Depuis 2010, la Commission Européenne récompense les villes de plus de 50 000 habitants les plus accessibles, par l’Access City Award. La France se distingue régulièrement, comme en attestent la première place de Lyon en 2017 et la seconde place d’Evreux en 2018. Qu’en est-il à Paris ? Le point avec Nicolas Nordman, adjoint à la Maire de Paris chargé des questions relatives aux personnes en situation de handicap et à l’accessibilité.

 

Les applications concrètes du plan Handicap, inclusion et accessibilité universelle initié par la Ville ?

Nicolas Nordman © Henri Garat

Il incarne notre ambition de faire de Paris une ville plus inclusive. D’assurer l’accès des personnes handicapées aux fonctions principales de la ville et à ses équipements publics comme les bibliothèques, les musées, les écoles, les stades… Nous devrions atteindre les 44 % d’équipements accessibles fin 2019 avec un objectif de 100 % en 2024.

 Les transports restent LE point noir de l’accessibilité à Paris. Que faire ?

Si la ville n’est pas compétente en matière de transports publics (qui relèvent de la Région et d’Ile-de-France Mobilités), Anne Hidalgo souhaite rouvrir le débat sur l’accessibilité du métro parisien. Elle appelle de ses vœux une discussion collégiale et constructive qui ne fait pas forcément de l’accessibilité 100 % une finalité en soi. Nous souhaitons réfléchir à des parcours construits autour d’interconnexions entre les lignes et avec les transports terrestres (bus et tramways), d’ores et déjà accessibles. Pour améliorer la mobilité des jeunes de moins de 20 ans en situation de handicap, la gratuité de leur Pass Navigo sera accessible dès la rentrée 2019.

 Le saviez-vous ? A Paris, 350 M€ sont dédiés à toutes les actions mises en place dans le secteur du handicap, dont 5 M€ alloués au secteur associatif.

 Vos actions en faveur de la scolarisation des jeunes handicapés à Paris ?

C’est un sujet majeur car la scolarisation des enfants en milieu « classique » est un vrai moyen de changer le regard de la société sur le handicap. Aujourd’hui, on compte 10 000 enfants handicapés scolarisés à Paris, un chiffre que nous devons encore faire progresser en travaillant notamment sur la formation des enseignants à des pédagogies différentes. Car être intégré dans une classe c’est bien, mais ça ne suffit pas à être pleinement scolarisé.  Des dispositifs que nous souhaitons porter au-delà de l’école. En effet, seuls 2 jeunes handicapés scolarisés sur 10 poursuivent des études supérieures (contre 8 sur 10 pour les valides). Nous devons travailler tout au long de leur parcours et contribuer à une prise en charge globale de toute la communauté scolaire.

 Votre message aux jeunes Parisiens en situation de handicap ?

Nous travaillons pour que vous ayez toute votre place dans Paris, que vous puissiez aller à l’école, exercer votre droit à la citoyenneté (via le plan accessibilité des bureaux de vote pour les élections européennes par exemple), ou bénéficier d’un logement adapté si vous n’êtes pas totalement autonome. Paris est une belle ville où il fait bon vivre et elle sera encore plus belle et il y fera encore mieux vivre si elle est capable de donner toute leur place aux personnes handicapées.

Handicap’ d’innover ! La Ville de Paris lance un incubateur spécifique au handicap au sein du Cargo, le plus grand incubateur parisien. Son objectif ? Rassembler les jeunes de plus en plus nombreux qui développent des innovations ou des projets d’entreprise autour du handicap et les aider à se structurer pour les mener à bien.

 

Plastic Omnium : le handicap nous concerne tous !

Agnès Rabuel, chargée de Mission Handicap travaille pour renforcer l’engagement des collaborateurs de l’équipementier automobile en France sur le handicap

Imaginez une ville plus connectée et ecofriendly avec SPIE CityNetworks

Acteur majeur de la transition énergétique et numérique des territoires, SPIE CityNetworks offre le terrain de jeu idéal pour construire une société plus responsable.

Terra Lacta : au cœur des territoires, au cœur de la société

Terra Lacta est la première coopérative laitière de Nouvelle-Aquitaine. Découvrez l’entreprise avec Philippe Dantas (Université Nancy-II et ENSAIA 08), CFO et CIO.

Adova Group : l’humain au cœur de la transformation

ADOVA veut réveiller le marché des matelas et des canapés dépliables à grand renfort de technologies. Coulisses d’une transformation aussi bien numérique que managériale.

[ÉPISODE 5] Pourquoi NEOMA BS transforme-t-il ses spécialités en MSc ?

Focus sur NEOMA Business School qui transforment les spécialisations de son PGE en MSc. Pour quoi faire ? La réponse d’Anne-Sophie Courtier !

Accor : les juristes dans le mouvement

Les équipes juridiques d’Accor sont très impliquées dans le business explique Besma Boumaza (DEA Droit Assas 2000), directeur juridique et conformité.

Jeumont Electric : rejoindre une startup de 120 ans, ça vous branche ?

Alain Berrada, CFO, vous présente la finance au cœur d’une entreprise spécialiste de la conversion énergétique. Rencontre avec une centenaire en prise avec l’innovation.

[ÉPISODE 4] Comment faire rimer formation et passion ?

Vous voulez vous spécialiser dans une discipline très pointue qui colle avec votre passion et ne savez pas dans quelle école aller ? Zoom sur les Masters originaux

Le Directeur juridique, ce legal geek qui s’ignore

La digitalisation des professions juridiques : une menace sur l’intégrité des professionnels du droit ? Analyse d’Olivier Chaduteau du cabinet Day One

Airbus en piste pour la 3è révolution industrielle

Les équipes de John Harrison, directeur juridique et conformité et secrétaire général du groupe Airbus, accompagnent et sécurisent les avancées technologiques d’Airbus.