence du numérique, de l’énergie et de l’environnement, recrutera ses premiers élèves-ingénieurs pour la rentrée 2018. Par Ariane Despierres-Féry

« La création de l’école, car nous assistons véritablement à la naissance d’une école et non pas à une simple fusion, est une étape, d’autres échéances sont à venir » a annoncé Anne Beauval, directrice de Mines Nantes et directrice déléguée d’IMT Atlantique pour la période de transition lors d’une conférence de presse le 19 octobre 2016.

Après 3 ans de réflexions stratégiques, de consultations, et de préparation de l‘avenir opérationnel de l’école, IMT Atlantique naîtra officiellement le 1er janvier 2017 (en attente du décret ministériel). L’autre étape cruciale sera le lancement du cursus unique d’ingénieurs et le recrutement de sa première promotion pour une rentrée en septembre 2018. Entre temps, l’école aura déposé son dossier à la CTI en avril 2017.

 

Former une nouvelle génération d’ingénieurs

L’IMT Atlantique a été construite sur une vision. « Nos deux écoles Mines Nantes et Télécom Bretagne sont sous tutelle du ministère de l’industrie. La vocation d’IMT Atlantique est donc de contribuer à la dynamique économique du pays par la formation, la recherche et l’innovation » a expliqué Paul Friedel, directeur de Télécom Bretagne et directeur général d’IMT Atlantique pour la période de transition.

Etudiants Mines Nantes ©Mines Nantes - Service de la communication

Etudiants Mines Nantes ©Mines Nantes – Service de la communication

Campus numérique / salle immersive © Télécom Bretagne sous licence CC by NC SA.

Campus numérique / salle immersive © Télécom Bretagne sous licence CC by NC SA.

Au cœur des enjeux du 21e siècle

IMT Atlantique est la quintessence du mariage des thématiques de l’énergie, du numérique et de l’environnement. « Des thématiques désormais imbriquées et au cœur des grands enjeux du 21e siècle » a souligné Anne Beauval. Au-delà de la complémentarité des expertises, c’est du sens qu’entend apporter l’établissement. « Conjuguer numérique et énergie pour transformer la société et l’industrie par la formation, la recherche et l’innovation » a ainsi décrit Paul Friedel.

 

Croiser les thématiques et compétences

L’ambition de croiser les thématiques a été validée par un comité de 37 industriels partenaires. Les clés du développement économique futur se trouvant désormais dans le mariage des compétences, des sciences, des approches. « Des fils rouges d’approches pédagogiques et de recherche émergent comme numérique et énergie, santé et numérique, cybersécurité, sureté de fonctionnement, systèmes complexes en réseaux ou encore numérique et société » a noté Paul Friedel.

 

Addition puis croissance

Durant les premières années, IMT Atlantique sera le fruit de l’addition des structures. L’ambition à terme étant d’augmenter la taille de la nouvelle école. « Le volume et la qualité des enseignements et de la recherche d’IMT Atlantique sont un grand atout pour exister au plan international et apparaitre dans des classements de référence comme celui du Times Higher Education » s’est félicité Paul Friedel. Indépendamment, Mines Nantes et Télécom Bretagne n’avaient pas une taille suffisante pour y figurer. « Nous œuvrons d’abord à positionner la nouvelle école et son cursus, puis nous envisagerons la croissance dans le cadre de la stratégie d’IMT » a expliqué Anne Beauval.

chiffres clés imtatlantique 1

chiffres clés imtatlantique 2

Les atouts du nouveau cursus : dimension internationale…

La dimension internationale et l’ouverture multiculturelle font partie des objectifs pédagogiques de l’établissement. A cet égard Télécom Bretagne peut déjà compter sur plus de 50 % d’étudiants étrangers dans son cursus ingénieurs et 70 nationalités présentes sur son campus. « La formation à l’interculturalité est essentielle pour se comprendre, être efficace et prendre plaisir à son travail. »

De son côté Mines Nantes offre déjà un MSc totalement délivré en anglais. Deux approches complémentaires qui seront une force pour l’IMT Atlantique. « Le nouveau cursus monte en exigence vis-à-vis du multiculturel, confirme Anne Beauval. Le niveau d’anglais exigé et l’exposition internationale augmentent, une deuxième langue est encouragée. »

 

… former des ingénieurs responsables et acteurs de la société

Le nouveau cursus ingénieur insiste également sur la dimension éthique, une forte sensibilité au développement durable et aux enjeux sociaux. « Nos formations d’ingénieurs se caractérisent par une large place laissée aux humanités, aux sciences sociales, aux sciences de gestion, au droit etc. rappelle Paul Friedel. Notre ambition de former des ingénieurs responsables et acteurs de la société est renouvelée au sein du cursus de l’IMT Atlantique. »

 

Les alumni sont prêts

Les deux associations d’alumni préparent elles aussi leur rapprochement depuis deux ans ; « de manière à ce que leur entité fusionnée soit en place le lendemain de la naissance officielle de l’IMT Atlantique ! La création de cette nouvelle école s’est faite main dans la main avec nos diplômés, c’est remarquable et lié au fait que ce sont bien deux écoles égales qui se réunissent ! » s’est félicitée Anne Beauval.

 

Rentrée 2018

Recrutement des élèves-ingénieurs sur le concours Mines Ponts

3 sites : Nantes, Brest et Rennes

1eA de tronc commun (socle scientifique et technique)

2e et 3eA d’approfondissement (croisement de thématiques ou spécialisation – répartition sur les campus en fonction des thématiques)

En s’appuyant sur des méthodes pédagogiques innovantes et les technologies, l’école s’affranchira de la distance entre ses sites (usage du numérique, MOOC, pédagogie active, par projets, classe inversée)

La capacité à travailler en équipe à distance devient une compétence explicitement développée dans le cursus, un atout de la nouvelle formation qui a été souligné par les entreprises partenaires. Les étudiants auront obligation de passer 6 mois sur chacun des sites pour expérimenter la mobilité.

3 cursus en parallèle jusqu’en 2020 : les élèves de Mines Nantes et Télécom Bretagne engagés dans leurs formations terminant leurs études au sein de leurs établissements

2021 : IMT Atlantique délivrera définitivement un seul diplôme

www.mines-nantes.fr

www.telecom-bretagne.eu