Communiqué de presse :

Un vrai rayonnement international, de grandes compétences mises au service de l’intérêt général, une implication réelle dans la construction d’une Europe et d’un monde meilleurs, sont les points communs des fondateurs et des présidents successifs de l’Institut Libre d’Etudes des Relations Internationales, depuis sa fondation en 1948 par le Professeur Albert de Geouffre de la Pradelle et notamment de René Cassin, Prix Nobel de la Paix, qui fut Président de l’ILERI pendant vingt ans, puis à sa suite, Edgar Faure et Raymond Barre.

 

L’ILERI porte aujourd’hui les valeurs de ces grands hommes et leur successeur Antoine Sfeir, éminent politologue, écrivain, directeur des Cahiers de l’Orient, a repris le flambeau en 2014, trouvant à l’institut les valeurs de tolérance et d’ouverture aux autres qui lui sont si chères.

La formation de l’ILERI, tournée vers le monde, invite également les étudiants à donner la priorité à l’intérêt général. Leur fort engagement dans des projets associatifs, au service des autres, témoigne de leur adhésion spontanée à cette valeur. Le choix de très nombreux diplômés de mener leurs carrières dans les institutions nationales et internationales, les collectivités territoriales et les organisations d’intérêt public illustre également leur volonté de s’engager professionnellement au service du collectif.

L’ILERI s’est donné pour mission de préparer des hommes et des femmes issus de tous pays à devenir, à l’échelle internationale, des acteurs/pilotes du monde politique, économique et social. Son ambition est de transmettre des savoirs dans une perspective pluridisciplinaire internationale, fondée sur l’apprentissage des sciences sociales (droit international, économie, sciences politiques, histoire, géopolitique, stratégie défense…) et les langues étrangères (trois langues étrangères obligatoires).

Jusqu’au niveau Bachelor, l’objectif est de construire ce bagage intellectuel et développer un esprit d’analyse et de discernement qui va permettre à l’étudiant de trouver sa voie et se passionner. Il peut ainsi au travers des stages réalisés, au gré de ses travaux de recherche et de son engagement dans la vie associative, se spécialiser sur une région du monde ou dans un secteur : diplomatie, défense, humanitaire, environnement, commerce international et choisir en conséquence le 2ème cycle qui lui correspond et lui mettra le pied à l’étrier grâce à l’alternance au niveau bac + 5 : Sécurité Internationale et Défense, Intelligence stratégique internationale, Coopération internationale des outremers et environnement, International Business & Marketing…

Nos diplômés se retrouvent aujourd’hui à des postes clés dans les grandes entreprises privées (AREVA, GDF Suez, Safran, Thales …) consultants dans les sociétés de conseil en stratégie et management des risques (CEIS, Kroll, Deloitte Forensic, Geos …), chercheurs dans les think-tanks ou universités, lobbyistes auprès des institutions européennes, cadres de la fonction publique française (ministère des affaires étrangères, de la défense, de l’intérieur, de l’environnement,…) des organisations internationales (OTAN, UNESCO, ONU, …), des collectivités territoriales ou des ONG, journalistes ou entrepreneurs …

Ils se sont donné rendez-vous le soir du 2 juin, à l’Hôtel de l’Industrie, (lieu proche des premiers locaux de l’ILERI qui était basé rue des Saint-Pères), autour d’Antoine Sfeir, pour célébrer les 70 ans de l’institut !