La commission Diversité de la CGE lance officiellement, ce jeudi 3 décembre 2015, en présence de Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, son premier guide « Accompagner les étudiants handicapés dans les grandes écoles » à destination des référents Handicap de ses écoles membres. Ce dernier prend en compte les spécificités propres aux grandes écoles pour les accompagner à chaque étape du processus d’accueil,de suivi et d’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

 

Un pas supplémentaire pour l’inclusion des étudiants handicapés dans les écoles

 

Un guide pour soutenir la politique de la CGE en faveur de l’inclusion et de la diversité


Le guide Handicap de la CGE prend en compte les spécificités propres aux grandes écoles : volume d’étudiants, statuts divers, procédures, culture, etc. Il s’adresse à la centaine de référents Handicap présents dans les établissements de la CGE, et leur propose un cadre de réflexion et des informations utiles sur toutes les étapes du processus d’accompagnement des personnes handicapées, depuis leur entrée en grande école jusqu’à leur insertion professionnelle.

 

Sont notamment abordés les aspects tels que la sensibilisation et la communication, l’accessibilité des concours, la vie de campus ou encore les sources de financement. À l’occasion de ce lancement, laCGE organisait un après-midi d’échanges sur des thèmes liés au handicap dans les grandes écoles,en compagnie des référents, organismes et entreprises partenaires des grandes écoles.Une « boîte à outils » pour les référents Handicap de la CGELes référents Handicap sont désignés par leur école pour mettre en oeuvre la politique d’accueil despersonnes en situation de handicap comme le prévoit la charte CGE-Handicap. Ils assurent leurmission à plein temps ou en complément d’autres fonctions exercées eu sein de l’établissement (enseignement, communication, scolarité, etc.).

 

Le guide Handicap de la CGE agira ainsi comme uncadre de référence et un outil de partage des bonnes pratiques leur permettant d’assumer au mieux leurs missions. « Nous espérons que ce guide sera une aide précieuse tant pour les référents que pour leur entourage professionnel et qu’il contribuera à sensibiliser les établissements et à les encourager à poursuivre leur politique en faveur de l’inclusion et de la diversité » explique Pascale Ribon, présidente de la commission Diversité de la CGE.

 

 

L’inclusion des personnes handicapées : un engagement historique de la CGE

La CGE a signé dès mai 2008, la charte CGE-Handicap avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité. Cette charte arenforcé l’engagement de la Conférence et de ses membres en matière d’accès à la formationet à l’insertion professionnelle des personnes handicapées, mais aussi en matière de diffusionde l’information sur les possibilités d’accès à l’enseignement supérieur dans les collèges et leslycées.

 

Parmi ses projets futurs, le groupe Handicap prévoit de réaliser une enquête sur le nombre d’étudiants handicapés dans les grandes écoles, de poursuivre son travail sur l’accessibilité des concours et les épreuves de langues, et de renforcer les liens avec les entreprises partenaires.

 

Créée en 1973, la Conférence des grandes écoles (CGE) regroupe 218 établissements d’enseignement supérieur et de recherche français et étrangers représentant tout le spectre des formations supérieures en grandes écoles de niveau Master et audelà. Assurant une formation de masse (40% des masters délivrés chaque année en France) et de recherche intensive (50 % des thèses dans les disciplines couvertes par les grandes écoles), les grandes écoles mettent en cohérence un projet pédagogique en fonction du profil de l’étudiant et des débouchés professionnels. Véritable label de qualité, la CGE s’assure durespect par l’ensemble de ses membres de ses principes fondamentaux (excellence, insertion professionnelle, ouvertureinternationale, accréditation des formations…). Les 218 grandes écoles membres permettent à la France de proposer une offre de formation et de recherche à déclinaisons multiples et de répondre ainsi aux besoins très variés des entreprises.