Pour ses 50 ans, l’Université Paris Dauphine voit grand. Pour se propulser dans le 21siècle, l’établissement mise sur la créativité, l’international et la responsabilité. Locaux flambant neuf, nouveaux programmes, nouvelle identité visuelle, levée de fonds… Isabelle Huault, Présidente de l’Université dévoile l’avenir de son établissement.

Isabelle Huault

Isabelle Huault © Henrike Stahl

« Nous souhaitons pérenniser notre modèle et nous donner un nouvel élan pour les années à venir. » C’est avec cette ambition qu’Isabelle Huault a annoncé une série de grandes mesures pour permettre à l’Université Paris Dauphine d’affronter les 50 prochaines années.

Nouvelle aile(ron) pour Dauphine

Première mesure phare : le réaménagement du campus parisien, avec la création d’une nouvelle aile de 4 000m². Ces locaux entendent favoriser la créativité au travers des espaces modulaires, mais également un learning center de plus de 1 500 m². Celui-ci accueillera une bibliothèque d’études et une bibliothèque de recherche, pour connecter ces deux facettes de l’université.

Ce nouveau bâtiment prendra place dans la cour de l’établissement et réunira également chercheurs et étudiants qui pourront travailler, ensemble, au sein d’une nouvelle zone entrepreneuriale et d’un fab lab de 360 m². « Ce projet a pour ambition de rendre l’Université Paris-Dauphine attractive à l’international, auprès des étudiants bien sûr, mais aussi des enseignants-chercheurs », complète Isabelle Huault. Pour le début des travaux, l’équipe dirigeante table sur l’été 2020, pour s’achever en 2024.

Une université responsable

Cette nouvelle aile s’accompagne d’un projet de réhabilitation de tout le campus. L’objectif : favoriser le meilleur confort des équipes et des étudiants tout en répondant aux nouvelles normes énergétiques. Espaces de convivialité, crèche modernisée… « Ce projet entend permettre une meilleure qualité de vie au sein de l’université », précise la présidente de l’Université Paris Dauphine. Cette réhabilitation sera l’occasion pour l’établissement de rapatrier sur site l’IPJ et les formations de management dispensées à La Défense.

La dimension responsable de l’établissement se retrouve également du côté de son engagement auprès des publics fragiles. Avec son Programme Égalité des chances, l’institution accueille les publics issus de secteurs socioculturels et économiques difficiles. Elle les accompagne ensuite vers la vie professionnelle en leur conférant les bases culturelles et pédagogiques nécessaires. Et aujourd’hui, l’institution dauphinoise va plus loin, puisqu’elle souhaite poursuivre cet engagement sur le volet habitat. Après la mise en place de logements à la Défense, 170 nouveaux logements verront le jour à la rentrée 2019 à Nanterre et à Saint-Ouen.

En outre, l’Université Paris Dauphine poursuit son soutien envers les publics fragiles, avec l’ouverture d’un programme d’accueil pour les réfugiés.

Université Paris Dauphine

Paris Dauphine à sa création en 1968 © Université Paris Dauphine

Dauphine, reine de la créativité

Qui dit nouveaux espaces, dit nouvelles opportunités pour une Université Paris Dauphine qui souhaite renforcer la créativité scientifique et pédagogique, un des piliers de l’établissement depuis sa création. « Nous avons lancé le programme Dauphine Numérique qui incarne notre dynamique dans les domaines de l’IA et des sciences de données. L’enjeu est de tirer parti du large bouquet disciplinaire dont nous disposons en sciences dures et sciences sociales pour affronter les enjeux socio-économiques majeurs de demain. »

Ce programme est accompagné de la création de nouvelles chaires, comme la Chaire FinTech, lancée en 2018 avec Mazars. Des ambitions vectrices de recrutement pour l’université qui recherche actuellement ses prochains enseignants-chercheurs dans les secteurs d’avenir comme l’IA ou les données.

Une ouverture couronnée de succès

Aujourd’hui, l’université Paris-Dauphine ne s’imagine pas sans l’international ! Outre son ouverture sur le monde de l’entreprise, l’établissement veut en effet former des citoyens sensibilisés aux enjeux de la mondialisation. Pour cela, une seule clé : les expériences à l’étranger. L’institution est d’ailleurs fière d’afficher un taux de 80 % d’étudiants en licence partant en mobilité internationale.

Mais l’école peut également compter sur ses campus à Tunis, Casablanca et à Londres. Ce dernier déménagera fin avril à côté de la gare de Saint-Pancras. Ces nouveaux locaux de 1 000m² accueilleront les licences, mais également un nouvel incubateur !

Vivez une journée dans la peau d’Isabelle Huault

Dans la peau d’Isabelle Huault, présidente de l’université Paris-Dauphine

La Fondation au cœur des projets

Si l’Université Paris Dauphine est aussi dynamique, c’est grâce à la Fondation pilotée par Laurent Batsch. Créée en 2009, elle a contribué à la mobilité de plus de 500 étudiants ou encore l’admission de 476 lycéens issus du Programme Égalité des chances.

Après avoir participé à la mise en place de l’incubateur en 2012 (qui a permis la création de plus de 200 emplois), la Fondation est aujourd’hui en pleine levée de fonds. Elle espère ainsi récolter 50 millions d’euros d’ici 2024 pour accompagner les nouveaux projets de l’Université Paris Dauphine.

Une nouvelle identité pour Paris Dauphine

Nouveau logo Université Paris Dauphine

Pour fêter ses 50 ans, l’université a complètement réinventé son identité visuelle. A la clé, un nouveau logo qui abandonne le célèbre dauphin, une décision qui  » n’a pas manqué de susciter de vifs débats en interne «  se rappelle Isabelle Huault. Une identité plus graphique et totalement dans l’air du temps qui accompagnera peut-être l’établissement pour les 50 années à venir !