Ce mardi 10 juillet 2018, l’IMT et 6 écoles d’Alsace et de Lorraine ont noué un partenariat pour fonder IMT Grand Est. Grâce au maillage important des écoles sur le territoire, cette alliance entend participer au développement économique de la région, mais également diplômer les ingénieurs dont le Pays a besoin.

 

À partir de la rentrée 2018, Mines Nancy, Télécom Nancy, l’École Nationale Supérieure de Géologie (ENSG), Télécom Physique Strasbourg, l’Institut Supérieur d’Ingénierie de la Conception (InSIC) et l’École et Observatoire des Sciences de la Terre (l’EOST), s’allieront sous une bannière commune.

Cette nouvelle entité, IMT Grand Est, mise sur 5 dimensions :

– La formation, en s’appuyant sur les spécialités de chaque établissement. « Nous avons également prévu quelques échanges entre nos élèves. Les étudiants auront la possibilité de suivre des cours auxquels ils n’avaient pas accès dans les autres écoles. Ce projet permet de proposer plus de choix de parcours en disposant des mêmes ressources », explique François Rousseau, directeur de Mines Nancy.

– Le soutien au développement de la région en misant sur de nouvelles formations en géosciences ou en gestion des données de masse par exemple… Les écoles prévoient également la construction de plateformes ouvertes à tous, type fabs labs, living lab

– Le développement de sa notoriété, grâce à la marque IMT reconnue mondialement

– L’international, grâce à sa proximité avec de nombreux pays comme l’Allemagne. « Nous allons former des groupes de travail sur ce sujet. Nous ambitionnons de nouer des partenariats avec des établissements à l’étranger qui pourront bénéficier à toutes les écoles d’IMT Grand Est », commente François Rousseau

– De nombreux projets en commun, portants notamment sur l’innovation pédagogique et la recherche

Objectif : diversité

Pour le directeur de Mines Nancy, IMT Grand Est sera très bénéfique aux étudiants. « Nos élèves vont pouvoir se confronter à des profils différents. Ce brassage des populations est essentiel pour bien appréhender l’univers professionnel dans lequel nous sommes quotidiennement confrontés à des gens qui ne pensent pas comme nous. Dès la rentrée 2018, nous aménagerons les emplois du temps pour favoriser les rencontres. Nous comptons également développer nos outils pour réaliser des visio-cours. »

Car la diversité passe également par les domaines d’études couverts par les établissements de l’alliance. « Nous prévoyons de créer quelques formations communes. Nous travaillons actuellement sur la construction d’un Master Spécialisé® dans le domaine de la fabrication additive en mutualisant les compétences de l’InSIC en ingénierie de la conception, de Mines Nancy en matériaux, et des écoles de Télécoms sur le numérique. »

La machine est lancée !

À peine créé, IMT Grand Est travaille déjà sur de nombreux projets. Afin de participer au développement économique de la région, l’alliance travaille dans deux directions :

– Les actions transverses : politique générale d’innovation dans les écoles, action à l’international, soutien économique de la région, renouvellement des outils numériques

– Les actions thématiques : développement de plateformes complémentaires sur les sujets de cybersécurité, géosciences, imagerie de la santé… Projet dans le domaine des matériaux, développement d’un cursus sur la gestion des données massives

IMT Grand Est déploie toute sa force dans un seul but : fournir aux étudiants les meilleurs outils possibles pour devenir les acteurs d’une région en pleine croissance.