Communiqué de presse :

Le 18 octobre 2017, l’Institut des Hautes Études pour la Science et la Technologie (IHEST) a présenté à la presse les actions qui abonderont son futur plan stratégique. Antoine Petit, président de l’lHEST et Muriel Mambrini-Doudet, sa directrice, ont réaffirmé combien l’institut est au cœur des enjeux science-société. Sa mission clé est de former les dirigeants à mieux appréhender les impacts économiques, éthiques et sociaux  des évolutions de la science et de la technologie.

 

 

L’IHEST, un savoir-faire au cœur des grands enjeux de la société

Changement climatique, transition numérique, intelligence artificielle, nanotechnologies, OGM, innovation sociale, travail…Tels sont quelques exemples de la diversité des sujets d’étude de l’IHEST. L’institut rapproche les connaissances scientifiques, culturelles, politiques, économiques… pour une meilleure anticipation des impacts des sciences et technologies au sein de la diversité des organisations sociales

Établissement public, l’IHEST se préoccupe d’interfaces et de maillages entre les mondes publics, privés et de la société civile. Ses principales missions sont :

  • La formation des dirigeants, avec un cycle annuel subventionné par l’Etat donnant accès au titre d’auditeur, et des formations courtes. Les auditeurs  constituent une réserve d’acteurs engagée et mobilisable sur les questions sciences-société.
  • La diffusion de la culture scientifique et technique dans la société,
  • L’animation du débat public autour du progrès scientifique et technologique et de son impact sur la société.

 

 

Un savoir-faire étendu  pour mieux anticiper les besoins et renforcer la capacité d’action

 

La rapidité des changements technologiques bouscule les organisations académiques, sociales et économiques. L’exercice de la science et de la démocratie répond à un rythme plus lent, les mondes scientifiques, politiques, sociaux sont confrontés à des divergences de temporalité. L’innovation permanente pénalise la réflexion et accroit l’incertitude.

« Dans ce contexte qui renforce l’exigence d’un dialogue entre les différentes parties prenantes de la société, les dirigeants doivent développer des capacités d’anticipation et inventer de nouvelles formes de décision. Les formations de l’IHEST leur permettent de se familiariser avec la diversité des approches, d’acquérir de nouvelles méthodes de co-construction et de les expérimenter », explique Muriel Mambrini-Doudet, directrice de l’IHEST.

« Même dans un climat d’incertitudes, d’inconnus et d’incertains, le propre du dirigeant est de savoir prendre des décisions. Ces dernières doivent permettre une grande capacité d’adaptation, une agilité, face aux événements non prévus qui ne manqueront pas de survenir. Par ailleurs, ces décisions doivent être réfléchies dans un contexte de plus en plus grand, européen voire mondial. La compréhension de la démarche scientifique, par essence sans frontière, et la capacité à y avoir recours est alors un vrai plus pour un dirigeant ». complète Antoine Petit, Président de l’IHEST et Président-Directeur Général d’INRIA.

 

 

Une capacité d’action déployée selon cinq axes

 

  • Renforcer le rôle de l’IHEST dans la familiarisation des dirigeants à la science et la technologie en essaimant la pédagogie originale de l’Institut. Elle combine trois objectifs :
    – aller-retour permanent entre apport de connaissances théoriques et mises en situation,
    – familiarisation avec la diversité des cultures scientifiques et techniques,
    – réalisations de productions individuelles et collectives pour mettre à l’épreuve les projets professionnels et personnels envisagés dans l’espace sciences-société.

    Choix des thèmes des cycles actés pour les trois années à venir en vue de soutenir le passage d’une culture du résultat à une culture d’impact.

 

  • Développer la culture du débat public en construisant de nouveaux outils
    – Université d’été d’un nouveau type : « La fabrique du débat public » préparée avec des partenaires francophones étrangers, avec des « laboratoires du débat».
    – Chantier de valorisation éditoriale de produits expérimentaux et d’intelligence collective.
    – Publication en octobre 2017 du calendrier 2018 des conférences publiques « Paroles de Chercheurs »

 

  • Développer des actions pour savoir mieux penser et agir ensemble en soutenant le passage d’une culture de résultats à une culture d’anticipation
    -Thème du cycle national décomposé en suite cohérente de sujets
    – Organisation de deux formations thématiques (3 à 5 j) par an
    -Chacune des formations de l’IHEST comporte :
    .des formes d’expérimentation en contexte,
    .des productions par intelligence collective
    .des méthodes rapidement remobilisables pour traiter de sujets complexes et interfacer.

 

  • Accroître l’ouverture, développer les partenariats et assurer le rayonnement international en développant  la notoriété dans les milieux professionnels privés et la société civile, en établissant des relations durables avec les grands organismes de recherche français et en collaborant avec les organismes de formation des hauts potentiels en France et à l’étranger
    – Publication en octobre 2017 du catalogue 2018 des formations et des conférences publiques
    – Fondation d’une plateforme de conception de nouvelles formations sur la base de conventions pluri-annuelles avec les grands organismes de recherche français
    – Multiplication des formations conjointes l’IHEDN, l’INHESJ (ENA, à venir) et à l’étranger (Chine et Brésil)

 

  • Valoriser les formations en s’engageant dans une démarche de certification
    – Inscription dans Datadock depuis juin 2017 comme première étape du processus de labellisation