Au sein du groupe RATP, Jean Rouzaud (Arts et Métiers ParisTech 91), directeur du département Maintenance des équipements et Systèmes des espaces, donne du sens à ses missions… et aux vôtres. Un engagement et un attachement au groupe jamais démentis depuis 27 ans. Rencontre.

 

Avec le début de l’ouverture à la concurrence en 2025, qui commence avec le réseau BUS de la RATP, c’est tout le Groupe qui est mobilisé. Un défi passionnant qu’il faut préparer dès aujourd’hui avec deux enjeux majeurs : gagner en compétitivité tout en réinventant notre relation client !

L’expérience voyageur, moteur de la RATP

Jean Rouzaud (Crédits Yoann HERVET)

Historiquement, la RATP a souvent été à la pointe de l’innovation technique, comme avec l’automatisation d’une ligne de métro sans interruption de l’exploitation. Mais cela ne suffira plus demain, car les standards actuels d’excellence opérationnelle exigent de compléter ce socle technique par une vraie satisfaction de nos clients voyageurs. « Une des priorités de notre Plan 2025 repose sur notre capacité à innover : véhicules autonomes, information voyageur, nouvelle relation de service… Pour cela, nous devons nous adapter, travailler avec plus de transversalité et d’efficacité. Et pour un jeune ingénieur, c’est une opportunité rare que d’arriver maintenant, car ça déménage ! En plus, il va pouvoir s’épanouir aussi bien dans de grands projets d’ingénierie (1,5 milliards d’investissements en 2018 !), que dans le management de proximité, tout en nous apportant son dynamisme. »

La fibre humaine autant que technique

Et les opportunités ne manquent pas ! Stages ingénieurs, tous niveaux d’études et de disciplines confondus. Pour le Groupe, c’est un moyen idéal pour tester la pertinence d’une future embauche, en testant notamment l’ouverture aux autres.  « C’est en allant vers les autres que vous donnerez du sens à votre travail. Dans nos métiers, les compétences techniques ne sont rien sans les qualités humaines indispensables pour gérer des effectifs sur le terrain. »

La maintenance comme porte d’entrée

Une combinaison entre les dimensions humaines et techniques qui vous ouvre les portes de l’ensemble du groupe. « Ici, vous avez véritablement l’opportunité de bâtir un projet professionnel à la mesure de vos ambitions et de vos goûts. Dans l’ingénierie, les RH, la finance, le management opérationnel, les nouvelles technologies… Donc si vous avez envie d’un parcours riche, qui plus est en France ou à l’étranger, rejoignez-nous. »

Dans ce groupe implanté dans 14 pays, Jean Rouzaud a d’ailleurs passé 4 ans en Grèce pour exploiter le RER d’Athènes, inauguré pour les Jeux Olympiques de 2004 ! « J’ai eu la chance de rencontrer des recruteurs de talent et visionnaires, qui ont su me convaincre du potentiel de l’entreprise ! Depuis 26 ans elle je constate qu’elle se bonifie de plus en plus vite, tout en préservant cette part de sens du service, trop souvent méconnue, mais bien réelle »

 

« Nous avons besoin des jeunes pour nous aider à pousser l’entreprise. »

Un dévouement qui va de pair avec l’engagement de la RATP pour ses jeunes recrues, auxquelles elle offre de nombreuses opportunités de participer à sa transformation. « Pour moi, l’expérience client reste ce qu’il y a de plus intéressant pour un jeune qui débute sa carrière. » À vous de prendre le train en marche !

L’ENSAM de Jean Rouzaud

« Ce que je retiens principalement des Arts et Métiers, c’est la dimension humaine. Faire partie d’une communauté et faire les efforts nécessaires pour apporter sa pierre à l’édifice d’un collectif, vous obligent à avoir une attention vis-à-vis des autres. À l’ENSAM, vous n’étiez jamais seuls. Et on nous apprenait quelque d’important dans la vie : savoir solliciter l’aide des autres. L’école vous offre l’opportunité de vous exercer à cette relation humaine et de vous confronter à la diversité. »

 

« Rejoignez-nous pour nous aider à nous transformer ! »

Jean Rouzaud (Arts et Métiers ParisTech 91)

 

Contact : jean.rouzaud@ratp.fr

 

Lallemand met aussi le talent en culture

Delphine Le Compès-Andro, DRH chez Lallemand incite les jeunes talents à découvrir une entreprise où les opportunités métiers sont infinies

Chimie, bio, agro : recherche hommes désespérément

Pourquoi les grandes écoles de chimie, de biologie et d’agronomie affichent-elles la proportion inverse d’élèves filles-garçons ?

[Tuto] : 4 astuces pour une coloc bio réussie

Alliant bien-être et respect de la nature, cohabiter bio renforce le sentiment de communauté,  facilite l’échange et le partage avec vos colocataires. Mais quelles sont les clefs pour cultiver ce nouvel art de vivre ? Suivez notre guide !

Le grand témoin : Dominique Carlac’h Porte-Parole & VP du Medef

Dominique Carlac’h Porte-Parole & VP du Medef revient sans détour sur son parcours, ses engagements de chef d’entreprise et ses combats de femme.

Chez CBo Territoria, c’est « act like a lady, think like a boss »

50 % de femmes et 50 % d’hommes dans les équipes du géant de l’immobilier réunionnais. Trois femmes témoignent.

Kit du futur décideur à l’attention du jeune ingénieur

Face à l’émergence d’un ingénieur qui travaille en mode projet et 100 % collaboratif quels sont les trucs et astuces pour transformer un diplômé de CentraleSupélec en décideur hors pair ?

Les écoles d’ingés déconstruisent les préjugés

Sensibilisation des lycéennes, meilleure orientation et valorisation des parcours de femmes scientifiques, les écoles d’ingénieurs progressent en matière de mixité. Décryptage

Prysmian : connecter les hommes

Leader mondial des câbles, Prysmian mise sur l’innovation de ses ingénieurs R&D, dont fait partie David Boivin, South Europe Connectivity – Telecom Engineering Manager.

Sous le capot de Club Identicar

Le moteur de ce club auto : la bienveillance, le collaboratif et la quête du bonheur au travail ! Une façon de travailler qui lui a fait remporter le prix HappyAtWork 2019.

[Premier emploi] Diplômé de CentraleSupélec, je vais où ?

Plutôt tradis ou fans d’innovations de rupture ? Secteurs, domaines, métiers : coup de projecteur sur les les opportunités à ne pas rater pour un ingénieur CentraleSupélec