Depuis la parution au Journal Officiel de l’arrêté du 31 octobre 2013, « Ingénieurs et Scientifiques de France » (IESF) est la nouvelle identité de la profession. Les statuts rénovés d’IESF consacrent son caractère de fédération réunissant les associations d’ingénieurs et de diplômés scientifiques, et entérinent une simplification des structures, la réduction à 4 ans des mandats d’administrateur, et la réélection annuelle du président et de son bureau. Les missions d’IESF sont aussi redéfinies afin d’apporter un meilleur service à la profession.

Un nouveau nom plébiscité par la communauté Successeur en ligne directe de la « Société des Ingénieurs Civils » fondée en 1848 et reconnue d’utilité publique depuis 1860, le « Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France » (CNISF) modernise son nom pour apporter plus de lisibilité à son caractère fédéral ainsi qu’à ses missions et responsabilités. Il devient désormais officiellement « Ingénieurs et Scientifiques de France », avec comme acronyme « IESF ». L’appellation « Conseil National » a été préservée et sera attribuée à l’assemblée générale d’IESF.

Des activités vers tous les publics A travers ses projets et ses activités régulières, IESF organise un panel d’actions lui permettant de toucher toutes les populations concernées par l’activité des ingénieurs et des scientifiques français.

A titre d’exemple, en 2013 IESF c’est :
• 46.000 réponses à l’enquête annuelle de l’observatoire IESF des ingénieurs,
• 32.000 lycéens et collégiens rencontrés dans le cadre de la promotion des métiers,
• Les Prix Marius Lavet de l’ingénieur inventeur et Norbert Ségard du jeune ingénieur,
• Des manifestations : Journée Nationale de l’Ingénieur dans 12 villes de France,
• Des publications : le Livre Blanc des IESF, les Cahiers thématiques IESF, Flash Info…
• Des comités (énergie, transport…) anticipant l’évolution des secteurs économiques,
• La collaboration avec les pouvoirs publics : Semaine de l’Industrie, Silver Economie…
• La consultation et les attestations du Répertoire des ingénieurs et des scientifiques,
• La défense du modèle des grandes écoles et de l’université française,
• La « Fabrique des vocations scientifiques et techniques » en partenariat avec l’APEC et l‘Académie des Technologies,
• L’expertise du CEFI sur l’emploi et la formation pour les métiers scientifiques.

Une nouvelle dynamique Issus de toutes les associations dans leur diversité, des administrateurs élus pour quatre ans au lieu de six, un conseil d’administration plus réduit et renouvelé tous les ans par quart au lieu de tous les deux ans par tiers, un président et un bureau avec limite d’âge et mandat à renouveler à chaque exercice. Pour Julien Roitman, Président d’IESF, « Cette évolution a pour but de garantir la vitalité d’IESF et le développement de la dynamique acquise, avec des structures mieux adaptées à la mise en place de stratégies ciblées et plus offensives, pour atteindre les principaux objectifs que se fixe la profession ».

 

Contact presse IESF :

Valentine BRUNEL/Jean-Patrick BLIN – 01 53 30 74 01 – presse@iesf.fr

 

Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF) est l’organe représentatif de la profession pour les ingénieurs et diplômés scientifiques. Reconnu d’utilité publique depuis 1860, IESF fédère à travers 180 associations, une communauté de plus d’un million d’ingénieurs et de scientifiques, au titre de leurs diplômes et de leurs fonctions. Cette fédération a pour vocation de les rassembler en soutenant leurs associations, de valoriser et structurer leur profession, de la représenter la profession auprès des pouvoirs publics, des entreprises et du grand public, enfin de promouvoir en France et à l’international la filière française d’études scientifiques. www.iesf.fr