Recourir à la réalité augmentée pour faciliter le quotidien des patients et alléger le travail des médecins. Tel est l’objectif du laboratoire ophtalmologique indépendant Horus Pharma fondé par Martine et Claude Claret (emlyon business school 83) son directeur général. Quand une petite affaire familiale devient un acteur incontournable de l’e-santé. Par Julie Gallien

 

Horus Pharma, c’est l’histoire de deux docteurs en pharmacie qui allient leurs forces pour créer un laboratoire à la pointe de l’innovation. Martine et Claude Claret, aujourd’hui époux à la ville, se sont rencontrés dans un laboratoire d’ophtalmologie à Monaco. « Nous étions complémentaires. J’avais une vocation plutôt commerciale, d’où ma formation à emlyon. Elle, était plus dans la recherche. A l’époque, Martine exerçait en tant que directrice de recherche et développement et moi je n’étais qu’un pauvre petit chef de produit ! » se souvient le directeur général avec amusement. Inscrit dans le paysage pharmaceutique depuis 2003, Horus Pharma révolutionne le monde de la recherche. Notices en réalité augmentée, partenariat avec des plateformes numériques… La digitalisation est au cœur de ses priorités.

Ethique et innovation : la formule gagnante

Horus Pharma se positionne comme une société de service qui développe des solutions innovantes. « Nous multiplions les premières en France, en particulier dans le domaine de la cornée. Parmi nos plus belles innovations : l’acide hyaluronique sous forme de collyre, un flacon multi doses sans conservateur, une émulsion lipidique sans conservateur et sans tensioactif qui imite les larmes, des membranes lyophilisées pour traiter les ulcères cornéens ou des dérivés plaquettaires pour traiter les sécheresses oculaires sévères. »

Véritable boîte à idées, Horus Pharma travaille constamment sur de nouveaux projets et tests diagnostic. Y compris pour des pathologies rares ou orphelines. « Nous avons été les premiers à nous intéresser au crosslinking et à l’iontophorèse pour traiter le kératocône. Nous réalisons aussi des études cliniques concernant le cancer de l’œil avec des membranes amniotiques, également utilisées pour traiter les traumas oculaires. Si cela ne représente pas d’énormes marchés en terme business, cela s’avère extrêmement utile pour les patients et les médecins. »

Un incontournable de l’e-santé

Un esprit novateur dont Horus Pharma a fait sa marque de fabrique. Il investit en effet 10 % de son chiffre d’affaires en R&D chaque année. Une de ses grandes fiertés digitales en 2020 ? La notice en réalité augmentée. « Cela permet d’apporter des réponses claires et des conseils précis aux patients qui utilisent nos produits. Nous développons par exemple des vidéos tutos sur des thématiques pratiques, comme “Comment utiliser un collyre?”. Des sujets souvent très simples mais extrêmement utiles pour les patients. » Pour se réinventer chaque jour, Horus Pharma s’inspire également des startups digitales. « Une veille utile pour saisir les tendances et appréhender le milieu et ses changements », conclut son directeur général.

 

emlyon et pharmacie : l’équation parfaite ? « Je n’ai pas fait ce parcours par hasard. Mon père étant médecin, je me suis naturellement tourné vers une profession de santé. Ayant plus un profil commercial et entrepreneur, j’ai choisi l’emlyon pour pouvoir travailler dans l’industrie pharmaceutique. J’y ai rencontré des personnes qui me sortaient de mon milieu et avec du recul, je crois que j’étais plus fait pour une école de commerce que pour faire pharmacie. J’ai finalement vraiment aimé la pharmacie quand je me suis retrouvé à un poste de commercial. »

Un moment marquant à l’emlyon ? « Mon entretien de groupe avant d’entrer à l’école. Notre mission : régler un problème tous ensemble. Alors que j’étais un timide maladif, je me suis rendue compte au bout d’une demi-heure que je dirigeais la discussion. Une vraie surprise pour moi ! »

contact : claude.claret@horus-pharma.fr

Delacre : succombez aux « guilty pleasure »

« Bienvenus dans une entreprise délicieusement régressive » assure Véronique Magro, Head of Controlling et reporting chez Delacre

Innovation et RSE, les arômes d’exception de Nespresso

L’innovation selon Nespresso ? Eclairage en mode robusta par Jean-Michel Cecconi directeur de l’open innovation et Clémence Nutini, responsable RSE chez le pro du café

[TUTO] Écolo même au bureau

. Et si, en plus de votre politique zéro déchet à la maison, vous vous mettiez au vert même au bureau ? Voici cinq gestes simples pour améliorer votre impact écologique au boulot.

Horus Pharma : une innovante affaire de famille

L’objectif d’Horus Pharma ? Recourir à la réalité augmentée pour faciliter le quotidien des patients et des médecins. Rencontre avec Claude Claret, DG et fondateur du laboratoire ophtalmologique

Faites le plein d’énergie chez ENGIE !

L’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, l’utilisation raisonnée des ressources… Voici les grands enjeux d’ENGIE pour devenir le leader mondial de la transition énergétique.

Petit Forestier : pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux !

Petit Forestier est une entreprise familiale où il est possible de progresser et de réaliser de beaux parcours professionnels estime Fréderic Vannson, son Directeur technique.

La valeur la plus importante pour BPCE ? Ses actifs… humains

Envie d’en savoir plus sur le métier de banquier en 2020 Marc Bonnemains vous présente le groupe BPCE de l’intérieur.

Nexter tire dans le mille

Nexter agit sur tous les fronts ! Innovation, transformation digitale, conquête de nouveaux marchés à l’export… Le point avec Sylvain Rousseau, (Sup’Aéro 93 HEC 2004) COO du leader de la défense terrestre

Mon métier c’est… RP

Attaché de presse, vous connaissez ? Mais les métiers des relations publiques (RP pour les intimes) ne s’arrêtent pas là. Métiers et qualités insoupçonnées, Stéphane Billiet, président de We agency et administrateur du Syndicat du Conseil en Relations Publiques décortique le mythe.

Airbus : devenez les futurs Pionniers !

« Venez négocier des contrats chez Airbus et vous serez les rois du monde ! » assure Christophe Mourey, Secrétaire Général de la Direction Commerciale chez Airbus