On entend souvent parler de Sécurité Sociale, « mutuelle étudiante » ou encore de « mutuelle d’entreprise » sans forcément comprendre, mais ne vous en faites pas nous allons tout vous expliquer. Dans ce guide, nous aborderons dans un premier temps les régimes obligatoires, puis les complémentaires santé avant de présenter les démarches pour passer du statut d’étudiant au statut de salarié.

 

 

La Sécurité Sociale

En France, l’expression Sécurité Sociale désigne un ensemble de dispositif dont la fonction est de protéger l’ensemble de la population de ce qu’on appelle les « risques sociaux ». Il existe 4 branches, une pour chaque type de risque, on retrouve donc :
– La branche maladie, nommée Assurance Maladie, est en charge de ce qui concerne les maladies, la maternité, l’invalidité et le décès.
– La branche accidents de travail et maladies professionnelles.
– La branche vieillesse et veuvage en charge des retraites.
– La branche famille, que l’on appelle généralement la « Caf » (Caisse d’Allocation Familiales), qui fournit des aides pour le logement, ou encore les handicaps.

Il existe trois régimes principaux en France pour la branche maladie, qui correspondent chacun à un ensemble de droits et obligations pour un ensemble de personnes donné, et plus d’une trentaine de régimes dits « spéciaux ».

 

Logo Bonne Assurance

 

Le régime général

Le régime général couvre la majeure partie de la population soit environ 80%. Il concerne l’ensemble des salariés, des retraités du secteur privé et les fonctionnaires. Tous les étudiants doivent également être inscrits à la Sécurité Sociale étudiante durant leurs études. Votre affiliation doit être renouvelée tous les ans en même temps que votre inscription. La cotisation doit être versée en même temps que les frais d’inscription.

Site Internet : http://www.ameli.fr/

 

Le régime agricole

Le régime agricole, piloté par la MSA (Mutualité Sociale Agricole), concerne aussi bien les salariés agricoles que les exploitants. Il gère également les assurances maladie-maternité, la retraite et l’invalidité.

Site Internet : http://www.msa.fr/

 

Le régime social des indépendants

Aussi appelé RSI, ce régime concerne les artisans, les industriels et les commerçants, soit toutes les professions non salariées (pas de salaire fixe) qui ne sont pas agricoles (cela fait l’objet d’un régime à part). Il gère les assurances maladie-maternité, la retraite et l’invalidité. Si vous décidez de lancer votre propre affaire après vos études, c’est au RSI qu’il faudra vous inscrire.

Site Internet : http://www.rsi.fr/

 

Les régimes spéciaux

Au nombre d’une trentaine, ces régimes sont généralement liés à une profession en particulier (militaire, marin, religieux, …) ou une entreprise (SNCF, RATP, …). Leurs fonctionnements sont différents les uns des autres bien qu’ils se rapprochent du régime général, et il faut vous renseigner si vous souhaitez pratiquer un métier rattaché à un régime spécial.

Les complémentaires santé

Pour les dépenses de santé, comme une paire de lunettes par exemple, il existe ce qu’on appelle des tarifs de convention qui sont établis par les professionnels de santé et la Caisse nationale d’assurance maladie. C’est sur ce tarif que sont calculés les montants des remboursements de la Sécurité Sociale et des complémentaires santé.

 

Fonctionnement

Pour combler la partie non remboursée par la Sécurité Sociale, il existe des organismes d’assurance santé complémentaires que l’on appelle couramment « mutuelle ». Leur rôle est de rembourser au moins la partie manquante pour que l’intégralité du tarif de convention vous soit remboursée, cela s’appelle le « Ticket Modérateur ». Ces remboursements se font en échange d’une cotisation mensuelle raisonnable que l’on appelle « prime d’assurance ».
La plupart des organismes d’assurance complémentaire proposent des remboursements exprimés en pourcentage qui sont supérieurs aux tarifs de convention. Quand le prix réel que vous payez est supérieur au tarif de convention, la différence est appelée « dépassements d’honoraires », et c’est sur ce point que les mutuelles se différencient.

 

Les complémentaires santé pour les étudiants

Le service de complémentaire santé pour étudiant est une prestation qui est également proposée par l’organisme auprès duquel vous avez souscrit pour rejoindre le régime étudiant de Sécurité Sociale. En France, le seul organisme national est la LMDE, les autres sont régionaux et font partie du réseau Emevia.
Le service de complémentaire santé proposé par ces organismes n’est pas obligatoire, mais permet de meilleurs remboursements, à moindre prix, comme nous l’avons vu plus haut.

 

Les complémentaires santé pour les professionnels

Une fois dans le monde du travail, impossible de rester sur un contrat de mutuelle étudiante. Heureusement, les entreprises ont désormais l’obligation de proposer à leurs salariés une mutuelle santé en échange d’un petit prélèvement sur salaire.

En arrivant dans une nouvelle entreprise, il faut donc choisir entre la mutuelle de l’entreprise, ou celle de votre choix. Généralement, les mutuelles d’entreprise sont très intéressantes autant en termes de prix que de garanties.

 

Les démarches pour changer de situation

Première chose à savoir, quand vous adhérez à un organisme de mutuelle étudiante, le contrat est valable 1 an, du 1er Septembre au 31 Aout de l’année suivante. Il est résilié automatiquement, c’est pour cela que vous devez vous réinscrire tous les ans pendant vos études.

A la fin de vos études, il faudra dans un premier temps vous inscrire auprès de l’organisme relié au régime obligatoire dont vous faites partie. Pour cela, il suffit de prendre contact avec la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) la plus proche de votre lieu de résidence.

Au niveau de la complémentaire santé, comme nous l’avons vu, vous aurez le choix. Pour choisir correctement, il est conseillé de faire appel à un comparateur spécialisé qui vous fera économiser du temps et de l’argent en comparant un grand volume d’offres gratuitement, puisqu’ils sont rémunérés directement par les assureurs.

 

Plus d’informations sur les mutuelles étudiantes sur http://bonne-assurance.com/mutuelle/votre-profil/jeunes-etudiants/

 

 

*Designed by Freepik