HEC Débats est la tribune étudiante de l’école depuis 1980. Deux fois par mois, nous invitons des personnalités marquantes, qu’elles soient responsables politiques comme Jean-Claude Trichet, directrices d’entreprises comme François-Henri Pinault, ou plus atypiques, comme le Général de Villiers ancien Chef d’Etat-major des Armées. L’échange prend la forme d’une interview-débat menée par les membres de l’association.

 

Pourquoi HEC Débats ?

En arrivant à HEC, je ne connaissais pas encore toutes les associations qui font battre le cœur l’école mais j’étais sûre d’une chose : vouloir faire partie de la tribune étudiante, HEC Débats. En effet, je me suis toujours intéressée à l’actualité et organiser des conférences avec des experts dans leur domaine représentait un défi que j’avais envie de relever. L’année dernière par exemple, j’ai pu participer à la revue de presse sur François-Henri Pinault, faire le discours d’ouverture de la conférence avec Jacques Attali, ou encore interviewer Nathalie Kosciusko-Morizet.
Pour nous rejoindre, nul besoin d’être expert en politique ni d’avoir une liste de contacts à rallonge, comme certains mythes urbains le suggèrent. Il suffit de faire preuve de motivation, de curiosité et d’aimer prendre la parole en public.

Une organisation minutieuse

Plusieurs mois à l’avance, je démarche nos invités avec le reste du bureau. Ensuite, des étudiants effectuent une revue de presse indispensable aux animateurs pour préparer leurs questions. Après une heure de débat, une chronique pour relancer l’échange et des questions au public, l’échange se clôt par un cocktail avec l’invité. Ce qui fait la difficulté mais aussi tout l’intérêt du débat, c’est que je ne suis jamais sûre que l’intervenant va se tenir à la trame de l’interview. Un bon animateur doit pouvoir parfaitement jongler entre préparation et improvisation ! L’année dernière, alors que l’un de nos invités avait perdu le public avec une analogie certes passionnante mais fort technique entre le capitalisme et l’Ethique de Spinoza, nos chroniqueurs ont dû recentrer l’échange sur des considérations moins métaphysiques.

 

Un esprit associatif fort

La cohésion de notre équipe est primordiale. Pour moi, ce sont non seulement les week-ends d’asso mais aussi les événements hors conférence qui font la richesse et la spécificité d’HEC Débats parmi les tribunes étudiantes. Ainsi, après notre conférence sur les élections américaines, nous avons été conviés à la soirée des jeunes démocrates pour assister aux résultats. Nous sommes aussi allés sur le plateau télévisé d’émissions politiques : nous n’étions qu’à quelques mètres des candidats aux élections présidentielles, assis dans le public du Grand Débat sur France 2 avant le premier tour.

 

Nos projets pour l’avenir

Que veut dire être socialiste aujourd’hui en France ? Comment faire bouger les lignes quand on est une femme dans un milieu d’hommes? Peut-on rire de tout ? Autant de questions auxquelles vous aurez les réponses si vous assistez aux conférences de la saison 2017-2018. Au programme : des invités prestigieux, des approches originales et des débats enflammés. De plus, cette saison sera marquée par des partenariats importants : La Grande Journée de Débat sur le campus de Polytechnique avec Thomas Piketty et une conférence co-organisée avec la TUM (l’Université Technique de Munich) sur le campus d’HEC.
Alors n’hésitez plus et inscrivez-vous sur notre site pour assister (gratuitement) à nos conférences. Retrouvez nous aussi les réseaux sociaux !

 

L’info en plus 

28 membres toutes promotions confondues

10 invités lors de la saison 2016-2017

1è tribune étudiante de France sur YouTube

 

Contacts :

https://www.facebook.com/hecdebats/

aurelia.bouvet@hec.edu