Acteur mondial de l’édition, Hachette Livre est un pionnier du livre numérique. Il révolutionne sa manière d’exercer le métier d’éditeur, les contenus et les technologies et compétences pour faire du numérique un nouveau terrain de développements comme nous l’a expliqué Catherine Cussigh, directrice du développement international et numérique.

 

Catherine Cussigh (Sciences Po Grenoble - 3ème cycle à l'ISG – MBA European Business School of San Francisco), directrice du développement international et numérique de Hachette Livre

Catherine Cussigh (Sciences Po Grenoble - 3ème cycle à l'ISG – MBA European Business School of San Francisco), directrice du développement international et numérique de Hachette Livre

La révolution numérique est l’un des champs de développement transversal du groupe Lagardère. Un relais de croissance stratégique à l’instar de la rapidité et de la créativité avec laquelle se développent ces applications. Il est un outil privilégié pour un groupe leader dans la création de contenus dans quatre activités : médias, livre, distribution presse et sport.

 

Hachette Livre, pionnier du livre numérique
Hachette Livre est le deuxieme éditeur mondial avec une centaine de maisons d’édition et 7 549 collaborateurs. Présent sur les bassins linguistiques français, anglais et espagnols, il est le seul groupe d’édition français à dimension internationale. Il est également pionnier dans le livre numérique qui représente près de 20 % de l’activité aux États-Unis en 2011, 8 % en Angleterre et 1 % en France. « Nous pensons que la pénétration du livre numérique peut atteindre 30 % du marché aux États-Unis, 10 ou 15 % en Angleterre et s’établir dès 2012 entre 3 et 5 % en France. »

 

L’e-book, un marché en devenir
Le développement du e-book est soumis à deux facteurs principaux : la pénétration des supports de lecture (tablettes, liseuses (readers), smartphones, ordinateurs) et la numérisation des catalogues par les éditeurs. « En France, Hachette est le seul à avoir amorcé ce travail il y a déjà quelques années. Mais le prix des ouvrages reste beaucoup plus élevé qu’aux États-Unis. Enfin, il y a un aspect psychologique, certaines personnes ne sont pas prêtes à lire un livre sur écran. Néanmoins, il est stratégique pour Hachette Livre de se positionner sur ce marché. D’autant que nos activités aux États-Unis nous ont permis de développer une vraie expertise. » Par sa taille, le leader peut aussi réaliser les investissements nécessaires dans les infrastructures numériques, pour la livraison des clients et la gestion des flux. « Outre la numérisation, il faut revoir la chaîne de distribution. » La révolution est aussi celle des nouvelles possibilités en termes de contenu. Si l’évolution est moins marquante concernant les ouvrages en noir et blanc (romans, livres universitaires), elle est évidente pour le contenu illustré. « Imaginez un livre pour enfants, d’art ou de cuisine avec un contenu interactif ou la possibilité d’insérer des vidéos. »

 

Des métiers émergents
Hachette Livre a fait l’acquisition d’une plateforme numérique, Numilog, et propose à d’autres maisons d’édition des services de « e-book store en marque blanche ». « Nous leur fournissons une boutique en ligne sous leur marque. » Vis-à-vis des 150 maisons d’édition du groupe, la direction du développement numérique se positionne en tant que conseil dans un rôle transversal. « Les équipes assurent notamment les relations avec les grands acteurs du marché la négociation de contrats, les infrastructures. Toutes les collections sont représentées sur Numilog. » Avec le numérique, le secteur de l’édition voit le spectre de ses métiers déjà très diversifiés, s’étoffer encore. « Il s’agit surtout de compétences en informatique éditoriale pour la conception d’ouvrages interactifs, la numérisation des titres, la création de sites web ou d’applications. Le numérique bouge les lignes et révolutionne notre secteur. »

 

A. D-F

 

Contact
www.hachette.com
www.numilog.com
www.lagardere.com