Communiqué de presse :

Les étudiants en BTS, en IUT, en licence… ont également la possibilité d’intégrer une école de management. Comme toutes les grandes écoles, ICN Business School ouvre ses portes à des étudiants qui ne sont pas uniquement issus de classes préparatoires. Ainsi, le concours Passerelle leur permet d’accéder en première ou en deuxième année du programme ICN Grande Ecole.

 

Comme Caroline, Yann et Amin, les étudiants en Bac+ 2/3 peuvent saisir leur chance et rejoindre la grande famille ICN dès la prochaine rentrée. Ces étudiants de première année du programme ICN Grande Ecole sont tous les trois issus d’un BTS ou d’un IUT. Tous les trois ont passé le concours Passerelle pour réaliser leur rêve et  concrétiser leurs ambitions professionnelles. Ils reviennent sur leur parcours. Voici un extrait de leurs témoignages :

 

Caroline ODENT vient de région parisienne. Elle explique pourquoi elle a passé le concours Passerelle après un DUT techniques de commercialisation : « A mon sens,  le concours Passerelle était celui qui m’offrait le plus de choix. J’ai été admise dans quasiment toutes les écoles que j’avais présentées et j’ai choisi d’intégrer ICN en raison de son identité forte, des cursus qu’elle propose, des nombreuses universités partenaires de l’école et de ses promotions à taille humaine. Je ne regrette pas ce choix, bien au contraire, puisque j’ai la fierté d’être vice-présidente d’ICN Promotion, l’association qui a pour but de faire rayonner notre école. »

 

Yann STAUS a suivi un BTS communication à Strasbourg. Il insiste sur les avantages d’un profil comme le sien et la complémentarité entre les étudiants sortant de classes préparatoires et ceux issus d’admissions parallèles : « Ma formation en BTS m’apporte de réels avantages dans plusieurs matières. Il faut dire qu’au-delà des cours déjà très concrets,  j’ai également effectué plusieurs stages sur le terrain. Ces expériences professionnelles m’ont apporté un éclairage sur le programme  très différent de celui qu’ont mes camarades issus de prépas. Autre avantage, je me suis déjà constitué un petit carnet d’adresses lors de mes stages. Le plus important, c’est qu’en se mélangeant, chaque profil apporte sa pierre à l’édifice et que tout le monde en sorte grandi. »

 

Amin FAHEM, originaire de Lorraine, est titulaire d’un DUT techniques de commercialisation. Il expose son projet professionnel : « Je compte me spécialiser en marketing dès ma deuxième année. Mon objectif à long terme est de monter ma propre entreprise de distribution de matériel sportif pour les clubs amateurs. Il y a, selon moi, un vrai marché pour quelqu’un qui prendrait la peine de convaincre les dirigeants de ces clubs de dépenser leur budget dans des équipements sportifs. Je suis convaincu qu’être diplômé d’ICN et d’avoir pu bénéficier de la pédagogie Artem constituent un réel atout dans ce projet entrepreneurial. »