Depuis plus d’un siècle et demi, Hermès excelle dans la conception, la fabrication et la vente de produits de luxe. Ces dernières années, de nombreuses nouveautés sont venues agrandir les familles de produits et nourrir la croissance du groupe. Rencontre avec Eric du Halgouët, Directeur financier du groupe (Esc Rouen 86).

Eric du Halgouët, Directeur financier du groupe (Esc Rouen 86)

Eric du Halgouët, Directeur financier du groupe (Esc Rouen 86)

La solidité du développement d’Hermès tient à son positionnement unique lié à sa créativité, son style que l’on retrouve dans l’ensemble des métiers (maroquinerie, prêt-à-porter, parfumerie, horlogerie, arts de la table…) et ses savoir-faire, qui s’appuient sur un artisanat d’exception.  » Notre force tient également à notre stratégie à long terme, précise Eric du Halgouët, laquelle repose sur l’augmentation des capacités de production, le contrôle de notre réseau de distribution, la sécurisation des approvisionnements (intégration verticale), le développement des relais de croissance, la transmission des savoir-faire et de la culture maison, sans oublier la qualité des produits et l’excellence de nos services « . Le défi d’Hermès ? Garder sa singularité dans un contexte de forte croissance.  » La maison a ainsi acquis la dimension d’un groupe international, tout en conservant l’esprit et les valeurs d’une entreprise familiale, à taille humaine, fidèle à un savoir-faire artisanal.  » Authenticité et proximité des relations, humilité et goût de la réussite en équipe singularisent le management de la maison.

 

 » Hermès recherche des jeunes diplômés qui ont les pieds sur terre et la tête dans les étoiles « 

Etre à la fois épicier et poète
 » Notre mission : garantir l’indépendance financière de la maison, indispensable pour conserver la structure familiale du capital et pérenniser cette stratégie à long terme.  » Cela implique de préserver la rentabilité du groupe, protéger l’autofinancement des investissements, instaurer une rigueur dans la sécurité des actifs et mettre en oeuvre une communication financière permettant de créer une relation de confiance entre le marché et la maison. Comme aimait à le dire Jean-Louis Dumas, l’ancien président d’Hermès :  » il faut être à la fois épicier et poète « .

 

En 2013, la vitalité du groupe a permis la création nette de 900 emplois dans le monde. En France, plus de 650 collaborateurs ont été recrutées, principalement dans l’artisanat et la vente.  » Hermès recherche des jeunes diplômés de grandes écoles, ayant une première expérience professionnelle réussie, avec les pieds sur terre et la tête dans les étoiles ».

 

Chiffres clés :
3,7 milliards d’euros de CA en 2013
11 000 collaborateurs dans le monde
Les effectifs ont triplé en 20 ans
Moyenne d’âge : 39 ans

 

CD

 

Contact : www.hermesemployeur.com